Inventaire du département desArts graphiques Musée du Louvre
Mise à jour de la fiche 07/09/2016 Attention, le contenu de cette fiche ne reflète pas nécessairement le dernier état du savoir.

BOUCHARDON Edme


Ecole française

La Consignation des dons pendant la canonisation de 1690

Vers 1725/1732

INVENTAIRES ET CATALOGUES :
Cabinet des dessins
Fonds des dessins et miniatures
INV 23912, Recto

Anciens numéros d'inventaire :
NIII14543
MA12033

LOCALISATION :
Petit format

ATTRIBUTION ACTUELLE :
BOUCHARDON Edme
Inspiré par ROSSI Angelo de

TECHNIQUES :
Sanguine. Verso : en haut à gauche, 3 A au graphite, 3 repris à la plume et encre noire. Filigrane : fleur de lys dans un cercle surmontant une sphère et surmonté d'un B.
H. 00,269m ; L. 00,395m

INVENTAIRE DU MUSEE NAPOLEON :
Inventaire du Mus¿e Napol¿on. Dessins. Vol.8, p.1501, chap. : Ecole française, Volume A. (...) Num¿ro : 12033. Nom du ma¿tre : Idem [[ Bouchardon, Edme /&. Num¿ro d'ordre dans l'oeuvre du ma¿tre : 3 A. D¿signation des sujets : Offrande faite à un évêque. Dessin à la sanguine, d'après un bas-relief. Dimensions : H. 24 x L. 39cm. Origine : Idem & Donné par M. Girard /&. Emplacement actuel : Idem & Calcographie du Musée Napoléon ]]. Signe de recollement : [Vu] [[au crayon]]. Cote : 1DD40

COMMENTAIRE :
D'après le tombeau du pape Alexandre VIII Ottoboni (détail du bas-relief) par Angelo de Rossi sur projet d'Arrigo Di San Martino, 1702-1704, marbre, nef de gauche, septième travée, basilique Saint-Pierre, Rome. Les contours du dessin ont été repassés à la pointe, sans doute pour un report qui n'a pas été identifié. Il s'agit du seul dessin du fonds Bouchardon au Louvre qui présente cette caractéristique. Ce relief a également été copié par Natoire (Sanguine et rehauts à la craie blanche sur papier bleu, H. 0,360 ; L. 0,249, musée du Louvre, département des Arts graphiques, Inv. 31407, et sanguine et rehauts de craie blanche sur papier verdâtre, H. 0,321 ; L. 0,222, collection particulière, voir Caviglia-Brunel, 2012, D.12). (J. Trey, Inventaire général des dessins du musée du Louvre. Ecole française. Edme Bouchardon. 1698-1762, n°257) (...) Placée sur le soubassement du monument, la scène de marbre commémore la canonisation de cinq saints (...) organisée par Alexandre VIII en 1690. Elle figure précisément le moment au cours duquel des cadeaux (...) sont remis au pape par les principaux acteurs de la cérémonie (...) Ce sont incontestablement la composition générale et l'agencement des drapés dans cette mise en scène qui ont marqué Bouchardon. En effet, dans sa copie, il a omis certains détails décoratifs, comme les moulures de l'estrade sur laquelle le pape est installé, ou, près de l'accoudoir droit de son trône, le pompon du coussin sur lequel il est assis. Surtout, les têtes et les mains de tous les personnages ont été vite esquissées par quelques petits traits appuyés, lesquels ont néanmoins suffi à Bouchardon pour différencier les visages et évoquer leurs expressions et leurs mouvements (...)il a mis un soin tout particulier à retranscrire sur sa feuille les jeux de drapés et les effets de clair-obscur. Tous les contours des vêtements et des plis sont marqués par des traits fermes, parfois nettement cernés, et un réseau élaboré de hachures plus ou moins appuyées, de directions et de densités variées, sculpte les volumes et évoque les jeux d'ombres et de lumière sur les différents pans des vêtements (...)le dessin rend avec une admirable lisibilité le dynamisme de cette scène mettant en action un si grand nombre de personnages (Anne-Lise Desmas, Louvre, Edme Bouchardon (1698-1762). Une idée de beau, 2016, pp. 109).

INDEX :
Lieux : Rome, San Pietro, oeuvre en rapport
Personnes : Alexandre VIII, pape
Sujets : ICONOGRAPHIE RELIGIEUSE
Techniques : sanguine

REFERENCE DE L'INVENTAIRE MANUSCRIT :
vol. 10, p. 71