Inventaire du département desArts graphiques Musée du Louvre
Mise à jour de la fiche 06/01/2005 Attention, le contenu de cette fiche ne reflète pas nécessairement le dernier état du savoir.

LIGOZZI Jacopo


Ecole vénitienne

Moitié gauche d'un cartouche avec masques grotesques et guirlande

INVENTAIRES ET CATALOGUES :
Cabinet des dessins
Fonds des dessins et miniatures
INV 5043, Recto

Anciens numéros d'inventaire :
NIII3907
MA3712

Numéros de catalogue :
Inventaire italien, t.III W241

LOCALISATION :
Petit format

ATTRIBUTION ACTUELLE :
LIGOZZI Jacopo

TECHNIQUES :
Plume, encre brune, lavis brun. Traits de pierre noire.
H. 00,272m ; L. 00,133m

HISTORIQUE :
Probablement du Cabinet du Roi ; marques du Musée (L. 1886 et 1955).
Dernière provenance : Cabinet du Roi

INVENTAIRE DU MUSEE NAPOLEON :
Inventaire du Mus¿e Napol¿on. Dessins. Vol.3, p.480, chap. : Ecole vénitienne, carton 32. (...) Num¿ro : 3712. Nom du ma¿tre : Idem [[ Ligozzi, Jacopo /&. Num¿ro d'ordre dans l'oeuvre du ma¿tre : 17. D¿signation des sujets : Sur le même carton deux cartouches. Dessins à la plume et lavés. Dimensions : H. 26 x L. 18,5 cm ; H. 27,5 x L. 13,5 cm. Origine : Idem & Collection ancienne /&.Prix de l'estimation de l'objet : 15francs. Emplacement actuel : Idem & Calcographie du Musée Napoléon ]]. Signe de recollement : [Vu] [[au crayon]]. Cote : 1DD35

COMMENTAIRE :
La couronne qui surmonte le tout est celle de la maison des Habsbourg. 'Cette oeuvre fait partie d'une série de cartouches à sujets pour la plupart macabres, comprenant les feuilles Inv. 5040, 5041, 5042, 5043 et 5044 du Louvre, les feuilles Inv-Nr. 217, 218, 219 et 220 de l'Albertina, un dessin passé en 1983 sur le marché londonien et représentant 'L'Amour tendant son arc' (Colnaghi, juin-juillet 1983, no 11) et un cartouche avec les attributs d'un cardinal signalé par Françoise Viatte et actuellement conservé au musée des Arts décoratifs de Paris. On peut également rapprocher de ces dessins le projet de frontispice n. 424 Orn des Offices. On ignore si ces memento mori étaient liés à une commande ou si Jacopo Ligozzi les élaborait comme des projets à part entière. Françoise Viatte, considérant la présence de la couronne des Habsbourg sur la feuille Inv. 5043, avance l'hypothèse d'une commande impériale. (...) Les deux 'Natures mortes' de sujets macabres de la collection anglaise Aberconway, à Bodnant, qui datent de 1604, sont emblématiques de cette veine. (...)' '(...) Ce cartouche, qui compte relativement peu d'éléments, rappelle les armoiries du décor éphémère de 1608 pl. 22-24 (Inv. 11161, 12081, 12080)). La couronne impériale des Habsbourg est probablement une allusion à la suprématie de la mort sur n'importe quel gouvernement humain.' (L. Conigliello, 'Ligozzi', Paris, Musée du Louvre, 5 Continents, 2004, (Cabinet des dessins), n° 30-31, 37, p. 74, 75)

INDEX :
Collections : Cabinet du Roi ?
Lieux : Vienne, Albertina, oeuvre en rapport, Paris, Musée des Arts décoratifs, oeuvre en rapport, Florence, Galleria degli Uffizi, oeuvre en rapport, Londres, Collection Colnaghi, oeuvre en rapport, Londres, oeuvre en rapport, Paris, Musée du Louvre, oeuvre en rapport, Bodnant, collection Aberconway, oeuvre en rapport
Personnes : Habsbourg, les
Sujets : Allégorie de la Mort - Amour bandant son arc - couronne des Habsbourg - Memento mori - nature morte
Techniques : encre brune - lavis brun - pierre noire - plume

REFERENCE DE L'INVENTAIRE MANUSCRIT :
vol. 3, p. 66