Inventaire du département desArts graphiques Musée du Louvre
Mise à jour de la fiche 02/06/2017 Attention, le contenu de cette fiche ne reflète pas nécessairement le dernier état du savoir.

MAZZUOLA Francesco


Ecole lombarde

La Vierge et deux enfants

Vers 1534

INVENTAIRES ET CATALOGUES :
Cabinet des dessins
Fonds des dessins et miniatures
INV 6470, Recto

Anciens numéros d'inventaire :
NIII4711
MA4426

LOCALISATION :
Petit format

ATTRIBUTION ACTUELLE :
MAZZUOLA Francesco

TECHNIQUES :
H. 00,130m ; L. 00,082m

HISTORIQUE :
E. Jabach (L. 2959) ; sans paraphe ni montage ; Inventaire Jabach, III, n° 262 (Parmesan) - Entré dans le Cabinet du Roi en 1671.
Dernière provenance : Jabach, Everhard
Mode d'acquisition : acquis pour le Cabinet du roi
Année d'acquisition : 1671

INVENTAIRE JABACH :
Dessin probablement issu de l'ensemble des dessins dits d'ordonnance collés et dorés de la collection d'Everhard Jabach acquis pour le roi en 1671 A. Critères de l'identification Le dessin ne présente aucun des signes attestant sa provenance et son acquisition en 1671 : - montage Jabach ivoire à large bande d'or fin ; - numéro d'inventaire Jabach à la sanguine, au verso du montage ; - paraphe Jabach à l'encre brune [L. 2959], au verso du montage ; - marques, au verso du montage, du récolement des dessins Jabach effectué en 1690 par Jean Prioult, commissaire-enquêteur au Châtelet de Paris, à la suite du décès de Charles Le Brun, premier peintre du roi, directeur et garde général du Cabinet des tableaux et dessins : - transcription en toutes lettres du numéro d'inventaire Jabach ; - paraphe Prioult [L. 2953]. Sa présence dans les collections royales à la date de 1752 est attestée par le paraphe de Jean-Charles Garnier d'Isle, contrôleur des Bâtiments du roi, apposé lors du récolement effectué en 1752 [L. 2961]. L'iconographie, la technique et les dimensions du montage telles qu'on peut les restituer sont en accord avec la description donnée par l'une des notices de l'inventaire établi par Jabach en 1671. B. Notice de l'Inventaire Jabach, février 1671. Minute. Paris, Archives nationales, O1 1967. Invantaire de 448 desseins des escoles de Venise et Lombardie : 262 Une femme avec deux petits enfants figure entiere a la plume et lavé sur de papier blan de 6 pouce de long sur 7 1/2 pouce de haut dudit [de Fran[cis]co Parmisan[o]]
INVENTAIRE DU MUSEE NAPOLEON :
Inventaire du Mus¿e Napol¿on. Dessins. Vol.3, p.576, chap. : Ecole de Parme, carton 39. (...) Num¿ro : 4426. Nom du ma¿tre : Le Parmesan. Num¿ro d'ordre dans l'oeuvre du ma¿tre : 183. D¿signation des sujets : Sur le même carton deux dessins à la plume et lavés : le premier une femme et deux enfants ; le second une femme qui vient d'accoucher. Ils ont été gravés par le Comte de Caylus. Dimensions : H. 13 x L. 8,5 cm ; H. 14 x L. 11 cm. Origine : Collection ancienne.Prix de l'estimation de l'objet : 100francs. Emplacement actuel : Calcographie du Musée Napoléon. Observations : [Remis le 27 août 1828 pour être reliés.] [[à l'encre]]. Signe de recollement : [Vu] [[au crayon]] [Vu] [[au crayon]] [[trait oblique / au crayon / sur le n° d'ordre]]. Cote : 1DD35

