Inventaire du département desArts graphiques Musée du Louvre
Mise à jour de la fiche 23/07/2014 Attention, le contenu de cette fiche ne reflète pas nécessairement le dernier état du savoir.
Attribué à

CALDARA Polidoro


Ecole lombarde

Projet d'un décor de façade : entre deux fenêtres, l'Enlèvement des Sabines

INVENTAIRES ET CATALOGUES :
Cabinet des dessins
Fonds des dessins et miniatures
INV 6077, Recto

Anciens numéros d'inventaire :
NIII1720
MA1653

LOCALISATION :
Petit format

ATTRIBUTION ACTUELLE :
Attribué à CALDARA Polidoro

ANCIENNES ATTRIBUTIONS :
CALDARA Polidoro

PROPOSITIONS D'ATTRIBUTIONS :
Attribué à ROVIALE Pedro
Dominique Cordellier, 2007
Copie d'après CALDARA Polidoro
J. Shearman, 1966
BONACCORSI Piero
A. Marabottini, 1969

TECHNIQUES :
Plume et encre brune, lavis brun, tracé préparatoire à la pierre noire, traces de rehauts de blanc. Papier beige. Annotation à la mine de plomb, en haut au centre : 'Polydoro f(?)' et à la plume et à l'encre brune : '67' ; à la plume et à l'encre brune, en bas au centre : '96 (?). Dessin restauré
H. 00,147m ; L. 00,314m

HISTORIQUE :
E. Jabach (L. 2959) ; montage à bande dorée des dessins d'ordonnance ; Inventaire Jabach, II, n° 355 (Polidoro) - Entré dans le Cabinet du Roi en 1671 ; paraphe des dessins remontés (L. 2961).
Dernière provenance : Jabach, Everhard
Mode d'acquisition : acquis pour le Cabinet du roi
Année d'acquisition : 1671

INVENTAIRE JABACH :
Dessin probablement issu de l'ensemble des dessins dits d'ordonnance collés et dorés de la collection d'Everhard Jabach acquis pour le roi en 1671 A. Critères de l'identification Le dessin ne présente aucun des signes attestant sa provenance et son acquisition en 1671 : - montage Jabach ivoire à large bande d'or fin ; - numéro d'inventaire Jabach à la sanguine, au verso du montage ; - paraphe Jabach à l'encre brune [L. 2959], au verso du montage ; - marques, au verso du montage, du récolement des dessins Jabach effectué en 1690 par Jean Prioult, commissaire-enquêteur au Châtelet de Paris, à la suite du décès de Charles Le Brun, premier peintre du roi, directeur et garde général du Cabinet des tableaux et dessins : - transcription en toutes lettres du numéro d'inventaire Jabach ; - paraphe Prioult [L. 2953]. Sa présence dans les collections royales à la date de 1752 est attestée par le paraphe de Jean-Charles Garnier d'Isle, contrôleur des Bâtiments du roi, apposé lors du récolement effectué en 1752 [L. 2961]. L'iconographie, la technique et les dimensions du montage telles qu'on peut les restituer sont en accord avec la description donnée par l'une des notices de l'inventaire établi par Jabach en 1671. B. Notice de l'Inventaire Jabach, février 1671. Mise au net. Paris, Bibliothèque nationale de France, Manuscrit français 869 Desseins d'ordonnances de l'escolle de Raphaël : 355 Deux croisees où il y a des termes et au milieu quantité de soldats qui enlevent des femmes figures entieres à la plume et lavé sur du papier gris de 14 pouces 1/2 de long sur 8 pouces 1/2 de hault dudit [Carravagio]
INVENTAIRE DU MUSEE NAPOLEON :
Inventaire du Mus¿e Napol¿on. Dessins. Vol.2, p.221, chap. : Ecole romaine, carton 13. (...) Num¿ro : 1653. Nom du ma¿tre : Idem [[ Polidoro da Caravaggio /&. Num¿ro d'ordre dans l'oeuvre du ma¿tre : 14. D¿signation des sujets : L'Enlèvement des Sabines. Sujet représenté entre deux croisées décorées de cariatides. Dessin à la plume et lavé. Dimensions : H. 14,5 x L. 31,5cm. Origine : Idem & Collection ancienne /&.Prix de l'estimation de l'objet : 10francs. Emplacement actuel : Idem & Calcographie du Musée Napoléon /&. Observations : Idem & [Remis le 8 juillet 1828 pour être relié] [[à l'encre]] ]]. Signe de recollement : [Vu] [[au crayon]] [[petit trait oblique / à l'encre / sous le n° Morel d'Arleux]] [[trait oblique / au crayon / sur le n° d'ordre]]. Cote : 1DD34

COMMENTAIRE :
Traditionnellement donné à Polidoro da Caravaggio, ce dessin intégre un motif de la frise du deuxième étage de la façade du palais Milesi, à Rome, qui correspond à la seconde de six scènes qui étaient peintes sur la frise séparées les unes des autres par des motifs de trophées et de vases. Deux autres dessins sont en relations avec cette même scène (Rome, GNS, inv. n. 127214 ; Florence, Uffizi, inv. n. 1265 S). Depuis J. Shearman (in The Burlington Magazine, CVIII (1966), 755 (février), p.64 n° 224], qui a mis en doute l'attribution de la feuille à Polidoro en y reconnaissant une dérivation de la fresque romaine réalisée par un artiste inconnu peu avant 1540, l'attribution de la feuille à l'artiste a été refusée par A. Marabottini ('Polidoro da Caravaggio', 2 vol., Rome, 1969, vol. I, p. 253, 368, repr. vol. II, pl. CLI/3) et L. Ravelli ('Polidoro Caldara da Caravaggio.', Bergame, 1978, p. 397 n° 740, repr.), qui y ont vu une copie par Perin del Vaga d'après la scène de la frise encadrée dans une architecture de son invention. Cette hypothèse, écartée par J. A. Gere (in Master Drawings, XXIII-XXIV(1985-1986), 1 (printemps), p.71-72], selon lequel le dessin, certainement pas de Perino, présente une facture parfaitement compatible à celle de Polidoro, n'a pas non plus été retenue par P. Leone De Castris ('Polidoro da Caravaggio : l'opera completa', Naples, 2001, p. 130, 166, p. 486 n° 220, p. 497, 538) qui a réadmis la feuille dans le catalogue de l'artiste.

INDEX :
Collections : Jabach, Everhard - Cabinet du Roi - Desneux ou De La Noue ?
Lieux : Rome, Palazzo Milesi, oeuvre en rapport, Rome, Gabinetto Nazionale delle Stampe, oeuvre en rapport, Florence, Galleria degli Uffizi, oeuvre en rapport
Sujets : Enlèvement des Sabines - Histoire romaine
Techniques : encre brune - lavis brun - papier beige - pierre noire - rehauts de blanc - plume

REFERENCE DE L'INVENTAIRE MANUSCRIT :
vol. 3, p. 242