Inventaire du département desArts graphiques Musée du Louvre
Mise à jour de la fiche 02/10/2007 Attention, le contenu de cette fiche ne reflète pas nécessairement le dernier état du savoir.
Copie d'après

CALDARA Polidoro


Ecole lombarde

Horatius Cocles défendant le pont Sublicius contre les ennemis

INVENTAIRES ET CATALOGUES :
Cabinet des dessins
Fonds des dessins et miniatures
INV 6180, Recto

Anciens numéros d'inventaire :
NIII1800
MA1728

LOCALISATION :
Petit format

ATTRIBUTION ACTUELLE :
Copie d'après CALDARA Polidoro
F. Reiset (Inv. ms)

ANCIENNES ATTRIBUTIONS :
CALDARA Polidoro

TECHNIQUES :
Plume et encre brune, lavis brun, rehauts de blanc, papier bleu. Collé en plein.
H. 00,276m ; L. 00,378m

HISTORIQUE :
E. Jabach ; montage à bande dorée des dessins d'ordonnance ; au verso, numéro à la sanguine : 43 - Entré dans le Cabinet du Roi en 1671 ; paraphe de J. Prioult (L. 2953) rapporté au verso.
Dernière provenance : Jabach, Everhard
Mode d'acquisition : acquis pour le Cabinet du roi
Année d'acquisition : 1671

INVENTAIRE DU MUSEE NAPOLEON :
Inventaire du Mus¿e Napol¿on. Dessins. Vol.2, p.231, chap. : Ecole romaine, carton 13 bis. (...) Num¿ro : 1728. Nom du ma¿tre : Polidoro da Caravaggio. Num¿ro d'ordre dans l'oeuvre du ma¿tre : 74. D¿signation des sujets : Horatius Cocles défend un pont contre les efforts de l'ennemi. Dessin à la plume, lavé et rehaussé de blanc. Dimensions : H. 28 x L. 38cm. Origine : Collection ancienne.Prix de l'estimation de l'objet : 25francs. Emplacement actuel : Calcographie du Musée Napoléon. Observations : [Remis le 27 décembre 1828 pour être relié.] [[à l'encre]]. Signe de recollement : [Vu] [[au crayon]] [[trait oblique / au crayon / sur le n° d'ordre]]. Cote : 1DD34 Note relative ¿ la saisie informatique : Désignation des sujets : l'iconographie et la technique, précisées dans la notice n° 1728, concernent en fait les notices n° 1728 et 1729..

COMMENTAIRE :
L'attribution de la feuille à Polidoro, faite par Everhard Jabach et acceptée par Morel d'Arleux (Inv. ms), a été refusée par F. Reiset (Inv. ms) qui a classé le dessin parmi les copies d'après l'artiste. En effet, il s'agit d'une copie d'après une scène peinte sur la façade d'un palais près de Sant'Agata dei Goti, à Rome, et documentée par une gravure de Michele Crecchi (repr. A. Marabottini, 'Polidoro da Caravaggio', 2 vol., Rome, 1969, vol. II, pl. CXXVIII 1). Selon L. Ravelli ('Polidoro Caldara da Caravaggio. I. Disegni di Polidoro. II. Copie da Polidoro', Bergame, 1978, p. 247 n° 353), elle est de la même main que les dessins du Louvre INV 6174, 6177, 6247. Voir aussi : P. Leone De Castris, 'Polidoro da Caravaggio : l'opera completa', Naples, 2001, p. 494 sous n° 3.

INDEX :
Collections : Jabach, Everhard - Cabinet du Roi
Lieux : Rome, Ponte Sublicio, Paris, Musée du Louvre, oeuvre en rapport, Rome, Sant'Agata dei Goti+
Personnes : Horatius Cocles, Publius Horatius Cocles - Crecchi, Michele+
Sujets : Horatius Cocles défend le pont Sublicius - Histoire romaine
Techniques : encre brune - lavis brun - papier bleu - rehauts de blanc - plume

REFERENCE DE L'INVENTAIRE MANUSCRIT :
vol. 3, p. 260