Inventaire du département desArts graphiques Musée du Louvre
Mise à jour de la fiche 16/09/2011 Attention, le contenu de cette fiche ne reflète pas nécessairement le dernier état du savoir.

AMAND Jacques-François


Ecole française

Vue des murs d'Aurélien et de la Porta Asinaria à Rome

INVENTAIRES ET CATALOGUES :
Cabinet des dessins
Fonds des dessins et miniatures
INV 23532, Recto

Anciens numéros d'inventaire :
NIII14085
MA11335

LOCALISATION :
Petit format

ATTRIBUTION ACTUELLE :
AMAND Jacques-François

TECHNIQUES :
Sanguine.
H. 00,293m ; L. 00,420m

HISTORIQUE :
P. J. Mariette (L. 1852), montage avec cartouche : 'JACOB FR. AMAND Romae ad Portam major', vente Paris 1775, partie du n° 1077, acquis pour le Cabinet du roi ; marques de la Commission du Museum (L. 1899), du Conservatoire (L. 2207) et du Louvre (L. 1886).
Dernière provenance : Mariette, Pierre-Jean
Mode d'acquisition : acquis pour le Cabinet du roi
Année d'acquisition : 1775

INVENTAIRE DU MUSEE NAPOLEON :
Inventaire du Mus¿e Napol¿on. Dessins. Vol.8, p.1417, chap. : Ecole française, Carton 127. (...) Num¿ro : 11335. Nom du ma¿tre : Amand, Jacques-François. Num¿ro d'ordre dans l'oeuvre du ma¿tre : 1er. D¿signation des sujets : Vue de la Portyre Majeure, à Rome. Dessin à la sanguine. Dimensions : H. 29,5 x L. 42cm. Origine : Collections ancienne et de Mariette. Emplacement actuel : Idem [[ Calcographie du Musée Napoléon ]]. Signe de recollement : [Vu] [[au crayon]]. Cote : 1DD40

COMMENTAIRE :
'Jacques-François Amand, élève à Paris de Jean-Baptiste Marie Pierre, séjourne à Rome entre 1759 et 1763. Fortement influencé par Hubert Robert et Fragonard qui s'y trouvent au même moment, il adopte leur technique du paysage en sanguine. A sa mort, moins de dix ans plus tard, on retrouve chez lui 1500 dessins environ dont 500 vues de Rome. Il représente ici les vestiges du mur antique d'Aurélien à la porta Asinaria, tout près de la Porta Majora. Une écriture précise et autoritaire rend sa composition lumineuse malgré la densité du crayon. Vides de toute présence, les vestiges monumentaux du mur paraissent grâce à l'habile utilisation de la réserve du papier comme écrasés sous le soleil de midi dans un air immobile. Pierre-Jean Mariette appréciait ces paysages dont il a écrit qu'ils étaient « d'une belle touche » et montraient « un talent considérable », il en possédait douze dont certains, comme celui étudié ici, seront acquis par le Cabinet du roi à sa vente après décès en 1775. Conscient de la proximité de ces paysages avec ceux d'Hubert Robert avec lequel il est encore souvent confondu, Mariette avait monté ensemble cette feuille d'Amand et une autre de Robert représentant le temple de la Sybille à Tivoli (Louvre, INV 32731). Sans doute voulait-il en confronter les écritures, mais peut-être aussi souhaitait-il rendre un hommage posthume à Amand : le dessin de Robert est daté de 1769, alors qu'il est de retour en France. C'est l'année de la mort brutale d'Amand dont Mariette raconte qu'il avait par découragement abrégé ses jours, étant trop peu sûr de lui-même et trop timide' (Françoise Joulie dans cat. exp. Voyager et dessiner : Dessins du Musée du Louvre et du musée d'Orsay, 1580-1900, par C. Loisel, L. Angelucci, F. Joulie, I. Julia, N. Lemoine-Bouchard, Ch. Leribault, Moscou, Galerie Tretiakov, 21 septembre - 14 novembre 2010, n° 16 - catalogue publié en langue russe). Voir aussi : Pierre-Jean Mariette, 'Abecedario et autres notes inédites sur les arts et les artistes publié par Ph. de Chennevières et A. de Montaiglon', I, 1851-1853, p. 19 ; Geneviève Monnier, dans Dessins français du XVIIIème siècle, Amis et contemporains de Pierre-Jean Mariette sous la direction de Roseline Bacou, Paris, musée du Louvre, 1967, n° 81 et sous n° 89 ; Jean-François Méjanes dans 'French Landscape: Drawings and Sketches of the Eighteenth Century' sous la direction de Roseline Bacou, Londres, British Museum, 1977, n° 76 ; Emmanuelle Brugerolles, 'Carnets d'Etudes, 1, Paysages dessinés de l'Ecole Française du XVIIIème siècle', Paris, ENSBA, 2005, sous n° 1.

INDEX :
Collections : Mariette, Pierre-Jean
Lieux : Rome, Porta Maggiore, Rome, Porta Asinaria, Rome+, Tivoli, Temple de la Sibylle+
Personnes : Robert, Hubert+ - Fragonard, Jean-Honoré+ - Marie pierre, Jean Baptiste+
Sujets : paysage
Techniques : sanguine

REFERENCE DE L'INVENTAIRE MANUSCRIT :
vol. 10, p. 3