COMMENTAIRE :
Ce dessin fait partie d'un ensemble qui compte une cinquantaine de feuilles et qui témoigne du long travail préparatoire effectué par Parmigianino pour exécuter le tableau traditionnellement intitulé 'La Madone au long cou' (ou 'Madonna dal collo lungo)', conservé à la Galleria degli Uffizi, à Florence. La commande de cette peinture fut passée à l'artiste par Elena Baiardo, sœur du cavalier Francesco Baiardo, son grand ami, mécène et collectionneur. Avec ce tableau, elle voulait orner l'autel de la chapelle funéraire de son époux, Francesco Tagliaferri, dans l'église Santa Maria dei Servi à Parme. Par contrat signé le 23 décembre 1534, elle s'entendit avec Parmigianino pour que l'œuvre lui soit livrée à la Pentecôte 1535, date à laquelle les travaux de remaniement de la chapelle, conduits sous la direction de l'architecte Damiano de Pleta, devaient être terminés. Mais l'artiste, qui, parallèlement, travaillait non sans difficulté sur le chantier de Santa Maria della Steccata, ne fut pas en mesure de respecter ce délai de cinq mois et laissa l'œuvre inachevée. Douze des feuilles préparatoires pour la peinture sont conservées au Louvre (INV 6375, INV 6378, INV 6381, INV 6382, INV 6387, INV 6403, INV 6453, INV 6464, INV 6470, RF 577, RF 584.2, RF 584.4), les autres sont dispersées dans plusieurs musées et collections particulières (A. E. Popham, 1971, vol. III, pl. 345-360 ; D. Ekserdjian, 1999, n° 67-70, fig. 85-89 ; M. Di Giampaolo, 2000, n° 89, 90 94 ; A. Gnann, 2007, n° 891-942). Dans cette feuille, comme dans des autres en collection particulière (Gnann, 2007, n° 918-919), la posture de la Vierge est proche de celle arrêtée dans le tableau, mais en sens inverse. Bibliographie: - S.J.Freedberg, Parmigianino. His works in painting, Cambridge, 1950, p. 254 ; - A.E.Popham, The Drawings of Parmigianino, Londres, 1953, p. 41-42, 66 n° LXVIb, repr. Pl. LXVIb ; - R. Bacou, Dessins de l'École de Parme. Corrège Parmesan, XXXIIIe exposition du Cabinet des dessins, Paris, Musée du Louvre, 1964, p. 66 n° 80, p. 58 sous n° 65, p. 64-65 sous n°77, p. 65 n° 78 (analogie), p. 65-66 n° 79 (analogie), p. 66-67 sous n° 81, p. 67 sous n° 82 ; - A.E.Popham, « Two Drawings by Parmigianino », dans National Gallery of Canada, Ottawa: Bulletin, 1964, 4, p. 24, repr. p. 25 fig 3 ; - A.E.Popham, 'Artists Working in Parma in the Sixteenth Century. Correggio, Anselmi, Rondani, Gatti, Gambara, Orsi, Parmigianino, Bedoli, Bertoja, dans Italian Drawings in the Departement of prints and drawings in the British Museum,' vol. II, London, 1967, I, p.89, n°156 ; - M. Fagiolo Dell'Arco, Il Parmigianino: un saggio sull'ermetismo del Cinquecento, Roma, 1970, p. 41-47, 182-83 note 48, 491 fig. 96 ; - A.E. Popham, Catalogue of the Drawings of Parmigianino, 3 vol., New Haven and London, 1971, I, p.51 sous n° 26, p. 154, n°454; III, pl. 354 ; - R.Harprath, «Zwei unbekannte Zeichnungen Parmigianinos zur Planung der "Madonna dal collo lungo" », dans Zeitschrift für Kunstgeschichte, 34, 1971, p. 59-71 ; - D. de Grazia, Correggio and his legancy. Sixteenth-century