Les collections du département desarts graphiques Musée du Louvre
Mise à jour de la fiche 06/09/2021 Attention, le contenu de cette fiche ne reflète pas nécessairement le dernier état du savoir.

PEYRON Jean François Pierre


Ecole française

Etude pour Les jeunes Athéniens et les jeunes Athéniennes tirant au sort pour être livrés au Minotaure

Vers 1796

INVENTAIRES ET CATALOGUES :
Cabinet des dessins
Fonds des dessins et miniatures
RFML.AG.2018.41.1, Recto

LOCALISATION :
Petit format

ATTRIBUTION ACTUELLE :
PEYRON Jean François Pierre

TECHNIQUES :
Sanguine, plume et encre brune, olume et encre noire, lavis d'encre brune. Papier collé en plein sur son montage d'origine : papier bleu, double trait d'encadrement à la plume et encre noire. Montage : H. 0,590 ; L. 0,96 m.
H. 00,457m ; L. 00,853m

HISTORIQUE :
Million et Associés, vente Paris, Hôtel Drouot, 15 octobre 2018, lot. 83 ; préemption en vente publique. Commission des acquisitions du 9 octobre 2018
Dernière provenance : Millon et Associés
Mode d'acquisition : achat
Année d'acquisition : 2018


COMMENTAIRE :
Feuille préparatoire à la composition intitulée Les jeunes Athéniens et les jeunes Athéniennes tirant au sort pour être livrés au Minotaure. Cette composition imaginée par Peyron pendant son voyage à Rome (1775-1782), fit l'objet d'une commande du duc d'Angiviller en 1787, mais ne fut jamais achevé. Il semble que Peyron y travaillait encore en 1807. Outre l'esquisse peinte, exposée à Rome en 1778 au Palais Mancini et conservée à Aspley House (Londres, Wellington Museum, Inv. WM 1625-1948), Pierre Rosenberg et Udolpho van der Sadt (Pierre Peyron, 1744-1814, Arthena, 1983, n° 20 à 31, p. 81 à 89) recensent d'autres dessins en lien avec cette composition : Montpellier, Musée Fabre, Inv. 837-1-1148 ; Aix-en-Provence, musée Granet ; Leipzig, Museum der bildenden Künste, Collection Gehler-Dörrien ; Paris, Musée du Louvre, RF 51889 ; New York, collection particulière ; Paris, marché de l'art, vente en 1816 ; Paris, marché de l'art, vente en 1982. Le thème est emprunté à Plutarque (Vie de Thésée, 15). La gravure par Beisson d'après Peyron résume ainsi le sujet :'Egée, roi d'Athènes, alarmé des liaisons d'Androgé avec la faction des Pallantides, le fit assassiner. Minos, roi de Crète, prit aussitôt les armes pour venger la mort de son fils. Après avoir ravagé l'Attique, il prit Athènes d'assaut et la réduisit à demander la paix en suppliante. Minos la lui accorda à condition qu'à des époques marquées, il lui serait envoyé un certain nombre de jeunes garçons et de jeunes filles pour être livrés au Minotaure renfermé dans le labyrinthe de Crète. Juliette Trey, "Etude pour une composition jamais peinte", dans 'Grande Galerie, Le Journal du Louvre', n° 47, Printemps 2019, p. 19, repr. Hélène Meyer, Acquisitions 2018-2019, dans La Revue des musées de France, Revue du Louvre, 2020, n° 2, notice 146, p. 93.

INDEX :
Lieux : Athènes+, Montpellier, Musée Fabre, oeuvre en rapport, Aix-en-Provence, Musée Granet, oeuvre en rapport, Leipzig, Museum der bildenden Künste, oeuvre en rapport, New York, collection particulière, oeuvre en rapport, Crète+, Londres, Wellington Museum, oeuvre en rapport, Paris, Marché de l'Art, oeuvre en rapport, Paris, Musée du Louvre, département des Arts graphiques, oeuvre en rapport, Attique+
Personnes : Minotaure+ - Minos+ - Egée+ - Angiviller, comte de+ - Beisson, Etienne (1759-1820), graveur+ - Androgè+
Sujets : Peyron, Athéniens et Athéniennes tirant au sort pour être livrés au Minotaure - Plutarque, Vie de Thésée