Inventaire du département desArts graphiques Musée du Louvre
Mise à jour de la fiche 29/06/2016 Attention, le contenu de cette fiche ne reflète pas nécessairement le dernier état du savoir.

BOUCHARDON Edme


Ecole française

Saint Thomas de Villanova donnant l'aumône

Vers 1723/1732

INVENTAIRES ET CATALOGUES :
Cabinet des dessins
Fonds des dessins et miniatures
INV 23930, Recto

Anciens numéros d'inventaire :
NIII14561
MA12051

Numéros de catalogue :
Guiffrey et Marcel G540

LOCALISATION :
Petit format

ATTRIBUTION ACTUELLE :
BOUCHARDON Edme
Inspiré par CAFFA Melchiorre
Inspiré par FERRATA Ercole

TECHNIQUES :
Pierre noire. Bords supérieur, droit et inférieur : irrégularités et plis. En bas à gauche, au graphite : [de Mal(...)] ; au graphite en haut à droite : D. Verso : en haut à gauche, 21 a au graphite, 21 repris à la plume et encre noire. Pas de filigrane visible.
H. 00,430m ; L. 00,288m

INVENTAIRE DU MUSEE NAPOLEON :
Inventaire du Mus¿e Napol¿on. Dessins. Vol.8, p.1503, chap. : Ecole française, Volume A. (...) Num¿ro : 12051. Nom du ma¿tre : Idem [[ Bouchardon /&. Num¿ro d'ordre dans l'oeuvre du ma¿tre : 21 A. D¿signation des sujets : Un évêque faisant l'aumône. Dessin au crayon noir. Dimensions : H. 34 x L. 23cm. Origine : Idem & Donné par M. Girard /&. Emplacement actuel : Idem & Calcographie du Musée Napoléon ]]. Signe de recollement : [Vu] [[au crayon]]. Cote : 1DD40

COMMENTAIRE :
D'après Saint Thomas de Villanova donnant l'aumône sculpté par Melchiorre Cafa (1636-1667) et Ercole Ferrata (1910-1686), 1663-1669, marbre, chapelle Pamphili, autel, église Sant'Agostino, Rome. Ce dessin présente des maladresses, notamment dans l'exécution des mains au centre. Le visage de saint Thomas, dessiné par oppositions d'ombres et de lumières, est assez raide. En revanche, l'inscription du groupe dans une architecture esquissée, le travail du drapé, le type de hachures, le traitement de l'enfant en bas et de la figure féminine ne permettent pas d'exclure ce dessin de l'œuvre de Bouchardon. Il pourrait s'agir d'un dessin exécuté très tôt lors du séjour romain de l'artiste, ce qui justifierait l'usage de la pierre noire et les maladresses. (J. Trey, Inventaire général des dessins du musée du Louvre. Ecole française. Edme Bouchardon. 1698-1762, n°232)

INDEX :
Lieux : Rome, Sant'Agostino, oeuvre en rapport
Personnes : Thomas de Villanova, saint
Sujets : ICONOGRAPHIE RELIGIEUSE
Techniques : pierre noire

REFERENCE DE L'INVENTAIRE MANUSCRIT :
vol. 10, p. 74