Inventaire du département desArts graphiques Musée du Louvre
Mise à jour de la fiche 13/02/2017 Attention, le contenu de cette fiche ne reflète pas nécessairement le dernier état du savoir.

MAZZUOLA Francesco


Ecole lombarde

Le Martyre de saint Paul et la condamnation de saint Pierre devant Néron

INVENTAIRES ET CATALOGUES :
Cabinet des dessins
Fonds des dessins et miniatures
INV 6399, Recto

Anciens numéros d'inventaire :
NIII4689
MA4410

LOCALISATION :
Petit format

ATTRIBUTION ACTUELLE :
MAZZUOLA Francesco

TECHNIQUES :
Plume et encre brune, lavis brun, en partie repris avec une encre plus sombre. Rehauts blancs partiellement oxydés. Collé en plein.
H. 00,175m ; L. 00,288m

HISTORIQUE :
E. Jabach, Inventaire Jabach, escoles de Venise et Lombardie, n° 258 (Fran[cis]co Parmisano). - Acquis pour le Cabinet du roi1 en 1671, paraphe de J.-Ch. Garnier d'Isle (L. 2961) ; fragment du montage fait par Mallécot sous Ch.-N. Cochin. - Marques de la Commission du Museum (L. 1899) et du Conservatoire (L. 2207).
Dernière provenance : Jabach, Everhard
Mode d'acquisition : acquis pour le Cabinet du roi
Année d'acquisition : 1671

INVENTAIRE JABACH :
Dessin probablement issu de l'ensemble des dessins dits d'ordonnance collés et dorés de la collection d'Everhard Jabach acquis pour le roi en 1671 A. Critères de l'identification Le dessin ne présente aucun des signes attestant sa provenance et son acquisition en 1671 : - montage Jabach ivoire à large bande d'or fin ; - numéro d'inventaire Jabach à la sanguine, au verso du montage ; - paraphe Jabach à l'encre brune [L. 2959], au verso du montage ; - marques, au verso du montage, du récolement des dessins Jabach effectué en 1690 par Jean Prioult, commissaire-enquêteur au Châtelet de Paris, à la suite du décès de Charles Le Brun, premier peintre du roi, directeur et garde général du Cabinet des tableaux et dessins : - transcription en toutes lettres du numéro d'inventaire Jabach ; - paraphe Prioult [L. 2953]. Sa présence dans les collections royales à la date de 1752 est attestée par le paraphe de Jean-Charles Garnier d'Isle, contrôleur des Bâtiments du roi, apposé lors du récolement effectué en 1752 [L. 2961]. L'iconographie, la technique et les dimensions du montage telles qu'on peut les restituer sont en accord avec la description donnée par l'une des notices de l'inventaire établi par Jabach en 1671. B. Notice de l'Inventaire Jabach, février 1671. Minute. Paris, Archives nationales, O1 1967. Invantaire de 448 desseins des escoles de Venise et Lombardie : 258 Un empereur qui fait decoller un saint ou il y a quan[it]té de figure entiere a la plume lavé et rehaussé sur de papier gris de 13 pouce de long sur 9 pouce de haut dudit [de Fran[cis]co Parmisano]
INVENTAIRE DU MUSEE NAPOLEON :
Inventaire du Mus¿e Napol¿on. Dessins. Vol.3, p.572, chap. : Ecole de Parme, carton 39. (...) Num¿ro : 4410. Nom du ma¿tre : Idem [[ Le Parmesan /&. Num¿ro d'ordre dans l'oeuvre du ma¿tre : 167. D¿signation des sujets : Le même sujet traité différemment. Dessin à la plume, lavé et rehaussé de blanc. Dimensions : H. 17,5 x L. 28,5cm. Origine : Idem & Collection ancienne /&.Prix de l'estimation de l'objet : 150francs. Emplacement actuel : Idem & Calcographie du Musée Napoléon /&. Observations : Idem & [Remis le 27 août 1828 pour être relié.] [[à l'encre]] ]]. Signe de recollement : [Vu] [[au crayon]] [[trait oblique / au crayon / sur le n° d'ordre]]. Cote : 1DD35

