Inventaire du département desArts graphiques Musée du Louvre
Mise à jour de la fiche 23/07/2014 Attention, le contenu de cette fiche ne reflète pas nécessairement le dernier état du savoir.

MACHUCA Pedro


Ecole espagnole

Mise au tombeau

INVENTAIRES ET CATALOGUES :
Cabinet des dessins
Fonds des dessins et miniatures
INV 6304, Recto

Anciens numéros d'inventaire :
NIII1206
MA1168

Numéros de catalogue :
Inv. Ecole espagnole k13

LOCALISATION :
Petit format

ATTRIBUTION ACTUELLE :
MACHUCA Pedro
A. Griseri

ANCIENNES ATTRIBUTIONS :
ANONYME FLORENTIN
Attribué à FERRARI Gaudenzio
BERTOJA Jacopo

PROPOSITIONS D'ATTRIBUTIONS :
MACHUCA Pedro
L. BOUBLI, 2002
Attribué à ROSSO FIORENTINO
Ph. Pouncey

TECHNIQUES :
Plume et encre brune, pinceau et lavis d'encres brune et grise, rehauts de blanc (gouache) et retouches postérieures des rehauts, esquisse à la pierre noire. Papier lavé de beige. Encadrement à la plume et encre brune. Collé en plein
H. 00,360m ; L. 00,285m

HISTORIQUE :
Au verso, paraphe apparenté aux paraphes associés à la collection Des Neux et/ou De La Noue et précédé du chiffre 'huict' non répertorié par Lugt - E. Jabach ; montage à bande dorée des dessins d'ordonnance, avec au verso le numéro à la sanguine '314' ; Inventaire Jabach, II, n° 314 (G. Ferrari) et paraphe (L. 2959) - Entré dans le Cabinet du Roi en 1671 ; paraphe de J. Prioult (L. 2953) au verso avec le numéro 'troiscentquatorze ; marques de la Commission du Museum (L. 1899) et du Conservatoire (L. 2207), en bas à gauche.
Dernière provenance : Jabach, Everhard
Mode d'acquisition : acquis pour le Cabinet du roi
Année d'acquisition : 1671

INVENTAIRE JABACH :
Dessin dit d'ordonnance collé et doré de la collection d'Everhard Jabach, acquis pour le roi en 1671 A. Critères de l'identification Le dessin a conservé tous les signes attestant sa provenance et son acquisition en 1671 : - montage Jabach ivoire à large bande d'or fin ; - numéro d'inventaire Jabach à la sanguine, au verso du montage ; - paraphe Jabach à l'encre brune [L. 2959], au verso du montage ; - marques, au verso du montage, du récolement du fonds Jabach effectué en 1690 par Jean Prioult, commissaire-enquêteur au Châtelet de Paris, à la suite du décès de Charles Le Brun, premier peintre du roi, directeur et garde général du Cabinet des tableaux et dessins : - transcription en toutes lettres du numéro d'inventaire Jabach ; - paraphe Prioult [L. 2953]. L'iconographie, la technique et les dimensions du montage sont en accord avec la description donnée par la notice de l'inventaire Jabach correspondant au numéro d'inventaire à la sanguine. B. Notice de l'Inventaire Jabach, février 1671. Mise au net. Paris, Bibliothèque nationale de France, Manuscrit français 869 Desseins d'ordonnances de l'escolle de Raphaël : [3]14 Une dessente de croix où il y a plusieurs figures entieres à la plume lavé et rehaussé sur du papier roux de 13 pouces de long sur 16 pouces de hault dudit Gandentio
INVENTAIRE DU MUSEE NAPOLEON :
Inventaire du Mus¿e Napol¿on. Dessins. Vol.1, p.152, chap. : Ecole florentine, carton 10. (...) Num¿ro : 1168.Idem [[ Dessins de maîtres inconnus /&. Num¿ro d'ordre dans l'oeuvre du ma¿tre : 117. D¿signation des sujets : Jesus prêt à être enseveli. Dessin lavé sur crayon et rehaussé de blanc. Dimensions : H. 36 x L. 28cm. Origine : Idem & Collection ancienne /&.Prix de l'estimation de l'objet : 40francs. Emplacement actuel : Idem & Calcographie du Musée Napoléon /&. Observations : Idem & [Remis le 21 avril 1828 à M. de Cailleux pour être relié.] [[à l'encre]] ]]. Signe de recollement : [Vu] [[au crayon]] [[trait oblique / au crayon / sur le n° d'ordre]] [[trait oblique / à l'encre / sous le n° Morel d'Arleux]]. Cote : 1DD33

