Les collections du département desarts graphiques Musée du Louvre
Mise à jour de la fiche 06/09/2021 Attention, le contenu de cette fiche ne reflète pas nécessairement le dernier état du savoir.
Copie d'après

BAROCCI Federico


Ecole romaine et ombrienne

Mise au Tombeau

INVENTAIRES ET CATALOGUES :
Cabinet des dessins
Fonds des dessins et miniatures
INV 2852, Recto

Anciens numéros d'inventaire :
NIII2354
MA2260

LOCALISATION :
Grand format

ATTRIBUTION ACTUELLE :
Copie d'après BAROCCI Federico
H. Olsen

ANCIENNES ATTRIBUTIONS :
BAROCCI Federico

PROPOSITIONS D'ATTRIBUTIONS :
SADELER Aegidius II
H. Olsen, 1962

TECHNIQUES :
Pierre noire, sanguine, plume de roseau et encre brune, lavis brun et rehauts de blanc, écoinçon à la gouache bleue Cintré dans le haut ; agrandi, sur la droite, au moyen d'une bande de papier de 192 mm de haut et 17 mm de large ; complété à la plume et encre noire et lavis gris Numéroté, en bas à droite, à la plume et encre brune : 5 A perdu son montage Mariette, collé en plein sur un montage à bande dorée épaisse, vraisemblablement Jabach, lui-même collé en plein sur un montage du xixe siècle Sur le montage, dans un cartouche Reiset, à la plume et encre noire : FEDERICO BAROCCI
Forme : cintrée
H. 00,570m ; L. 00,361m

HISTORIQUE :
Everhard Jabach (1618-1695) ; son inventaire après décès, 1695, no 125 : « del Baroccio Notre Seigneur qu'on met au Sépulcre / rond par en haut, à la pierre noire et sanguine, lavé et haussé, sur papier bistré, long de 16 et haut de 232/3 pouces, 100 livres ». P. Crozat (1665-1740), sa numérotation en bas à droite (5) ; sa vente après décès, Paris, 1741, no 246 : « Frederic BAROCHE d'Urbin. Un grand Dessein du Baroche, représentant Jesus-Christ porté au tombeau : c'est sur ce beau Dessein qui est d'un fini & d'une conservation parfaite, qu'a été gravée l'Estampe de Gilles Sadeler », acquis par Hecquet pour Mariette pour 101 livres. P. J. Mariette, ne porte pas sa marque car encadré comme l'indique l'astérisque (*) qui précède la notice ; vraisemblablement son inventaire après décès, Paris, 12 décembre 1774 et jours suivants, parmi les « Desseins sous verre », « une Descente de croix de baroche » (AN, MC, LXX VI-453, no 167 à la date du 12 décembre 1774) ; sa vente, Paris, 4 décembre 1775, no 158 : « BAROCHE. (Frédéric) Rom. * Notre Seigneur porté dans le Tombeau, grande & superbe composition en hauteur, de même grandeur que l'Estampe qu'en a gravé Sadeler : ce Dessin est fait à la sanguine, & mêlé de pierre noire. Le bruit qui retentissoit de toutes parts de la beauté de ce Tableau, fit naître à l'Auteur l'idée de le faire graver ; & à cet effet il choisit Gilles Sadeler, qui pour lors voyageoit en Italie : il fit donc ce dessin, d'après lequel il fit graver la planche à ce jeune Artiste ; il vient du Cabinet de M. Crozat ». Lenglier pour 300 livres. Dessiné à la pierre noire par Saint-Aubin dans la marge droite de la page 27 de son exemplaire du catalogue de la vente ; il note, également à la pierre noire, le nom de l'acquéreur et le prix du dessin : langlier 300 et dans la marge gauche : Vendu / 10*,5 / chez mr / Crozat / acheté / par mr / hecquet. Jacques Lenglier (vers 1732 - après 1810). Ch. P. J.-B. Bourgevin de Vialart, comte de Saint-Morys (1743-1795), saisie des biens des émigrés en 1793, remis au Museum en 1796 ; versé au musée du Louvre, L. 1886 en bas à gauche.
Dernière provenance : Saint-Morys, Ch.-P.-J.-B. de Bourgevin Vialart de
Mode d'acquisition : Saisie des Emigrés
Année d'acquisition : 1793

INVENTAIRE DU MUSEE NAPOLEON :
Inventaire du Musée Napoléon. Dessins. Vol.2, p.302, chap. : Ecole romaine, carton 17. (...) Numéro : 2260. Nom du maître : Idem [[ Barocci, Federigo /&. Numéro d'ordre dans l'oeuvre du maître : 20. Désignation des sujets : Le Christ porté au tombeau. Dessin aux trois crayons, lavé et rehaussé de blanc. Il est attribué au Baroche qui le fit graver par Gilles Sadeler. Dimensions : H. 27,5 x L. 36cm. Origine : Idem & Collection nouvelle /& [de Crozat et de Mariette] [[à l'encre]].Prix de l'estimation de l'objet : 20francs. Emplacement actuel : Idem & Calcographie du Musée Napoléon ]]. Observations : Ce dessin est fait d'après le tableau dont il est parlé dans l'article suivant.. Signe de recollement : [Vu] [[au crayon]] [[trait oblique / au crayon / sous le n° Morel d'Arleux]]. Cote : 1DD34 Note relative à la saisie informatique : Observations : voir la notice n° 2259..

COMMENTAIRE :
D'après la Mise au tombeau de l'église Santa Croce de Senigallia Basan catalogue ce dessin sous le nom du Baroche. En 1962, Olsen donne la feuille à Aegidius Sadeler (vers 1570 - 1629). L'attribution à Sadeler, qui a gravé la composition, est acceptée par Borea (2009) mais refusée par Limouze (1990). Selon nous, comme pour Stijn Alsteens (comm. écrite, 10 septembre 2016), l'attribution à Sadeler n'est pas à retenir. Le tableau du Baroche, signé et daté 1582, est conservé dans l'église Santa Croce à Senigallia. Voir : Pierre Rosenberg, Laure Barthélemy-Labeeuw, Marie-Liesse Delcroix, Stefania Lumetta, Les dessins de la collection Mariette, Ecoles italienne et espagnole, Tome I, Paris, 2019, n° 91, p. 104, ill.

INDEX :
Collections : Crozat, Pierre (1665-1740) - Jabach, Everhard - Mariette, Pierre-Jean - Saint-Morys - Lenglier, Jacques
Lieux : Senigallia, Santa Croce, Urbino, Galleria Nazionale delle Marche, oeuvre en rapport, Senigallia, Santa Croce, oeuvre en rapport
Personnes : Marie Madeleine, sainte - Nicodème, saint - Joseph d'Arimathie, saint - Jésus-Christ - Vierge Marie - Jean l'Evangéliste, saint - Sadeler, Egidius+
Sujets : Mise au Tombeau - ICONOGRAPHIE RELIGIEUSE - Barocci, Federico, Mise au Tombeau
Techniques : encre brune - lavis brun - pierre noire - rehauts de blanc - sanguine - plume de roseau

REFERENCE DE L'INVENTAIRE MANUSCRIT :
vol. 2, p. 5