Inventaire du département desArts graphiques Musée du Louvre
Mise à jour de la fiche 19/08/2016 Attention, le contenu de cette fiche ne reflète pas nécessairement le dernier état du savoir.

MAZZUOLA Francesco


Ecole lombarde

Jeune fille debout, tournée vers la gauche

INVENTAIRES ET CATALOGUES :
Cabinet des dessins
Fonds des dessins et miniatures
INV 6668, Recto

Anciens numéros d'inventaire :
NIII23502
MA12584

LOCALISATION :
Petit format

ATTRIBUTION ACTUELLE :
MAZZUOLA Francesco
A. E. Popham (note ms)

ANCIENNES ATTRIBUTIONS :
INCONNU
Morel d'Arleux (Inv. ms)
école de MAZZUOLA Francesco
F. Reiset (Inv. ms)

TECHNIQUES :
Sanguine sur tracé au stylet. Papier filigrané au monogramme du Christ surmonté d'une croix (Briquet 9462, Italie [Lombardie ?], 1518-1527 ). Traces d'un pliage en quatre du feuillet. Restauré en 2003.
H. 00,276m ; L. 00,172m

HISTORIQUE :
E. Jabach (L. 2959, au recto). - Acquis en 1671 pour le Cabinet du roi ['Inventaire du Musée Napoléon. Dessins', IX, n° 12584 (Onze paquets de dessins dont la très, paraphe de Cl. Delamotte (L. 478, au verso)]. - Marque du Louvre (L. 1886 au recto et au verso).
Dernière provenance : Jabach, Everhard
Mode d'acquisition : acquis pour le Cabinet du roi
Année d'acquisition : 1671

INVENTAIRE DU MUSEE NAPOLEON :
Inventaire du Mus¿e Napol¿on. Dessins. Vol.9, p.1690, chap. : Ecoles diverses, 2ème boîte. (...) Num¿ro : 12584.Inconnus. Num¿ro d'ordre dans l'oeuvre du ma¿tre : 1er à 1097 compris [[petit trait oblique / au crayon]]. D¿signation des sujets : Dans la boite de bois n° 2, sont renfermés onze paquets de dessins dont la très majeure partie n'est partie trois mots barrés à l'encre n'est point collée ; ils sont faits de différentes manières. Chacun des dix premiers paquets en contient cent, et le onzième quatre vingt dix sept ; en tout 1097, y compris les contr'épreuves et les moindres croquis. Origine : Idem [[ Collection ancienne /&. Emplacement actuel : Idem & Calcographie du Musée Napoléon ]]. Signe de recollement : [Vu] [[au crayon]] [Vu] signe de récolement barré de plusieurs traits au crayon [[au crayon]] [[trait oblique / au crayon / sous le n° d'ordre]]. Annotations marginales sur l'inventaire : [ [[Nouveau n°]] 2] [[à l'encre / dans la marge / à gauche du n° d'ordre]]. Cote : 1DD41

COMMENTAIRE :
Rangé par Morel d'Arleux (Inv. ms) parmi les feuilles des artistes inconnus, puis par F. Reiset (Inv. ms) parmi celles de l'école de Parmigianino, ce dessin a été rendu à l'artiste lui-même par A. E. Popham (note manuscrite, voir R. Bacou, 1964, n° 53), qui a noté la ressemblance de l'étude de jeune fille, au recto, avec la 'Sainte Cécile' peinte sur l'un des volets de l'orgue de Santa Maria della Steccata à Parme. Popham (1971, I, p. 4, 150 sous n° 435, p. 161 n° 501) a même suggéré d'y voir un dessin préparatoire à cette œuvre. Néanmoins, comme l'a remarqué D. Cordellier (2015, p. 57 sous n° 5), même si l'analogie de la disposition générale de la figure est indéniable, du dessin à la peinture la manière a manifestement évolué. BIBLIOGRAPHIE : R. Bacou, cat. exp. Dessins de l'École de Parme. Corrège Parmesan, XXXIIIe exposition du Cabinet des dessins, Paris, musée du Louvre, 6 octobre 1964 - 1 mars 1965, Paris, 1964, p. 51-52 n° 53 ; A. E. Popham, 'Catalogue of the Drawings of Parmigianino', 3 vol., New Haven and London, 1971, I, p. 4, 161 n° 501, repr. II, pl. 27 ; F. Viatte, dans R. Bacou, M. R. Seguy, cat. exp. Collections de Louis XIV : Dessins, albums, manuscrits, Paris, Musée national de l'Orangerie des Tuileries, 7 octobre 1977 - 9 janvier 1978, sous n° 52 ; R. Bacou, 'Cabinet des Dessins. Nouvelles Attributions. Dessins du XVIe au XVIIe siècle', Le petit journal des grandes Expositions, LXVIème exp. du Cabinet des Dessins, Paris, Musée du Louvre, 9 juin - 18 septembre 1978, n° 36 ; C. Gould, 'Parmigianino', Milan, Leonardo, 1994, p. 191 ; M. Vaccaro, 'Parmigianino : i dipinti', avec un avant-propos d'Antonio Pinelli, Turin, Londres, Venise et New York, Umberto Allemandi & C., 2002 ('Archivi di Arte Antica'), p.148 sous n° 13 ; L. Fornari Schianchi, dans cat. exp. Parmigianino e il manierismo europeo, par L. Fornari Schianchi, S. Ferino-Pagden, Parme, Galleria Nazionale, 8 février - 15 mai 2003, Vienne, Kunsthistorisches Museum, 4 juin - 14 septembre 2003, p. 336-337, n° 2.2.5 ; A.Gnann, cat. exp. Parmigianino e il manierismo europeo, par L. Fornari Schianchi, S. Ferino-Pagden, Parme, Galleria Nazionale, 8 février - 15 mai 2003, Vienne, Kunsthistorisches Museum, 4 juin - 14 septembre 2003, p. 259-260, n°2.3.20 a ; P. Leone de Castris, «Nuovi disegni farnesiani del Parmigianino», dans Confronto, (2003), 2, p. 81, 82 note 19 ; A. Gnann, 'Parmigianino : Die Zeichnungen', 2 vol., Petersberg, Michael Imhof Verlag, 2007 (Studien zur internationalen Architektur - und Kunstgeschichte, 58), I, p. 51, 57, 358 n° 54, repr. II, p. 88 ; D. Cordellier, dans cat. exp. Parmigianino, Dessins du Louvre, par L. Angelucci, D. Cordellier, L. Lhinarès, R. Serra, sous la direction de D. Cordellier, musée du Louvre, Salles Mollien, 17 décembre 2015 - 15 février 2016, Paris / Milan, Musée du Louvre / Officina Libraria, p. 57-59 n° 5.

INDEX :
Collections : Jabach, Everhard - Cabinet du Roi
Lieux : Parme, Santa Maria della Steccata, oeuvre en rapport
Personnes : Cécile, sainte
Sujets : ICONOGRAPHIE RELIGIEUSE - Sainte Cécile
Techniques : sanguine - filigrane - stylet - filigrane : monogramme du Christ surmonté d'une croix

REFERENCE DE L'INVENTAIRE MANUSCRIT :
vol. 3, p. 344