Inventaire du département desArts graphiques Musée du Louvre
Mise à jour de la fiche 16/09/2016 Attention, le contenu de cette fiche ne reflète pas nécessairement le dernier état du savoir.

BOUCHARDON Edme


Ecole française

Diane au bain

INVENTAIRES ET CATALOGUES :
Cabinet des dessins
Fonds des dessins et miniatures
INV 23861, Recto

Anciens numéros d'inventaire :
NIII13961
MA11212

LOCALISATION :
Très grand format

ATTRIBUTION ACTUELLE :
BOUCHARDON Edme

ANCIENNES ATTRIBUTIONS :
BOUCHARDON Edme

TECHNIQUES :
Sanguine. Annotation à la plume et encre brune en bas au centre : 'Bouchardon'. Différentes feuilles collées ensemble.
H. 00,277m ; L. 00,818m

HISTORIQUE :
A.J. Dezallier d'Argenville, numéro 3482 et paraphe (L.2951) en bas à droite, sa vente, Paris, 18-28 janvier 1779, partie du lot 362 (Edme Bouchardon) : 'Diane accompagnée de ses Nymphes, grand dessins en travers, à la sanguine, sur papier blanc' -- Ch.P. de Saint-Morys, annoatation à la plume et encre brune sur le montage : 'Bouchardon / Ecole françoise' -- Saisie des biens des Emigrés en 1793, remise au Museum en 1796-1797 ; marque du Louvre (L.1886).
Dernière provenance : Saint-Morys, Ch.-P.-J.-B. de Bourgevin Vialart de
Mode d'acquisition : Saisie des Emigrés
Année d'acquisition : 1793

INVENTAIRE DU MUSEE NAPOLEON :
Inventaire du Mus¿e Napol¿on. Dessins. Vol.8, p.1400, chap. : Ecole française, Carton 126. (...) Num¿ro : 11212. Nom du ma¿tre : Idem [[ Bouchardon, Edme /&. Num¿ro d'ordre dans l'oeuvre du ma¿tre : 19. D¿signation des sujets : Diane au bain. Dessin à la sanguine. Dimensions : H. 27,5 x L. 82cm. Origine : Collection nouvelle. Emplacement actuel : Idem & Calcographie du Musée Napoléon ]]. Signe de recollement : [Vu] [[au crayon]]. Cote : 1DD40

COMMENTAIRE :
Inspiré d'un passage des 'Métamorphoses' d'Ovide, et parfois daté de 1735 environ, ce dessin, dont on ignore la destination, illustre un sujet plusieurs fois traité par Bouchardon. Deux de ses compositions sur ce thème ont été gravées par Caylus. Ce dessin peut être comparé à un autre dessin de l'artiste, 'Achille et Chiron' (Christophe Duvivier, dans 'De Véronèse à Matisse. Dessins et aquarelles des musées de Pontoise', publication à l'occasion de l'exposition 'De Véronèse à Matisse. 150 dessins des collections des Musées de Pontoise', du 12 décembre 2010 au 6 février 2011, Pontoise, éditions du Valhermeil, 2010, page 58) Inspiré d'un passage des Métamorphoses d'Ovide (III, 138-164), ce grand dessin représente Diane, la chaste déesse de la chasse, qui se déshabille pour se baigner dans les eaux cristallines d'une piscine naturelle. On peut l'identifier au croissant de lune qu'elle porte au-dessus du front : elle est située près du centre de la composition. Elle est accompagnée de ses nymphes, dont l'une, qui porte ses armes, accroche le carquois de la déesse à un arbre. Les jeunes femmes reviennent tout juste de la chasse avec leurs chiens (...)Ce dessin a été exécuté dans un style libre et énergique, avec des hachures de sanguine larges et vigoureuses, un style que l'on retrouve dans un dessin plus petit, de même sujet, dont il existe une contre-épreuve au Louvre (...)La fonction de cette esquisse de composition n'est pas connue de manière certaine. Son format allongé laisse penser qu'il pouvait s'agir d'une première idée pour un bas-relief. Certes, le dessin qui s'en rapproche le plus par le format dans l'œuvre de Bouchardon est en rapport avec un bas-relief - pour la chapelle de Versailles. Cette composition rappelle le bas-relief du Bain des nymphes de François Girardon (1668-1670) dans le parc du château de Versailles. La nature aqueuse et le caractère érotique du sujet auraient été idéalement à même de décorer une fontaine ou une grotte. (Edouard Kopp, Louvre, Edme Bouchardon (1698-1762). Une idée de beau, 2016, pp. 305-306).

INDEX :
Collections : Dezallier d'Argenville, Antoine-Joseph - Saint-Morys
Lieux : Pontoise, musée Tavet, oeuvre en rapport
Personnes : Diane - Caylus, gravure en rapport
Sujets : MYTHOLOGIES - Diane au bain
Techniques : sanguine

REFERENCE DE L'INVENTAIRE MANUSCRIT :
vol. 10, p. 64