Les collections du département desarts graphiques Musée du Louvre
Mise à jour de la fiche 06/09/2021 Attention, le contenu de cette fiche ne reflète pas nécessairement le dernier état du savoir.
Attribué à

FINIGUERRA Maso


Ecole florentine

Le Maître d'école

Gravure

TECHNIQUES :
Nielle sur papier

INVENTAIRES :
Collection Edmond de Rothschild
135 Ni/ Recto

Anciens numéros d'inventaire :
2244

LOCALISATION :
Réserve Edmond de Rothschild
Recueil : Nielles Tome IX (123 Ni. à 136 Ni.)
L 10 LR

ATTRIBUTION ACTUELLE :
Attribué à FINIGUERRA Maso
P. Torres

ANCIENNES ATTRIBUTIONS :
Gravé par FINIGUERRA Maso
Blum, André
Gravé par POLLAIUOLO Antonio
Hind, A. M.

TECHNIQUES ET DIMENSIONS :
Nielle sur papier.
Dimensions à la feuille : H. 00,054m ; L. 00,052m

HISTORIQUE :
José de Madrago, marquis de Salamanca, sa vente, 1869.
Dernière provenance : Rothschild, baron Edmond de
Mode d'acquisition : don
Année d'acquisition : 1935

COMMENTAIRE :
A.M. Hind attribua ce nielle à Antonio Pollaiuolo, A. Blum le rangea dans les nielles attribués à Maso Finiguerra. Pollaiuolo et Maso Finiguerra travaillèrent ensemble comme fut rapporté par Vasari, Filarete et Cellini (Trattato de l'oreficeria, éd. 1971, p. 601). Pourtant, le degré de participation de Pollaiuolo dans ce nielle est difficile à définir. Selon Phillips la collaboration entre les deux artistes devait commencer par la suggestion du motif par Finiguerra, suivie par le dessin de Pollaiuolo, travail précédant l'exécution sur la plaque de métal niellée par Finiguerra. La figure centrale du maître révèle des influences de Filippo Lippi et plus concrètement de la figure de Saint Damien du panneau de la 'Vierge à l'Enfant et quatre saints' conservée à la galerie des Offices. Pour Pascal Torres, Antonio Pollaiuolo participe dans le dessin de composition de ce nielle et situe son travail après l'exécution de la croix du Baptistère de Florence vers 1459. Dans la Staatliche Graphische Sammlung de Munich est conservé un dessin (Inv. 2145) donné à Maso par Lorenza Melli dont la position de l'homme est identique à celle du personnage central du nielle. Berenson (1938, II, p. 271, n. 1947 A) attribue le dessin à l'atelier de Maso en voyant une excellente copie d'après un original de Pollaiolo. Autre épreuve connue : Collection E. de Rothschild (136 Ni.) Bibliographie : Dutuit 542; A. Blum, 'Les nielles du Quattrocento', Musée du Louvre, Cabinet d'estampes Edmond Rothschild, Paris, Compagnie des Arts photomécaniques, 1950, p. 13, n°19.; J. G. Phillips 'Early Florentine Designers and Engravers', Harvard University press, Cambridge, Massachussets, 1955, p. 13, repr. pl. 12 A; L. Melli, 'Maso Finiguerra. I disegni', Edifir, Florence, 1995; P. Torres, dans cat. expo 'Maîtres de l'invention de la Collection Rothschild du Musée du Louvre', Madrid, Fondation Juan March, 2004, p. 120 ; Pascal Torres, 'Le Nielle sur papier : la redécouverte d'un art', Grande Galerie, juin-août 2011, n°16, p.65.

INDEX :
Collections : Salamanca, José de Madrazo, marquis de
Lieux : Munich, Staatliche Graphische Sammlung, oeuvre en rapport, Florence, Galleria degli Uffizi, oeuvre en rapport, Paris, Musée du Louvre, département des Arts graphiques, Collection Edmond de Rothschild, oeuvre en rapport
Personnes : Lippi, Filippo, oeuvre en rapport

REFERENCE DE L'INVENTAIRE MANUSCRIT :
vol. 9, p. 44