Inventaire du département desArts graphiques Musée du Louvre
Mise à jour de la fiche 06/09/2016 Attention, le contenu de cette fiche ne reflète pas nécessairement le dernier état du savoir.

BOUCHARDON Edme


Ecole française

Jeux d'amours et un amour tirant à l'arc

INVENTAIRES ET CATALOGUES :
Cabinet des dessins
Fonds des dessins et miniatures
INV 23860.D, Recto

Anciens numéros d'inventaire :
NIII13960
MA11211

LOCALISATION :
Grand format

ATTRIBUTION ACTUELLE :
BOUCHARDON Edme

TECHNIQUES :
Forme : ronde
H. 00,074m ; L. 00,074m

HISTORIQUE :
P.J Mariette, ne porte pas sa marque, sa vente, partie du lot 1141 ; Cabinet du roi, acquis à la vente en 1775 par l'intermédiaire de Lempereur lors de la 42e vacation.
Dernière provenance : Mariette, Pierre-Jean
Mode d'acquisition : achat
Année d'acquisition : 1775

INVENTAIRE DU MUSEE NAPOLEON :
Inventaire du Mus¿e Napol¿on. Dessins. Vol.8, p.1400, chap. : Ecole française, Carton 126. (...) Num¿ro : 11211. Nom du ma¿tre : Bouchardon, Edme. Num¿ro d'ordre dans l'oeuvre du ma¿tre : 18. D¿signation des sujets : Sur le même carton cinq dessins dont quatre de forme ronde, et le cinquième de forme ovale : sainte Cécile, dessin à la sanguine ; Les Trois Grâces, dessin à la sanguine ; Une Venus, dessin à la sanguine ; des amours, contr'épreuve à la sanguine ; une branche de jacinthe, dessin à la sanguine. Dimensions : D. 8 cm ; D. 8 cm ; D. 7 cm ; D. 9 cm ; H. 15 x L. 10,5 cm. Origine : Collections ancienne et de Mariette. Emplacement actuel : Calcographie du Musée Napoléon. Signe de recollement : [Vu] [[au crayon]]. Cote : 1DD40

COMMENTAIRE :
Ce dessin est monté avec les Inv. 23860, 23860.a, 23860.b et 23860.c. A été gravé avec la lettre suivante : "Bouchardon del./B.R. sculp.' (voir Album Mariette, BNF, FA-43-FOL). Voir P. Rosenberg et L. Bartelemy-Labeeuw, "Les dessins de la collection Mariette, école française", tome I, F 522, p. 183. (...) le format de ces œuvres - rond ou ovale - est peu commun dans l'œuvre de l'artiste. Mariette les a agencés (...) sur un montage de sa composition particulièrement raffiné, avec la feuille de format ovale placée au centre, et les autres, de format rond, aux quatre angles. Il semble qu'il ait décidé de regrouper ces œuvres avant tout pour des raisons pratiques (elles auraient pu facilement se perdre dans un portefeuille du fait de leur petite taille) et formelles. Ensuite, il a placé les deux dessins circulaires les plus grands en haut, l'un en face de l'autre, et les deux plus petits en bas, ce qui lui a permis au passage de souligner le lien thématique unissant Vénus et l'Amour, et aussi de mettre au même niveau ces deux figures dont le regard fait face au spectateur. (...) elles représentent un sujet religieux, trois sujets profanes et une étude sur nature, (...) elles sont d'une exécution plus ou moins aboutie. Mais le plus frappant à nos yeux est que Mariette a cru bon de rassembler sur le même montage aussi bien des dessins originaux que des contre-épreuves, ce qui pour lui n'avait rien d'anormal, mais pour nous est inhabituel, étant donné l'incompréhension et les préjugés de notre époque vis-à-vis des contre-épreuves (Edouard Kopp, Louvre, Edme Bouchardon (1698-1762). Une idée de beau, 2016, pp. 54-55).

INDEX :
Collections : Cabinet du Roi - Mariette, Pierre-Jean
Personnes : Amour
Sujets : MYTHOLOGIES - putto
Techniques : sanguine - contre-épreuve

REFERENCE DE L'INVENTAIRE MANUSCRIT :
vol. 10, p. 64