Inventaire du département desArts graphiques Musée du Louvre
Mise à jour de la fiche 23/07/2014 Attention, le contenu de cette fiche ne reflète pas nécessairement le dernier état du savoir.
Attribué à

TIBALDI Pellegrino


Ecole bolonaise

Une figure drapée et un terme

INVENTAIRES ET CATALOGUES :
Cabinet des dessins
Fonds des dessins et miniatures
INV 6086, Recto

Anciens numéros d'inventaire :
NIII1798
MA1726

LOCALISATION :
Petit format

ATTRIBUTION ACTUELLE :
Attribué à TIBALDI Pellegrino
A. Marabottini
Inspiré par CALDARA Polidoro

ANCIENNES ATTRIBUTIONS :
CALDARA Polidoro

PROPOSITIONS D'ATTRIBUTIONS :
Manière de BUONARROTI Michelangelo
A. Marabottini, 1969

TECHNIQUES :
Plume et encre brune, lavis brun, rehauts de blanc, sur papier lavé brun. Trait à la pierre noire le long du bord gauche. Annotation à la plume et à l'encre brune, en bas au centre : 'Polidoro'. Collé en plein.
H. 00,260m ; L. 00,183m

HISTORIQUE :
E. Jabach (L. 2959) ; montage à bande dorée des dessins d'ordonnance ; Inventaire Jabach, II, n° 635 (Polidoro) - Entré dans le Cabinet du Roi en 1671 ; paraphe de J. Prioult (L. 2953).
Dernière provenance : Jabach, Everhard
Mode d'acquisition : acquis pour le Cabinet du roi
Année d'acquisition : 1671

INVENTAIRE JABACH :
Dessin dit d'ordonnance collé et doré de la collection d'Everhard Jabach, acquis pour le roi en 1671 A. Critères de l'identification Le dessin a conservé tous les signes attestant sa provenance et son acquisition en 1671 : - montage Jabach ivoire à large bande d'or fin ; - numéro d'inventaire Jabach à la sanguine, au verso du montage ; - paraphe Jabach à l'encre brune [L. 2959], au verso du montage ; - marques, au verso du montage, du récolement du fonds Jabach effectué en 1690 par Jean Prioult, commissaire-enquêteur au Châtelet de Paris, à la suite du décès de Charles Le Brun, premier peintre du roi, directeur et garde général du Cabinet des tableaux et dessins : - transcription en toutes lettres du numéro d'inventaire Jabach ; - paraphe Prioult [L. 2953]. L'iconographie, la technique et les dimensions du montage sont en accord avec la description donnée par la notice de l'inventaire Jabach correspondant au numéro d'inventaire à la sanguine. B. Notice de l'Inventaire Jabach, février 1671. Mise au net. Paris, Bibliothèque nationale de France, Manuscrit français 869 Desseins d'ordonnances de l'escolle de Raphaël : 635 Deux figures entieres qui pleurent à la plume lavé et rehaussé sur du papier gris de 9 pouces 1/2 de long sur 12 pouces de hault dudit Caravagio
INVENTAIRE DU MUSEE NAPOLEON :
Inventaire du Mus¿e Napol¿on. Dessins. Vol.2, p.230, chap. : Ecole romaine, carton 13. (...) Num¿ro : 1726. Nom du ma¿tre : Idem [[ Polidoro da Caravaggio /&. Num¿ro d'ordre dans l'oeuvre du ma¿tre : 72 bis. D¿signation des sujets : Deux figures debout et drapées, l'une d'elles terminée en gaine. Dessin à la plume, lavé et rehaussé de blanc. Dimensions : H. 26 x L. 18,5cm. Origine : Idem & Collection ancienne /&.Prix de l'estimation de l'objet : 2francs. Emplacement actuel : Idem & Calcographie du Musée Napoléon /&. Observations : Idem & [Remis le 27 décembre 1828 pour être relié.] [[à l'encre]] ]]. Signe de recollement : [Vu] [[au crayon]] [[trait oblique / au crayon / sur le n° d'ordre]]. Cote : 1DD34

COMMENTAIRE :
Le nom de Pellegrino Tibaldi a été avancé pour la première fois par A. Marabottini ('Polidoro da Caravaggio', 2 vol., Rome, 1969, vol. I, p. 346 n° 198, repr. vol. II, pl. CXXIII/3) qui a vu dans ce dessin une idée polidoresque de la quatrième décennie du XVIe siècle réalisée par un artiste michelangelesque un peu plus tardif. La traditionnelle attribution de la feuille à Polidoro da Caravaggio, acceptée par E. Borea ('Vicenda di Polidoro da Caravaggio', in Arte antica e moderna, (1961), 13/16 (janvier - décembre), p. 221), qui reconnaissait dans ce dessin des caractères michelangélesques propres à certaines oeuvres tardives de Polidoro, a été confirmée par L. Ravelli ('Polidoro Caldara da Caravaggio. I. Disegni di Polidoro. II. Copie da Polidoro', Bergame, 1978, p. 164 n° 137, repr.), selon lequel il s'agit ici de l'un des chef-d'oeuvres de Polidoro, à situer peut-être parmi les oeuvres tardives de la période romaine ou parmi celles de la période napolitaine. Une contre-épreuve d'une copie du dessin est conservée au Louvre (INV 10853).

INDEX :
Collections : Jabach, Everhard - Cabinet du Roi
Lieux : Paris, Musée du Louvre, oeuvre en rapport
Sujets : terme
Techniques : encre brune - lavis brun - pierre noire - rehauts de blanc - papier lavé de brun - plume

REFERENCE DE L'INVENTAIRE MANUSCRIT :
vol. 3, p. 244