Inventaire du département desArts graphiques Musée du Louvre
Mise à jour de la fiche 27/01/2010 Attention, le contenu de cette fiche ne reflète pas nécessairement le dernier état du savoir.

FRANCO Battista


Ecole vénitienne

Homme demi nu, à moitié allongé, se relevant

INVENTAIRES ET CATALOGUES :
Cabinet des dessins
Fonds des dessins et miniatures
INV 4977, Recto

Anciens numéros d'inventaire :
NIII7913
MA7418

LOCALISATION :
Petit format

ATTRIBUTION ACTUELLE :
FRANCO Battista

TECHNIQUES :
H. 00,161m ; L. 00,238m

HISTORIQUE :
E. Jabach (L. 2959) ; dessin dit du 'Rebut' - Entré dans le Cabinet du Roi en 1671.
Dernière provenance : Jabach, Everhard
Mode d'acquisition : acquis pour le Cabinet du roi
Année d'acquisition : 1671

INVENTAIRE DU MUSEE NAPOLEON :
Inventaire du Mus¿e Napol¿on. Dessins. Vol.5, p.947, chap. : Ecole italienne E, carton 63. (...) Num¿ro : 7418.Idem [[ Maîtres inconnus /&. Num¿ro d'ordre dans l'oeuvre du ma¿tre : 413. D¿signation des sujets : Une figure nue et assise. Dessin mis à la plume sur sanguine. Dimensions : H. 16 x L. 24cm. Origine : Idem & Collection ancienne /&.Prix de l'estimation de l'objet : 1francs. Emplacement actuel : Idem & Calcographie du Musée Napoléon ]]. Signe de recollement : [Vu] [[au crayon]]. Cote : 1DD37

COMMENTAIRE :
W. R. Rearick a suggéré que ce dessin devait être en relation avec la fresque de la 'Résurrection de Lazare' peinte en 1563 sur le mur droit de la chapelle Grimani à San Francesco della Vigna, après la mort de l'artiste en 1561. Il semble que B. Franco ait exécuté, avant sa mort, des dessins préparatoires. Le personnage est apparenté, en sens inverse, à celui de la fresque de F. Zuccaro. (A. Varick Lauder, 'Inventaire général des dessins italiens, T. VIII, Battista Franco', Paris, musée du Louvre, 2009, n° 94)

INDEX :
Collections : Jabach, Everhard - Cabinet du Roi
Lieux : Venise, San Francesco della Vigna, oeuvre en rapport
Sujets : ICONOGRAPHIE RELIGIEUSE - Résurrection de Lazare
Techniques : encre brune - sanguine - plume

REFERENCE DE L'INVENTAIRE MANUSCRIT :
vol. 3, p. 55