Les collections du département desarts graphiques Musée du Louvre
Mise à jour de la fiche 16/09/2020 Attention, le contenu de cette fiche ne reflète pas nécessairement le dernier état du savoir.

BERNINI Gian Lorenzo


Ecole napolitaine et sicilienne

Saint Jérôme à genoux devant un crucifix

INVENTAIRES ET CATALOGUES :
Cabinet des dessins
Fonds des dessins et miniatures
INV 9575, Recto

Anciens numéros d'inventaire :
NIII3061
MA2918

LOCALISATION :
Petit format

ATTRIBUTION ACTUELLE :
BERNINI Gian Lorenzo

TECHNIQUES :
Pierre noire, plume et encre brune et lavis brun Annoté, en bas à droite, à la plume et encre brune, peut-être de la main de Mariette : Par Mr le Cavalier Bernin et donné par lui à Monsieur Colbert le 19 octobre 1665. Collé en plein sur un montage Mariette : H. 531 ; L. 402 mm. Sur le montage, dans un cartouche, à la plume et encre noire : EQ. J. LAUREN. BERNINI Primarii Sculptoris. Ex. Collectione P.J. Mariette.
H. 00,391m ; L. 00,294m

HISTORIQUE :
- Selon Chantelou, offert par l'artiste à Jean-Baptiste Colbert (1619-1683) le 4 octobre 1665. - P. Crozat (1665-1740), ne porte pas sa numérotation habituelle ; sa vente après décès, Paris, 1741, vraisemblablement partie du lot 298 : « Jean-Laurent BERNIN, & Jean-Baptiste GAULI, dit le Bachiche. Douze, idem [Desseins du Bernin], dont S. Jerôme », acquis par Hu- quier pour 34 livres. - Gabriel Huquier (1695-1772), sans doute pour le compte de Mariette. - P. J. Mariette, sa marque en bas à gauche ; sa vente, Paris, 6 décembre 1775, partie du lot 199 : « BERNIN, (J. Laur. Chev.) célebre Architecte. St. Jérôme à genoux sur un Crucifix, qu'il adore : un sentiment d'amour & de foi ne peut être jamais mieux rendu que par l'expression qui se voit dans ce dessin, dont la pensée est sublime : il est fait à la plume, & soutenu d'un lavis d'encre de la Chine. Il fut présenté par l'Auteur à M. de Colbert, en Octobre 1665, avant son retour à Rome, d'où il avoit été appellé par Louis XIV, pour être consulté sur le bâtiment du Louvre : quoique cet Artiste comptoit déja plus de soixante années, ses Ouvrages n'avoient encore rien perdu de sa premiere vigueur ; ils sont cependant exécutés dans le gout de la Sculpture, plus que dans celui de la Peinture. « Le Déluge, Sujet en travers, rempli de feu & d'expression, exécuté de même » [I 901]. Lempereur pour 120 livres. Dessiné à la pierre noire par Saint-Aubin dans la marge gauche de la page 34 de son exemplaire du catalogue de la vente ; il note, également à la pierre noire, le prix du lot : 120. - Cabinet du Roi, acquis en 1775, par l'intermédiaire de Lempereur, lors de la 13e vacation (Courajod, 1872, p. 361) ; versé au musée du Louvre, L. 2207 en bas à gauche et L. 1899 en bas à droite.
Dernière provenance : Mariette, Pierre-Jean
Mode d'acquisition : acquis pour le Cabinet du roi
Année d'acquisition : 1775

INVENTAIRE DU MUSEE NAPOLEON :
Inventaire du Mus¿e Napol¿on. Dessins. Vol.3, p.382, chap. : Ecole napolitaine, carton 24. (...) Num¿ro : 2918. Nom du ma¿tre : Bernini, Gio. Lorenzo. Num¿ro d'ordre dans l'oeuvre du ma¿tre : 1er. D¿signation des sujets : Saint Jérôme agenoux, devant un crucifix. Dessin à la plume et lavé. Il a été exposé en l'an cinq sous le n° 5 en l'an dix sous le n° 21, et en 1811 sous le n° 29. Dimensions : H. 40 x L. 30cm. Origine : Collection ancienne et de Mariette.Prix de l'estimation de l'objet : 50francs. Emplacement actuel : Galerie d'Apollon. Signe de recollement : [Vu] [[au crayon]] [[trait oblique / au crayon / sous le n° Morel d'Arleux]]. Cote : 1DD35

COMMENTAIRE :
Dessiné par le Bernin le mardi 29 septembre 1665. Lisons Chantelou : « Le 30e [septembre 1665], étant allé chez le Cavalier [Bernin], il m'a montré un dessin de saint Jérôme et m'a dit que c'était l'ouvrage de sa soirée du jour d'hier, qu'à moi qui avais la connaissance, il suffisait de me faire voir sans me parler davantage. Je l'ai trouvé beau et fort bien éclairé, avec les reflets aux lieux nécessaires et un accompagnement de grande expression. Il m'a dit que tous les ans à Rome, il faisait trois dessins, l'un pour le Pape, un pour la reine de Suède et l'autre pour le cardinal Chigi, qu'il leur donnait à pareil jour ». Saint Jérôme est en effet fêté le 30 septembre. Bernin, comme le précise Chantelou à la date du 4 octobre, offre son dessin à Colbert ce jour-là (et non le 19 comme l'écrit par erreur l'auteur de l'inscription qui se lit dans le bas du dessin, peut-être Mariette lui-même) : « J'ai [Chantelou] appris qu'il avait donné le Saint Jérôme, qu'il avait aussi fait les jours précédents, à M. Colbert, avant que je fusse arrivé » (Chantelou, (ms. 1665) éd. 2001, p. 213 et p. 221). Voir : - Peter Dreyer, A drawing by Bernini for M. and Mme de Chantelou, Burligton Magazine, septembre 1994, p.603-609, fig. 14. - Pierre Rosenberg, Laure Barthélemy-Labeeuw, Marie-Liesse Delcroix, Stefania Lumetta, Les dessins de la collection Mariette, Ecoles italienne et espagnole, Tome I, Paris, 2019, n° 162, p. 144, ill. - Victor Hundsbuckler, 'Mettre en perfection le plus bel édifice du monde. Colbert, le Louvre et le Roi' in Grande Galerie, hiver 2019 - 2020, n°50, pp. 80-83, repr.

INDEX :
Collections : Huquier, Gabriel - Crozat, Pierre - Cabinet du Roi - Mariette, Pierre-Jean - Colbert, Jean-Baptiste
Personnes : Jérôme, saint
Sujets : ICONOGRAPHIE RELIGIEUSE - Saint Jérôme devant un crucifix
Techniques : encre brune - lavis brun - papier beige - pierre noire - plume

REFERENCE DE L'INVENTAIRE MANUSCRIT :
vol. 4, p. 453