COMMENTAIRE :
Le sujet de ce dessin est inspiré de 'La Légende dorée' de Jacques de Voragine. Selon ce récit, c'est en présence de Néron, ici assis sur son trône, à gauche (Gnann, 1999, p. 347 n° 255), qu'est rendue la sentence de mort de saint Paul et de saint Pierre. Sur le dessin on reconnait ainsi Paul, à genoux, au premier plan, sur le point d'être décapité, et Pierre, au deuxième plan, conduit à son martyre par un bourreau qui le tire par l'épaule. La composition est inspirée, dans ses grandes lignes, du 'Martyre de sainte Cécile' gravé par Marcantonio Raimondi sur dessin de Raphaël (Bartsch, XIV, p. 104 n° 117 ; Gnann, 1999, op. cit., p. 76 n° 13). Ce dessin est l'une des recherches autour de ce sujet dont la mise en forme définitive apparait sur une feuille conservée à Londres (British Museum, Inv. 1904,1201.2) qui a été gravée au burin par Gian Giacomo Caraglio (Bartsch, XV, p. 71, n° 8) vers 1524-1525 (Gnann, 1999, p. 348 n° 256) ou 1525-1527 (Franklin, 2003, p. 147-152 n° 34-35). Une autre version de la composition, avec variantes, a été gravée en 'chiaroscuro' par Antonio da Trento (Bartsch XII, p. 79, n° 28) dont une épreuve est conservée à la Collection E. de Rothschild (4403 LR). Selon Giorgio Vasari cette estampe aurait été réalisée à Bologne entre 1527 et 1530 (Vasari, éd. Bettarini et Barocchi, IV, p. 539 ; l'oeuvre est mentionnée aussi dans la Vie de Marcantonio Raimondi (1568), V, p. 15). BIBLIOGRAPHIE : - G. Vasari, 'Le vite de' più eccellenti pittori, scultori e architettori nelle redazioni del 1550 e 1568', éd. Rosanna Bettarini et Paola Barocchi, 6 vol., Florence, SPES, 1966-1987. - J. Vergnet-Ruiz, dans 'Hommage au Corrège. Catalogue des dessins du Maître, de ses élèves et des artistes qui ont subi son influence. Exposés à l'occasion du quatrième centenaire de sa mort (1534)', cat. exp. (Paris, L'Orangerie des Tuileries, 1934), p. 32 n° 54 - A.Ottavio Quintavalle, 'Il Parmigianino', Milan, 1948, p.115-116, 130 note 90, p. 198, p. 235 - L.Fröhlich Bume, 'Additions to a Corpus of Drawings of Parmigianino', dans 'Gazette de Beaux-Arts', janvier, 51, 1958, p. 13 sous n° 6 - R. Bacou, 'Dessins de l'École de Parme. Corrège Parmesan', XXXIIIe exposition du Cabinet des dessins, Paris, Musée du Louvre, 1964, p. 55-56 n° 60, p. 8, 54, 56 sous n° 61, p. 56-57 sous n° 62, p. 57 sous n° 63 - M. Fagiolo Dell'Arco, 'Il Parmigianino: un saggio sull'ermetismo del Cinquecento', Roma, 1970, p. 283 - A.E. Popham, 'Catalogue of the Drawings of Parmigianino', 3 vol. , New Haven and London, 1971, I, p. 9, 138 n° 379 - L.Collobi Ragghianti, 'Disegni del Parmigianino', dans 'Critica d'arte', 19, 1972, 121, p. 48, 56 note 12 - Ch. Fischer, 'A Parmigianino Drawing from the Collection of P.-J. Mariette Rediscovered', Mitteilungen des Kunsthistorischen Institutes in Florenz, 27. Bd., H. 3 (1983), p. 379, 381 sous note 40 - G. Vasari, 'Les vies des meilleurs peintres, sculpteurs et architectes. Du texte à l'image. Dessins du 'Libro', par A. Chastel, vol. 12, 1989, p. 258-259 - H.Sueur, dans 'Disegni da una grande collezione. Antiche raccolte estensi dal Louvre e dalla Galleria di Modena', (Sassuolo 12 septembre - 29 novembre 1998) par J.Bentini, Milano, 1998, p. 52 - A.Gnann, dans 'Roma e lo stile classico di Raffaello 1515-1527', cat. exp. (Mantoue, Palazzo Te, 20 mars - 30 mai 1999 ; Vienne, Graphische Sammlung Albertina, 26 juin - 5 septembre 1999), par Konrad Oberhuber et Achim Gnann (dir.), Milan, Electa, 1999, p. 347 sous n° 255, p. 348-349 sous n° 256-257 - A.Gnann, 'Per una cronologia dei disegni romani di Parmigianino', dans 'Quaderni di Palazzo Te', 2000, 7, p. 53 - H. Chapman, 'Correggio and Parmigianino. Master Draughtsmen of the Renaissance', cat. exp. (London, British Museum, 6 octobre - 7 janvier 2000, New York, Metropolitan Museum, 5 février - 6 mai 2000), par C.C. Bambach, H. Chapman, M. Clayton, G. R. Goldner, London, 2000, p. 119 sous n° 75 - M. Vaccaro, 'Il Parmigianino e la poesia del disegno', dans, 'Parmigianino : i disegni', Torino, 2000, p. 74 - C. Monbeig Goguel, 'Une proposition pour Parmigianino. A propos d'un dessin inédit, précédemment attribué à Francesco Salviati', dans 'Parmigianino e il manierismo europeo', actes du colloque international (Parme, 13-15 juin 2002), par L. Fornari Schianchi, Cinisello Balsamo (Milan), 2002, p. 286, 287 note 34 - E. Parma, 'Parmigianino e Perino. Ricerche di due maestri inquieti : considerazioni sui loro possibili e probabibli rapporti', dans 'Parmigianino e il manierismo europeo', actes du colloque international (Parme, 13-15 juin 2002), par L. Fornari Schianchi, Cinisello Balsamo (Milan), 2002, p. 312 - C. Farinelli, dans 'Parmigianino tradotto. La fortuna di Francesco Mazzola nelle stampe di riproduzione fra il Cinquecento e l'Ottocento', cat. exp. (Parme, Biblioteca Palatina, 2003), Silvana Editoriale Spa (Milan), 2003, p. 65-66 sous n° 75, p. 69 sous n° 80, p. 73-74 sous n° 91 - D. Franklin,'L'art de Parmesan', cat. exp. (Musée des Beaux-Arts du Canada , Ottawa, 3 octobre 2003 - 4 janvier 2004 ; The Frick Collection, New York, Etats-Unis - 27 janvier - 18 avril 2004), Yale University Press, New Haven, Londres 2003, p. 147-152 n° 34, 148 fig. 34 - D. Ekserdjian, 'Parmigianino', Yale University Press, New Haven and Londres, 2006, p. 216-217 repr. f ig. 233, p. 220-221, 283 note 26 et note 47 - A. Gnann, 'Parmigianino: Die Zeichnungen', 2 vol., Petersberg, Michael Imhof Verlag, 2007 (Studien zur internationalen Architektur- und Kunstgeschichte, 58), n° 203 - Z. Kárpáti, E. Seres, The alchemy of beauty; Parmigianino; Drawings and Prints, cat. exp. (Budapest, Szépm¿vészeti Múzeum 1 Décembre 2009 - 15 Mars 2010), par Z. Kárpáti, E. Seres, EPC Nyomda, Budapest, 2009, p. 64-65 sous n° 19 - 'Parmesan. Dessins et gravures en clair-obscur', cat. exp. (Paris, Ecole nationale supérieure des beaux-arts, 18 février-6 mai 2011; Rouen, Musée des Beaux-Arts, 29 septembre - 31 décembre 2011 ; Ajaccio, Musée Fesch, 28 juin-1er octobre 2012), Paris, 2011, par E. Brugerolles [Carnets d'études, 19], p. 117, 119, 126 - A.Gnann, 'In Farbe ! Clair-obscur-Holzschnitte der Renaissance. Meisterwerke aus der Sammlung Georg Baselitz und der Albertina in Wien', avec une préface de Klaus Albrecht Schröder, Albertina, Vienne (29 novembre 2013 - 16 février 2014) - R. Serra, dans 'Parmigianino. Dessins du Louvre', cat. exp. Paris, Musée du Louvre, 17 décembre 2015 - 15 février 2016, Paris-Milan, 2015, p. 40 note 11, p. 96 sous n° 24 note 4, p. 98 n° 25

INDEX :
Collections : Jabach, Everhard - Cabinet du Roi
Lieux : Bologne+
Personnes : Néron - Paul, saint - Pierre, saint - Trento, Antonio da + - Caraglio, Gian Giacomo+
Sujets : ICONOGRAPHIE RELIGIEUSE - Martyre de saint Pierre et saint Paul - Voragine, Jacques de, La Légende dorée
Techniques : encre brune - lavis brun - rehauts de blanc - plume

REFERENCE DE L'INVENTAIRE MANUSCRIT :
vol. 3, p. 301