Les collections du département desarts graphiques Musée du Louvre
Mise à jour de la fiche 06/09/2021 Attention, le contenu de cette fiche ne reflète pas nécessairement le dernier état du savoir.
Atelier de

CASTIGLIONE Giovanni Benedetto


Ecole piémontaise et génoise

Orphée jouant du violon au milieu d'une forêt devant des animaux

INVENTAIRES ET CATALOGUES :
Cabinet des dessins
Fonds des dessins et miniatures
INV 9473, Recto

Anciens numéros d'inventaire :
NIII25314
MA12604

LOCALISATION :
Petit format

ATTRIBUTION ACTUELLE :
Atelier de CASTIGLIONE Giovanni Benedetto

ANCIENNES ATTRIBUTIONS :
Attribué à CASTIGLIONE Giovanni Benedetto

TECHNIQUES :
Pierre noire, plume et encre brune, lavis brun. Collé en plein sur un montage du xviiie siècle.
H. 00,287m ; L. 00,400m

HISTORIQUE :
Nourri, son montage, sa vente, Paris, le 24 février 1785, no 717 ; Ch. P. de Saint- Morys (cf. L. 3620) ; saisie des biens des émigrés en 1793, remise au Museum en 1796-1797, marque du Louvre (L. 1886).
Dernière provenance : Saint-Morys, Ch.-P.-J.-B. de Bourgevin Vialart de
Mode d'acquisition : Saisie des Emigrés
Année d'acquisition : 1793

INVENTAIRE DU MUSEE NAPOLEON :
Inventaire du Musée Napoléon. Dessins. Vol.9, p.1695, chap. : Ecole italienne, Dessins en paquets. (...) Numéro : 12604.Maîtres divers. Numéro d'ordre dans l'oeuvre du maître : 18. Désignation des sujets : Cent cartons et feuilles, dont deux cartons à deux dessins, et un à six. 107 [[nombre de dessins qui sont dans chaque paquet]] Origine : Collection nouvelle. Emplacement actuel : Calcographie du Musée Napoléon. Signe de recollement : [Vu] [[au crayon]]. Cote : 1DD41

COMMENTAIRE :
Bien que la feuille reprenne un tableau de Castiglione conservé dans une collection particulière (Mary Newcome Schleier, « A little known early painting by Castiglione », dans 'Per Giovanni Romano: Scritti di amici', Savigliano, 2009, p. 134-135, p. 134, repr.), elle n'est pas pour autant de la qualité de ses oeuvres autographes. La feuille du Louvre révèle que son auteur avait connaissance des œuvres des peintres de paysages comme les Néerlandais actifs à Rome connus sous le nom de « Bande des peintres », dont faisait partie Herman Van Swanevelt. Cette influence est perceptible dans le traitement du sujet ainsi que dans la finesse du lavis, que l'artiste utilise abondamment, non pas pour relever les figures, mais pour imiter les effets chromatiques auxquels parvenaient les dessinateurs venus du nord. Voir F. Mancini, 'Dessins italiens du musée du Louvre, Dessins génois, XVIe - XVIIIe siècle', Paris, 2017, n°370.

INDEX :
Collections : Saint-Morys
Personnes : Orphée
Sujets : MYTHOLOGIES - Orphée charmant les animaux
Techniques : pinceau - lavis beige - mine de plomb

REFERENCE DE L'INVENTAIRE MANUSCRIT :
vol. 4, p. 435