Les collections du département desarts graphiques Musée du Louvre
Mise à jour de la fiche 06/09/2021 Attention, le contenu de cette fiche ne reflète pas nécessairement le dernier état du savoir.
Copie d'après

CAMBIASO Luca


Ecole piémontaise et génoise

Roger et Angélique, enlacés sous un arbre

INVENTAIRES ET CATALOGUES :
Cabinet des dessins
Fonds des dessins et miniatures
INV 9359, Recto

Anciens numéros d'inventaire :
NIII23949
MA12591

LOCALISATION :
Petit format

ATTRIBUTION ACTUELLE :
Copie d'après CAMBIASO Luca
Federica Mancini

ANCIENNES ATTRIBUTIONS :
CAMBIASO Luca

TECHNIQUES :
Traces de pierre noire, plume et encre brune. Annotation à la plume et encre brune : Cangiaso. Collé en plein sur un montage du xviiie siècle.
H. 00,275m ; L. 00,387m

HISTORIQUE :
Ch. P. de Saint-Morys (L. 3620), annotations à la plume et encre brune en bas à gauche : Le Cangiage, et à droite : École génoise ; saisie des biens des émigrés en 1793, remise au Museum en 1796-1797, marque du Louvre (L. 1886)
Dernière provenance : Saint-Morys, Ch.-P.-J.-B. de Bourgevin Vialart de
Mode d'acquisition : Saisie des Emigrés

INVENTAIRE DU MUSEE NAPOLEON :
Inventaire du Musée Napoléon. Dessins. Vol.9, p.1693, chap. : Ecole italienne, Dessins en paquets. (...) Numéro : 12591.Idem [[ Maîtres divers /&. Numéro d'ordre dans l'oeuvre du maître : 5. Désignation des sujets : Cent cartons [101] [[au crayon / sous la mention "cartons"]] et feuilles dont trois cartons à deux dessins, et un à six. 108 [[nombre de dessins qui sont dans chaque paquet]] [109] [[au crayon / sous la mention "108"]] Origine : Idem & Collection nouvelle /&. Emplacement actuel : Idem & Calcographie du Musée Napoléon ]]. Signe de recollement : [Vu] [[au crayon]]. Cote : 1DD41

COMMENTAIRE :
Si, pour Saint-Morys et jusqu'à Reiset, cette composition représentait Angélique et Roger, aucun épisode dans le Roland furieux de l'Arioste ne comporte de pareilles scènes de tendresse. Comme l'a suggéré Marine Costello (comm. orale, septembre 2016), alors que Roger délivre Angélique de l'orque qui s'apprêtait à la dévorer (Roland furieux, X, 92-102), la jeune femme ne tarde pas à échapper à ses avances en enfilant un anneau magique (XI, 1-14). On serait plutôt tenté d'identifier les deux protagonistes interrompus dans leurs effusions comme Angélique et Médor, dont les bucoliques ébats amoureux (XIX, 33-37) rendront Roland fou de jalousie (XXIII, 102-136). Dans ce cas, la composition, dont le premier plan se concentre sur le couple tandis que l'arrière- plan évoque peut-être l'arrivée du malheureux héros, rassemblerait deux épisodes. Le tout est décrit par un trait grossièrement inspiré de la production graphique de Cambiaso des années 1550. Voir F. Mancini, 'Dessins italiens du musée du Louvre, Dessins génois, XVIe - XVIIIe siècle', Paris, 2017, n°170.

INDEX :
Collections : Saint-Morys
Personnes : Angélique - Roger - Ariosto, Ludovico, dit l'Arioste+
Sujets : Orlando Furioso, de Ludovico Ariosto, dit l'Arioste - Roger et Angélique
Techniques : encre brune - plume

REFERENCE DE L'INVENTAIRE MANUSCRIT :
vol. 4, p. 418