Inventaire du département desArts graphiques Musée du Louvre
Mise à jour de la fiche 05/09/2008 Attention, le contenu de cette fiche ne reflète pas nécessairement le dernier état du savoir.

FRAGONARD Jean Honoré


Ecole française

Le Prophète Daniel

INVENTAIRES ET CATALOGUES :
Cabinet des dessins
Fonds des dessins et miniatures
INV 23558, Recto

Anciens numéros d'inventaire :
NIII14109
MA11357

Numéros de catalogue :
Inventaire italien, t. VI E252

LOCALISATION :
Petit format

ATTRIBUTION ACTUELLE :
FRAGONARD Jean Honoré
J. MATHEY
Inspiré par BUONARROTI Michelangelo

ANCIENNES ATTRIBUTIONS :
ANGO Jean Robert

TECHNIQUES :
Contre-épreuve de pierre noire reprise à la pierre noire. Inscription à la pierre noire en haut à droite (coupée) : daMichelang/[illisible].
H. 00,208m ; L. 00,145m

HISTORIQUE :
Collectionneur non identifié, montage caractéristique (LBS 063) - Saint-Morys - Saisie des biens des Emigrés en 1793, remise au Museum en 1796-1797.
Dernière provenance : Saint-Morys, Ch.-P.-J.-B. de Bourgevin Vialart de
Mode d'acquisition : Saisie des Emigrés
Année d'acquisition : 1793

INVENTAIRE DU MUSEE NAPOLEON :
Inventaire du Mus¿e Napol¿on. Dessins. Vol.8, p.1420, chap. : Ecole française, Carton 128. (...) Num¿ro : 11357. Nom du ma¿tre : Angot. Num¿ro d'ordre dans l'oeuvre du ma¿tre : 14. D¿signation des sujets : Un prophète, d'après Michel-Ange. Dessin à la pierre noire. Dimensions : H. 20,5 x L. 14,5cm. Origine : Collection nouvelle. Emplacement actuel : Calcographie du Musée Napoléon. Signe de recollement : [Vu] [[au crayon]]. Cote : 1DD40

COMMENTAIRE :
D'après la fresque de la voûte de la chapelle Sixtine. Contre-épreuve d'un dessin du Rijksmuseum d'Amsterdam (Inv. 49-538) entièrement reprise à la pierre noire. J.P. Cuzin écrit (Fragonard, Paris, Milan, 2003, n° 5, repr. pl. 5) que la feuille d'Amsterdam comporte, à gauche de la feuille en largeur, une étude d'après la Sibylle d'Erythrée du même ensemble. La moitié gauche de la contre-épreuve du Louvre manque ; elle devait être reprise par Fragonard comme le Daniel, ce que semble prouver l'inscription coupée. Le dessin repris est plus dramatique et vibrant que le dessin original, tous deux comportant d'importantes variantes par rapport à la fresque du Vatican. Paul Joannides (2002, n° 252, p. 320-322, repr.) suppose avec des arguments forts que Fragonard a dessiné à deux reprises le Daniel, ce que nous hésitons à accepter ; la contre-épreuve du Louvre, bien tirée du dessin d'Amsterdam n'était-elle pas très pâle quand Fragonard l'a reprise et presque entièrement recouverte, ce qui expliquerait les variantes? Daniel et la Sibylle d'Erythrée ont été gravées à l'aquatinte sur une seule planche par Saint-Non pour les Fragments et les Griffonis. A. Ananoff (L'oeuvre dessiné de Jean-Honoré Fragonard (1732-1806), III, n° 1828).

INDEX :
Collections : Saint-Morys
Lieux : Rome, Vatican, Cappella Sistina, Amsterdam, Rijksmuseum, oeuvre en rapport, Rome, Vatican, Cappella Sistina, oeuvre en rapport
Personnes : Daniel, prophète - Saint-Non, abbé de+ - Sibylle d'Erythrée+
Sujets : ICONOGRAPHIE RELIGIEUSE - Prophète Daniel - Prophète Daniel, de Michel Ange - Sibylle d'Erythrée, de Michel Ange - Fragments, de l'abbé de Saint-Non - Griffonis, de l'abbé de Saint-Non
Techniques : pierre noire - contre-épreuve

REFERENCE DE L'INVENTAIRE MANUSCRIT :
vol. 10, p. 8