Les collections du département desarts graphiques Musée du Louvre
Mise à jour de la fiche 23/11/2021 Attention, le contenu de cette fiche ne reflète pas nécessairement le dernier état du savoir.

RUBENS Peter Paulus


Ecole flamande

'La lutte pour l'étendard' de la 'Bataille d'Anghiari'

INVENTAIRES ET CATALOGUES :
Cabinet des dessins
Fonds des dessins et miniatures
INV 20271, Recto

Anciens numéros d'inventaire :
NIII35368

Numéros de catalogue :
Flamands F1084

LOCALISATION :
Très grand format

ATTRIBUTION ACTUELLE :
RUBENS Peter Paulus
Inspiré par VINCI Leonardo da

PROPOSITIONS D'ATTRIBUTIONS :
ANONYME ITALIEN XVIè s
Anne-Marie Logan, 2003

TECHNIQUES :
Pierre noire, plume et encre brune, pinceau et encre brune et grise, lavis gris, rehauts de blanc et de gris-bleu, sur un feuillet agrandi par quatre bandes laterales (feuillet d'origine : H. 0,428 m ; L. 0,577 m. Feuillet agrandi : H. 0,453 m. ; L. 0,636 m).
H. 00,453m ; L. 00,636m


COMMENTAIRE :
Ce dessin, de dimensions exceptionnelles, est la plus célèbre des interprétations que l'on ait conservées de la 'Bataille d'Anghiari' de 1504-1505, fresque de Léonard pour le Palazzo della Signoria à Florence, aujourd'hui disparue. Rubens, qui voyagea en Italie entre 1600 et 1608, ne vit pas l'esquisse de la Bataille, détruite vers 1560. Toutefois il eut accès aux dessins de Léonard de Vinci et les étudia. Selon A.-M. Logan (2003), l'artiste aurait acquis un dessin reproduisant, d'après un prototype disparu, la composition demeurée inachevée : c'est le feuillet d'origine du dessin du Louvre. Le dessin à la pierre noire et à l'encre brune, est une copie de l'immense carton préparatoire de la 'Bataille' par un anonyme italien du XVIe siècle. Il aurait ensuite été repris au début du XVIIe siècle par une ou plusieurs mains, avant d'être largement retouché (lourdement rehaussé à la plume et à l'aquarelle) et agrandi par Rubens, qui l'avait acquis. La réflectographie infrarouge du revers du tableau de Léonard 'Sainte Anne, la Vierge et l'Enfant', révèle trois dessins dont une tête de cheval extrêmement proche de celle du cheval de droite dans la 'Bataille d'Anghiari'. Pour une notice complète avec les indications d'origine des différentes attributions, et une bibliographie détaillées, voir : A.-M. Logan dans cat. exp. 'Léonard de Vinci, dessins et manuscrits', Paris, Musée du Louvre, 2003, n°103. V. Delieuvin & L. Frank, 'Léonard de Vinci', cat. exp. Paris, Musée du Louvre, 2019-2020, n°123. Voir aussi : Côme Fabre, "Rencontre avec les conservateurs Sylvain Laveissière et Vincent Delieuvin. L'envers d'un Léonard", dans 'Grande Galerie. Le Journal du Louvre', Mars/Avril/mai, n°7, p. 87-91, repr. p. 89. Philippe Sénéchal, "Giovanni Francesco Rustici, With and Whithout Leonardo", p. 161-193 dans Gary M. Radke (dir.), 'Leonardo da Vinci and the Art of Sculpture' cat. exp. Atlanta, High Museum of Art, et Los Angeles, The J. Paul Getty Museum, 2009-2010, n°47 ; Jeremy Wood, 'Rubens Copies and Adaptations from Renaissance and Later Artists. Italian Artists. III. Artists Working in Central Italy and France (Corpus Rubenianum Ludwig Burchard XXVI)', Londres, 2011, vol. 1, p. 78-166 n°165 ; Blaise Ducos, 'L'Europe de Rubens', cat. exp. Lens, Louvre-Lens, 2013, n°127 ; Louis Frank, « Vie. La bataille d'Anghiari », p. 234-257, cat. 123, (repr. p. 245), dans Vincent Delieuvin & Louis Frank, 'Léonard de Vinci', cat. exp. Paris, Musée du Louvre, 2019-2020 ; 'Dossier de l'art : Léonard de Vinci', n°274, novembre 2019, repr. p. 64-65.

INDEX :
Collections : Jabach, Everhard - Tessin, C. G., comte - Barck, Nils, comte - Rubens, Pierre Paul (?) - Tessin, Nicodemus
Lieux : Anghiari, Florence, Palazzo Vecchio, oeuvre en rapport, Italie+
Sujets : Bataille d'Anghiari, par Leonardo da Vinci
Techniques : encre brune - encre grise - lavis gris - pierre noire - pinceau - rehauts de blanc - plume - rehauts de gris-bleu

REFERENCE DE L'INVENTAIRE MANUSCRIT :
vol. 8, p. 330