Inventaire du département desArts graphiques Musée du Louvre
Mise à jour de la fiche 07/01/2014 Attention, le contenu de cette fiche ne reflète pas nécessairement le dernier état du savoir.

CESARI D'ARPINO Giuseppe


Ecole romaine et ombrienne

Hercule nu, debout tient la massue avec laquelle il a frappé Cacus étendu

INVENTAIRES ET CATALOGUES :
Cabinet des dessins
Fonds des dessins et miniatures
INV 2986, Recto

Anciens numéros d'inventaire :
NIII3041
MA2898

LOCALISATION :
Grand format

ATTRIBUTION ACTUELLE :
CESARI D'ARPINO Giuseppe

TECHNIQUES :
Pierre noire et sanguine, rehauts de gouache blanche. Annotation à la plume coupée: épin. Collé en plein sur un montage du XVIIIe siècle.
H. 00,415m ; L. 00,253m

HISTORIQUE :
Charles Paul de Saint Morys, saisie des biens des émigrés en 1793, marque révolutionnaire du Conservatoire (L. 2207) et du Louvre (L. 1886a).
Dernière provenance : Saint-Morys, Ch.-P.-J.-B. de Bourgevin Vialart de
Mode d'acquisition : Saisie des Emigrés
Année d'acquisition : 1793

INVENTAIRE DU MUSEE NAPOLEON :
Inventaire du Mus¿e Napol¿on. Dessins. Vol.3, p.380, chap. : Ecole napolitaine, carton 24. (...) Num¿ro : 2898. Nom du ma¿tre : Idem [[ Cesari, Giuseppe (dit le Josepin) /&. Num¿ro d'ordre dans l'oeuvre du ma¿tre : 22. D¿signation des sujets : Hercule et Cacus. Dessin aux crayons noir et rouge. Dimensions : H. 41,5 x L. 25,5cm. Origine : Collection nouvelle.Prix de l'estimation de l'objet : 10francs. Emplacement actuel : Idem & Calcographie du Musée Napoléon /&. Observations : Idem & [Remis le 9 juin 1829 pour être relié.] [[à l'encre]] ]]. Signe de recollement : [Vu] [[au crayon]] [[trait oblique / au crayon / sur le n° d'ordre]]. Cote : 1DD35

COMMENTAIRE :
Réplique du dessin conservé au Wallraf-Richartz Museum, à Cologne (Z 2036). '[...] Cette étude est une première idée pour une des lunettes de la loggia du Palazzo Verospi à Rome qu'Arpino exécute en 1594-95 pour Corradino Orsini. La virtuosité de l'artiste s'exprime dans l'usage d'une pierre noire très aiguisée avec laquelle il réussit à exprimer la puissance sculpturale du héros. Dans la fresque les deux figures sont situées dans un paysage et les attitudes sont plus souples pour s'adapter à la forme architecturale. Le décor est consacré au thème de l'Amour et les dix travaux d'Hercule occupent les lunettes. [...]' (Catherine Loisel (dans cat. exp. Oeuvres d'art du Musée du Louvre à Thessalonique. L'Europe et les mythes grecs : Dessins du Musée du Louvre, XVIe - XIXe siècles, par C. Loisel, Thessalonique, Fondation Teloglion, Aristotle Université de Thessalonique, 12 Octobre 2012 - 27 Janvier 2013, n° 70). Voir aussi : Herwarth E.Röttgen, Il Cavalier Giuseppe Cesari d'Arpino: un grande pittore nella splendore della fama e nell'inconstanza della fortuna, Rome, 2002, p. 276-281.

INDEX :
Collections : Destouches, chevalier - Calvière, marquis de - Saint-Morys
Lieux : Cologne, Wallraf Richartz Museum, oeuvre en rapport, Rome, Palazzo Verospi, oeuvre en rapport
Personnes : Hercule - Cacus - Orsini, Corradino+
Sujets : Hercule combattant Cacus - MYTHOLOGIES
Techniques : pierre noire - rehauts de gouache blanche - sanguine

REFERENCE DE L'INVENTAIRE MANUSCRIT :
vol. 2, p. 23