COMMENTAIRE :
La feuille, souvent présentée comme pendant de la 'Déposition de la Croix' (Inv. 6303), a été identifiée par A. Griseri ('Perino, Machuca, Campana', dans Paragone, VIII, n°87, 1957, p.14) qui y souligne les rapports avec Perino del Vaga et les 'Stanze' et 'Loges' de Raphaël au Vatican (Rome). F.J. Sanchez Canton ('Archivio Espagnol de Arte. Acquisiciones del Museo del Prado, 1956-1964, p. 303-307) l'a rattachée au tableau de Machuca 'Descente de Croix' à Madrid (Museo del Prado). L. Boubli (dans cat. exp. 'Dessins espagnols : Maîtres des XVIe et XVIIe siècles', Paris, 1991, n° 14) suppose l'existence d'un tableau disparu pour lequel le dessin était préparatoire, dont il existe une copie à la plume au Louvre (Inv. 18371) et une autre dans la collection H.O. Wesner en Suisse, et rattache notre feuille à la période italienne du peintre ('The State of Scholarship of Sixteenth - and Seventeenth - Century Spanish Drawings', dans Master Drawings, XXXVII, n°4, 1999, p.354). F. Checa ('Carolus', Tolède, Musée de Santa Cruz, 2001, n°166) le date vers 1519 en soulignant ses influences avec Polidoro Caldara. Le dessin a été aussi rapproché d'une peinture à Bergame (Accademia Carrara) de Pedro de Campana 'Ensevelissement du Christ' (voir cat. exp. 'XVIè siècle européen. Dessins du Louvre, Paris, 1965, n°190). (L. Boubli, Musée du Louvre, Département des Arts graphiques, inventaire Général des dessins de l'Ecole espagnole, XVIe-XVIIIe siècles, Paris, 2002, RMN, n° 13, p. 34-36). Voir aussi L. Boubli in cat. d'exp. 'Norma e capriccio. Spagnoli in Italia agli esordi della "maniera moderna", Firenze, Galleria degli Ufizzi, 2013, n° VI.1.

INDEX :
Collections : Jabach, Everhard - Cabinet du Roi
Lieux : Madrid, Museo del Prado, oeuvre en rapport, Bergame, Accademia Carrara, oeuvre en rapport, Rome, Vatican, Logge di Raffaello, oeuvre en rapport, Suisse, collection particulière, oeuvre en rapport, Naples, Museo e Gallerie Nazionali di Capodimonte, oeuvre en rapport, Rome, Vatican, Stanze di Raffaello, oeuvre en rapport, Paris, Musée du Louvre, oeuvre en rapport
Personnes : Marie Madeleine, sainte - Jésus-Christ - Vierge Marie - Jean l'Evangéliste, saint - Santi, Raffaello, oeuvre en rapport - Raphaël+ - Caldara, Polidoro+ - Perin del Vaga+ - Campana, Pedro de+ - Polidoro, oeuvre en rapport
Sujets : Mise au Tombeau - ICONOGRAPHIE RELIGIEUSE - Machuca, Pedro, Déposition de Croix - Ensevelissement du Christ - La Mise au tombeau, de Polidoro
Techniques : encre brune - gouache blanche - lavis brun - lavis gris - pierre noire - pinceau - rehauts de gouache blanche - collé en plein - plume - papier lavé de beige

REFERENCE DE L'INVENTAIRE MANUSCRIT :
vol. 3, p. 283