Les collections du département desarts graphiques Musée du Louvre
Mise à jour de la fiche 06/09/2021 Attention, le contenu de cette fiche ne reflète pas nécessairement le dernier état du savoir.
Gravé par

CARPI Ugo da


Ecole italienne

Saint Jérôme

Vers 1515/1516

Gravure

TECHNIQUES :
gravure sur bois - clair-obscur à deux planches

INVENTAIRES :
Collection Edmond de Rothschild
4390 LR/ Recto

Anciens numéros d'inventaire :
13119

LOCALISATION :
Réserve Edmond de Rothschild

ATTRIBUTION ACTUELLE :
Gravé par CARPI Ugo da
Gravé d'après VECELLIO Tiziano

TECHNIQUES ET DIMENSIONS :
Gravure sur bois, une planche de trait noir, une planche de teinte brune. Inscriptions gravées, au centre : TICIANUS, et en bas à droite : VGO Filigrane : Ancre double trait dans un cercle surmonté d'une étoile à six branches (Ferrien Gayral, 2012, n° 2B)
Dimensions à la feuille : H. 00,160m ; L. 00,098m

HISTORIQUE :
Richard Ford (1796-1858), Londres, annotation au verso (L. 937a) ; Ambroise Firmin-Didot (1790-1876), sa marque au verso (L. 119) ; sa vente, Paris, mai 1877, n° 2186 ; achat par Clément pour 500 francs pour Edmond de Rothschild ; baron Edmond de Rothschild (1845-1934) ; don au musée du Louvre en 1935. Œuvre conservée dans le portefeuille n°187 du baron Edmond de Rothschild jusqu'en 2018.
Dernière provenance : Rothschild, baron Edmond de
Mode d'acquisition : don
Année d'acquisition : 1935

COMMENTAIRE :
Le petit Saint Jérôme pénitent serait le premier clair-obscur d'Ugo. Il s'agit sans doute de la seconde collaboration entre le graveur et le peintre Titien, après le monumental 'Sacrifice d'Abraham' en quatre bois. Le Saint Jérôme pénitent est aussi le premier bois gravé d'après une invention de Titien à porter, dès l'origine, la mention de l'autorité de l'inventeur. Titien a rapidement saisi l'intérêt de la gravure pour la diffusion de son oeuvre et son rôle dans l'épanouissement de la gravure sur bois à Venise apparaît comme déterminant. Saint Jérôme, docteur de l'Église originaire de Dalmatie, était un sujet de prédilection de Titien, auquel le peintre se confronta à de nombreuses reprises. Pourtant, la composition ici adoptée, ne peut être rapprochée d'aucune autre oeuvre connue. Le dessin préparatoire du maître a-t-il été perdu ou bien Titien a-t-il dessiné directement sur la planche de bois ? La virtuosité du trait dans cette estampe, jamais égalée dans les autres bois d'Ugo, a fait pencher certains spécialistes en faveur de cette dernière hypothèse. L'oeuvre peut être datée vers 1515-1516 parce qu'on y trouve des similitudes stylistiques avec des oeuvres de Titien datant de la même époque. Le visage de saint Jérôme a notamment été rapproché de celui de saint Pierre dans 'L'Argent du tribut' ou de celui du saint Jérôme de 'La Vierge à l'Enfant avec des saints', deux tableaux conservés à la Gemäldegalerie Alte Meister de Dresde. Cette gravure reste très influencée par les réalisations des maîtres germaniques. La planche de trait fournit l'essentiel des lignes de la composition, tandis qu'une unique planche de teinte permet d'accentuer le volume et le modelé. L'approche du procédé diffère ainsi des compositions ultérieures d'Ugo da Carpi, où les planches de teinte se multiplient et participent davantage à l'émergence du motif et du dessin. La Bibliothèque nationale de France conserve une épreuve du Saint Jérôme pénitent dans la même teinte brun orangé, qui porte le même filigrane. Il existe aussi des épreuves en d'autres couleurs, comme celles dans une teinte gris-vert conservées au British Museum à Londres (Prints and Drawings,1860,0414.100) et à l'Albertina à Vienne (DG2002/324). (Caroline Vrand, dans cat. expo. 'Gravure en clair-obscur Cranach, Raphaël, Rubens', Musée du Louvre, Paris, 17 octobre 2018 - 14 janvier 2019, p. 65 à 66, n° 12). Bibliographie : Vasari, 1550 (éd. 1981), t. 1, p. 204-206, t. 5, p. 213, t. 7, p. 75 ; Mariette, n. d., vol. 10, fol. 130 ; Bartsch, 1811, t. 12, n° 31, p. 82 ; Tietze et Tietze-Conrat, 1938b, p. 351-352 ; Muraro et Rosand, dans cat. exp. Washington, Dallas et Détroit, 1976-1977, no 6 ; Johnson, 1982, p. 18-19 ; Karpinski, TIB, 1983, t. 48, no 31 (82), p. 123 ; Hochmann, 2004, p. 17 ; Ferrien Gayral, 2005a, n° 1 ; Urbini, dans cat. exp. Carpi, 2009, n° 12 ; Ferrien Gayral, 2012, p. 247-252 ; Stiber Morenus, 2015, p. 124-127 ; Gnann, dans cat. exp. Vienne, 2013- 2014, n° 29 (avec bibliographie complète).

INDEX :
Collections : Firmin-Didot, Ambroise - Ford, Richard
Lieux : Londres, British Museum, oeuvre en rapport, Vienne, Albertina, Graphische Sammlung, oeuvre en rapport, Dresde, Gemäldegalerie, oeuvre en rapport, Paris, Bibliothèque Nationale, département des Estampes et de la Photographie, oeuvre en rapport
Sujets : ICONOGRAPHIE RELIGIEUSE - Saint Jérôme

REFERENCE DE L'INVENTAIRE MANUSCRIT :
vol. 3, p. 11