Inventaire du département desArts graphiques Musée du Louvre
Mise à jour de la fiche 23/07/2014 Attention, le contenu de cette fiche ne reflète pas nécessairement le dernier état du savoir.

FRANCO Battista


Ecole vénitienne

La fermeté de Mucius Scaevola

INVENTAIRES ET CATALOGUES :
Cabinet des dessins
Fonds des dessins et miniatures
INV 4948, Recto

Anciens numéros d'inventaire :
NIII3937
MA3737

LOCALISATION :
Petit format

ATTRIBUTION ACTUELLE :
FRANCO Battista

TECHNIQUES :
H. 00,252m ; L. 00,274m

HISTORIQUE :
E. Jabach (L. 2959) ; montage à bande dorée des dessins d'ordonnance ; Inventaire Jabach, III, n° 82 (Battista Franco) - Entré dans le Cabinet du Roi en 1671 ; paraphe des dessins remontés (L. 2961).
Dernière provenance : Jabach, Everhard
Mode d'acquisition : acquis pour le Cabinet du roi
Année d'acquisition : 1671

INVENTAIRE JABACH :
Dessin probablement issu de l'ensemble des dessins dits d'ordonnance collés et dorés de la collection d'Everhard Jabach acquis pour le roi en 1671 A. Critères de l'identification Le dessin ne présente aucun des signes attestant sa provenance et son acquisition en 1671 : - montage Jabach ivoire à large bande d'or fin ; - numéro d'inventaire Jabach à la sanguine, au verso du montage ; - paraphe Jabach à l'encre brune [L. 2959], au verso du montage ; - marques, au verso du montage, du récolement des dessins Jabach effectué en 1690 par Jean Prioult, commissaire-enquêteur au Châtelet de Paris, à la suite du décès de Charles Le Brun, premier peintre du roi, directeur et garde général du Cabinet des tableaux et dessins : - transcription en toutes lettres du numéro d'inventaire Jabach ; - paraphe Prioult [L. 2953]. Sa présence dans les collections royales à la date de 1752 est attestée par le paraphe de Jean-Charles Garnier d'Isle, contrôleur des Bâtiments du roi, apposé lors du récolement effectué en 1752 [L. 2961]. L'iconographie, la technique et les dimensions du montage telles qu'on peut les restituer sont en accord avec la description donnée par l'une des notices de l'inventaire établi par Jabach en 1671. B. Notice de l'Inventaire Jabach, février 1671. Minute. Paris, Archives nationales, O1 1967. Invantaire de 448 desseins des escoles de Venise et Lombardie : 82 Un soldat qui brule sa main devant l'empereur et ou il y a plusieurs figure entiere a la plume sur papier gris de 12 1/2 pouce de long sur 12 de haut dudit [de Siomelo ou Bap[tis]te Franco [Semolei]]
INVENTAIRE DU MUSEE NAPOLEON :
Inventaire du Mus¿e Napol¿on. Dessins. Vol.3, p.484, chap. : Ecole vénitienne, carton 33. (...) Num¿ro : 3737. Nom du ma¿tre : Idem [[ Franco, Batista (dit le Semoleo) /&. Num¿ro d'ordre dans l'oeuvre du ma¿tre : 19. D¿signation des sujets : Le même sujet traité différemment. Dessin à la plume et lavé. Dimensions : H. 25,5 x L. 28cm. Origine : Idem & Collection ancienne /&.Prix de l'estimation de l'objet : 300francs. Emplacement actuel : Idem & Calcographie du Musée Napoléon ]]. Signe de recollement : [Vu] [[au crayon]]. Cote : 1DD35

COMMENTAIRE :
Pour une contre-épreuve de ce dessin, voir au Louvre, inv. 18391 (B. Py, 3 V 2005). Cette étude correspond à une assiette en majolique conservée à Brunswick. Une autre version plus grande est passée en vente chez Christie's New York (28 janvier 1999, lot 34). Toutefois, il n'est pas exclus que B. Franco ait réalisé ce dessin pour un autre type de composition, (une peinture ?) et qu'il l'ait adapté pour l'utiliser comme modèle de majolique. Dans ce cas, il aurait d'abord fait le dessin de New York puis, dans les années 1550, celui-ci. (A. Varick Lauder, 'Inventaire général des dessins italiens, T. VIII, Battista Franco', Paris, musée du Louvre, 2009, n° 43)

INDEX :
Collections : Jabach, Everhard - Cabinet du Roi
Lieux : New York, Christie's, oeuvre en rapport, Paris, Musée du Louvre, oeuvre en rapport, Brunswick, Herzog Anton Ulrich-Museum, oeuvre en rapport
Personnes : Porsenna - Mucius Scaevola - Della Rovere, Guidobaldo II, duc+
Sujets : Fermeté de Mucius Scaevola - Histoire romaine
Techniques : encre brune - lavis brun - papier beige - plume

REFERENCE DE L'INVENTAIRE MANUSCRIT :
vol. 3, p. 50