Inventaire du département desArts graphiques Musée du Louvre
Mise à jour de la fiche 25/07/2016 Attention, le contenu de cette fiche ne reflète pas nécessairement le dernier état du savoir.

MAZZUOLA Francesco


Ecole lombarde

Tête de jeune homme, tournée vers la gauche

INVENTAIRES ET CATALOGUES :
Cabinet des dessins
Fonds des dessins et miniatures
INV 6455, Recto

Anciens numéros d'inventaire :
NIII4760
MA4453

LOCALISATION :
Petit format

ATTRIBUTION ACTUELLE :
MAZZUOLA Francesco

TECHNIQUES :
Sanguine, pierre noire. H. 86 ; L. 74. Angles abattus. Collé en plein.
Forme : octogonale
H. 00,086m ; L. 00,074m

HISTORIQUE :
E. Jabach, Inventaire Jabach, escoles de Venise et Lombardie, n° 386 (de Parmisano). - Acquis pour le Cabinet du roi en 1671, paraphe de J.-Ch. Garnier d'Isle (L. 2961) ; fragment de montage de Mallécot pour Ch.-N. Cochin [Lina Propeck, avec la collaboration d'Irène Julier, « Typologie des éléments administratifs de l'histoire administrative du Cabinet des dessins du Louvre », document informatique disponible depuis avril 2012 sur le réseau interne du département des Arts graphiques du musée du Louvre] ; autrefois monté avec les dessins de Parmigianino Inv. 10948 bis, Inv. 10948 (classé sous le nom de Parmigianino), et de Federico Zuccaro Inv. 120012. - Marques de la Commission du Museum (L. 1899) et du Conservatoire (L. 2207, sur le montage).
Dernière provenance : Jabach, Everhard
Mode d'acquisition : acquis pour le Cabinet du roi
Année d'acquisition : 1671

INVENTAIRE JABACH :
Dessin probablement issu de l'ensemble des dessins dits d'ordonnance collés et dorés de la collection d'Everhard Jabach acquis pour le roi en 1671 A. Critères de l'identification Le dessin ne présente aucun des signes attestant sa provenance et son acquisition en 1671 : - montage Jabach ivoire à large bande d'or fin ; - numéro d'inventaire Jabach à la sanguine, au verso du montage ; - paraphe Jabach à l'encre brune [L. 2959], au verso du montage ; - marques, au verso du montage, du récolement des dessins Jabach effectué en 1690 par Jean Prioult, commissaire-enquêteur au Châtelet de Paris, à la suite du décès de Charles Le Brun, premier peintre du roi, directeur et garde général du Cabinet des tableaux et dessins : - transcription en toutes lettres du numéro d'inventaire Jabach ; - paraphe Prioult [L. 2953]. Sa présence dans les collections royales à la date de 1752 est attestée par le paraphe de Jean-Charles Garnier d'Isle, contrôleur des Bâtiments du roi, apposé lors du récolement effectué en 1752 [L. 2961]. L'iconographie, la technique et les dimensions du montage telles qu'on peut les restituer sont en accord avec la description donnée par l'une des notices de l'inventaire établi par Jabach en 1671. B. Notice de l'Inventaire Jabach, février 1671. Minute. Paris, Archives nationales, O1 1967. Invantaire de 448 desseins des escoles de Venise et Lombardie : 386 Une teste a la sangine sur de papier blan de 6 1/2 pouce de long sur 7 1/2 pouce d'haut dudit [de Parmisano]
INVENTAIRE DU MUSEE NAPOLEON :
Inventaire du Mus¿e Napol¿on. Dessins. Vol.3, p.581, chap. : Ecole de Parme, carton 39. (...) Num¿ro : 4453. Nom du ma¿tre : Idem [[ Le Parmesan /&. Num¿ro d'ordre dans l'oeuvre du ma¿tre : 209. D¿signation des sujets : Sur le même carton quatre dessins de têtes ; trois à la sanguine, et une aux crayons noir et blanc. La première représente un enfant ; la seconde un jeune homme ; la troisième un vieillard ; la quatrième une femme. Dimensions : H. 11 x L. 8 cm [[deuxième dessin]] ; H. 13 x L. 8 cm [[chacun des trois autres dessins]]. Origine : Idem & Collection ancienne /&.Prix de l'estimation de l'objet : 5francs. Emplacement actuel : Idem & Calcographie du Musée Napoléon /&. Observations : Idem & [Remis le 27 août 1828 pour être relié.] [[à l'encre]] ]]. Signe de recollement : [4 Vu] [[au crayon]] [[trait oblique / au crayon / sur le n° d'ordre]]. Cote : 1DD35

COMMENTAIRE :
Ce dessin est monté avec l'Inv. 6424. Ce dessin à dater de la dernière période d'activité à Parme de l'artiste. Il a été rapproché par A.E. Popham (1971, p. 150 n° 434) des anges à l'arrière-plan de 'La Madone au long cou' (Florence, Galleria degli Uffizi, 1534-1535) et par A. Gnann (2007, n° 979) des vierges occupant une position centrale sur les retombées de l'arc triomphal de Santa Maria della Steccata (1531-1539). Ce dernier a aussi suggéré la comparaison avec deux dessins représentant Bacchus conservés à Parme (Galleria Nazionale, n. 510/27) et à Vienne (Albertina, Inv. Nr. 2664). Bibliographie : - A.E. Popham, Catalogue of the Drawings of Parmigianino, 3 vol., New Haven and London, 1971, I, p.150, n° 434, III, pl. 421; - A. Gnann, 'Parmigianino: Die Zeichnungen', 2 vol., Petersberg, Michael Imhof Verlag, 2007 (Studien zur internationalen Architektur- und Kunstgeschichte, 58), n° 979 ; - D. Cordellier dans 'Parmigianino. Dessins du Louvre', cat. exp. Paris, Musée du Louvre, 17 décembre 2015 - 15 février 2016, Paris-Milan, 2015, p. 166 n° 65.

INDEX :
Collections : Jabach, Everhard - Cabinet du Roi
Lieux : Parme, Galleria Nazionale, oeuvre en rapport, Parme+, Vienne, Albertina, Graphische Sammlung, oeuvre en rapport, Parme, Santa Maria della Steccata, oeuvre en rapport, Florence, Galleria degli Uffizi, oeuvre en rapport
Sujets : ange - Madone au long cou - Bacchus
Techniques : pierre noire - sanguine

REFERENCE DE L'INVENTAIRE MANUSCRIT :
vol. 3, p. 310