Emilian Drawings, cat. exp. (Washington, National Gallery of Art, 11mars - 13 mai 1984, Parma, Galleria Nazionale, 3 juin - 15 juillet 1984), p.174-175 sous n° 6 ; - C.Gould, Parmigianino, 1994, Milan, p. 185 ; - J.Goldman, « The origin of the "coquettish" gesture in Parmigianino's Madonna dal collo lungo », dans Dialoghi di storia dell'arte, 1995, 1, p.148 repr. fig. 3 ; - C.Monbeig-Goguel, dans Francesco Salviati ou la Bella Maniera, cat. exp. (Académie de France à Rome, Rome, 29 janvier - 29 mars 1998 ; Musée du Louvre, Paris, 30 avril - 29 juin 1998) par C.Monbeig-Goguel, M.Hochmann, p.156, n°41 ; - D.Ekserdjian, 'Unpublished drawings by Parmigianino. Towards a Supplement to Popham's "catalogue raisonné", dans Apollo, 150, aout 1999, 450, p. 37-38, sous n°67 ; - M. Di Giampaolo, 'Schede dei disegni', dans S. Béguin, M. Di Giampaolo et M. Vaccaro, 2000, 'Parmigianino: I disegni', Turin et Londres,Umberto Allemandi & C., 2000.p. 191-280 ; - - Parmigianino: i dipinti, par M. Vaccaro, Turin, 2002, p. 185 sous n°36 ; - D. Ekserdjian, 'Parmigianino', Yale University Press, New Haven and Londres, 2006,p. 202 repr. fig. 215, p. 281 note 45 ; - A. Gnann, 'Parmigianino: Die Zeichnungen', 2 vol., Petersberg, Michael Imhof Verlag, 2007 (Studien zur internationalen Architektur- und Kunstgeschichte, 58), n° 917 ; - 'Parmigianino Die Madonna in der Alten Pinakothek, Munich, Alte Pinakothek, 22 novembre 2007- 24 février 2008, Bayerische Staatsgemäldesammlungen, München, Hatje Cantz Verlag, Ostfildern, und Autoren 2007, p. 163-164 ; - M. Di Giampaolo, «Quattro studi del Parmigianino per la 'Madonna dal collo lungo' », dans Scritti sul disegno italiano, 1971-2008, par C. Garofalo, Firenze, 2010, p.142, 145 note 35 ; - D. Cingottini et M. di Giampaolo, 'Il Parmigianino: nuovi disegni ed un bozzetto', dans Mario di Giampaolo, 'Scritti sul disegno italiano 1971 - 2008', par C. Garofalo, Florence, 2010, p. 142,145 note 35 ; - E. J. Olszewski, 'Parmigianino's Madonna of the long neck : A grace beyond the reach of art '(Memoirs of the American Philosophical Society; 269), Philadelphia : American Philosophical Society, 2014, p. . 81-82, 97 note 55, 98 note 61, 262-267, 266 fig. 7.10, 286-287, 292-294, 300, 346 ; -L. Angelucci dans cat. exp. Parmigianino. Dessins du Louvre, par L. Angelucci, D. Cordellier, L. Lhinarès, R. Serra, sous la direction de D. Cordellier, musée du Louvre, Salles Mollien, 17 décembre 2015 - 15 février 2016, Paris / Milan, Musée du Louvre / Officina Libraria, p. 158 note 21.

INDEX :
Collections : Jabach, Everhard - Cabinet du Roi
Lieux : Parme, Santa Maria dei Servi, oeuvre en rapport, Florence, Galleria degli Uffizi, oeuvre en rapport, Collection particulière, oeuvre en rapport, Paris, Musée du Louvre, Cabinet des Dessins, oeuvre en rapport, Parme, Santa Maria della Steccata+
Personnes : Vierge Marie - Baiardo, Elena+ - Baiardo, Francesco+ - Tagliaferri, Francesco+ - Pleta, Damiano de+
Sujets : ICONOGRAPHIE RELIGIEUSE - Madone au long cou
Techniques : encre brune - lavis brun - plume

REFERENCE DE L'INVENTAIRE MANUSCRIT :
vol. 3, p. 313