Inventaire du département desArts graphiques Musée du Louvre
Mise à jour de la fiche 19/02/2013 Attention, le contenu de cette fiche ne reflète pas nécessairement le dernier état du savoir.

RUBENS Peter Paulus


Ecole flamande

Hercule combattant le lion de Némée

INVENTAIRES ET CATALOGUES :
Cabinet des dessins
Fonds des dessins et miniatures
INV 20302, Recto

Anciens numéros d'inventaire :
NIII28832
MA12638

Numéros de catalogue :
Flamands F1012

LOCALISATION :
Petit format

ATTRIBUTION ACTUELLE :
RUBENS Peter Paulus

ANCIENNES ATTRIBUTIONS :
Attribué à RUBENS Peter Paulus

TECHNIQUES :
Sanguine, rehauts de craie blanche. Annotation à la plume: p. paul. Rubens. Collé en plein sur un montage du XVIIIe siècle.
H. 00,285m ; L. 00,232m

HISTORIQUE :
Charles Paul de Saint Morys, saisie des biens des émigrés en 1793, marque du Louvre (L. 1886).
Dernière provenance : Saint-Morys, Ch.-P.-J.-B. de Bourgevin Vialart de
Mode d'acquisition : Saisie des Emigrés
Année d'acquisition : 1793

INVENTAIRE DU MUSEE NAPOLEON :
Inventaire du Mus¿e Napol¿on. Dessins. Vol.9, p.1698, chap. : Ecoles diverses, Dessins en paquets. (...) Num¿ro : 12638.Idem [[ Maîtres divers /&. Num¿ro d'ordre dans l'oeuvre du ma¿tre : 14. D¿signation des sujets : Cent cartons et feuilles, dont deux cartons à deux dessins, un à cinq et un à six. 111 [[nombre de dessins qui sont dans chaque paquet]] Origine : Idem & Collection nouvelle /&. Emplacement actuel : Idem & Calcographie du Musée Napoléon ]]. Signe de recollement : [Vu] [[au crayon]]. Cote : 1DD41

COMMENTAIRE :
'Rubens a souvent traité le thème des Travaux d'Hercule pour le compte du roi Eurysthée, et le sujet du combat au corps à corps contre le lion de Némée l'a particulièrement inspiré. On connait quatre études à la sanguine en vue de la mise au point de l'attitude du héros, la plus complète étant conservée au musée Plantin-Moretus à Anvers (Anne-Marie Logan et Michiel C.Plomp, 'Peter Paul Rubens (1577-1640): the Drawings', The Metropolitan Museum of Art, New York, 2005, n° 110), qui n'ont pas forcement de lien direct avec une peinture datée de 1615 environ (Michael Jaffé, 'Rubens Catalogo completo', Milan, 1989, n° 290). Les sources d'inspiration de l'artiste sont bien évidemment les sculptures antiques [cf. le torse du Belvédère au Vaticane] qu'il a observées à Rome mais également deux gravures sur bois exécutées d'après Raffaello par G. N. Vicentino et N. Boldrini' (Alice Ottazzi dans cat. exp. Oeuvres d'art du Musée du Louvre à Thessalonique. L'Europe et les mythes grecs : Dessins du Musée du Louvre, XVIe - XIXe siècles, par C. Loisel, Thessalonique, Fondation Teloglion, Aristotle Université de Thessalonique, 12 Octobre 2012 - 27 Janvier 2013, n° 71). Voir aussi : Frits Lugt, 'Inventaire general des dessins des ecoles du Nord, ecole flamande', Musée du Louvre, 1949, 2 vol., n° 1012 ; Michael Jaffé, 'Rubens and Italy', Oxford, 1977, p. 83 ; Arlette Sérullaz, 'Rubens. Ses maitres, ses eleves : LXVeme exposition du Cabinet des Dessins', Musée du Louvre, Paris, 1978, n° 13.

INDEX :
Collections : Saint-Morys
Lieux : Rome, Vatican, Museo Pio Clementino, oeuvre en rapport, Anvers, musée Plantin-Moretus, oeuvre en rapport
Personnes : Hercule - Vicentino, Nicolo'+ - Raffaello+ - Boldrini, N+
Sujets : Hercule et le lion de Némée - MYTHOLOGIES
Techniques : rehauts de blanc - sanguine

REFERENCE DE L'INVENTAIRE MANUSCRIT :
vol. 8, p. 335