Les collections du département desarts graphiques Musée du Louvre
Mise à jour de la fiche 16/03/2022 Attention, le contenu de cette fiche ne reflète pas nécessairement le dernier état du savoir.

BOEL Pieter


Ecole flamande

Têtes, oeil et becs d'autruches

INVENTAIRES ET CATALOGUES :
Cabinet des dessins
Fonds des dessins et miniatures
INV 19415, Recto

Anciens numéros d'inventaire :
NIII9598
MA9063

Numéros de catalogue :
Flamands F156

LOCALISATION :
Grand format

ATTRIBUTION ACTUELLE :
BOEL Pieter

TECHNIQUES :
H. 00,290m ; L. 00,430m

INVENTAIRE DU MUSEE NAPOLEON :
Inventaire du Musée Napoléon. Dessins. Vol.6, p.1145, chap. : Ecole flamande, Carton 93. (...) Numéro : 9063. Nom du maître : Idem [[ Boela /&. Numéro d'ordre dans l'oeuvre du maître : 37. Désignation des sujets : Deux cent douze tant demi-feuilles que quarts et tiers de feuilles, contenant des études de parties d'animaux et d'oiseaux, faites au crayon noir, et dont un assez grand nombre est colorié [[p.1146]] au pastel. Elles sont contenues dans un porte-feuille et deux cartons, sur l'un desquels il est écrit : deux cent six morceaux d'animaux dessinés par le Sr. Boela. Paraphé à l'Hôtel de Grammont le seize septembre 1690. La signature n'est point lisible. Plus haut : vu bons les deux cent six dessins ce dix juin 1810. Signé de Lamotte ; De Cotte ; Lepée. Plus haut deux autres vérifications mais sans date. Na. on n'a point fait une plus grande description de ces dessins parce qu'ils ne pouvaient être précieux que pour celui qui les a faits. Origine : Idem & Collection ancienne /&. Emplacement actuel : Idem & Calcographie du Musée Napoléon ]]. Cote : 1DD38 Note relative à la saisie informatique : Désignation des sujets : il est à noter qu'un seul descriptif a été rédigé pour les 212 notices n° 9027 à 9238..

COMMENTAIRE :
« C'est là [dans la Ménagerie de Versailles] que Pieter Boel put les étudier sur le vif (14), dans la cour qui lui était dédiée (cat.58)...Ces cartons étaient destinés à entrer dans la composition des cartons de tapisserie à la Manufactures des Gobelins. Ici seule celle qui surgit du cadre trouva un emploi dans la tenture des Maisons royales, pour la tapisserie illustrant le mois de décembre (Monceaux). Cette grande étude peinte fut gravée mais on remplaça l'animal qui fait irruption au premier plan par un casoar. Elle servit aussi de modèle à Jean-Baptiste Oudry, qui trouva certainement plus simple de copier les observations de son prédécesseur que d'aller à la ménagerie. (14) Pieter Boel en fit aussi beaucoup d'études dessinées (Louvre, INV19414, 19415, 19417, 19422, 19475, 19477, 19479, 19522, 19542. » (Ph. Malgouyres, 2021). Bibliographie : Ph. Malgouyres, "Portraits d'animaux venus de loin" in "Venus d'ailleurs. Matériaux et objets voyageurs", J.-L. Martinez et Ph. Malgouyres, cat. exp. Paris, musée du Louvre, Petite Galerie, 29 septembre 2021 - 4 juillet 2022, pp.70-89, pp. 75-77, note 14 p.88, non repr.

INDEX :
Collections : Cabinet du Roi
Sujets : Animal, autruche
Techniques : papier chamois - pastel - pierre noire

REFERENCE DE L'INVENTAIRE MANUSCRIT :
vol. 8, p. 190