Les collections du département desarts graphiques Musée du Louvre
Mise à jour de la fiche 06/11/2020 Attention, le contenu de cette fiche ne reflète pas nécessairement le dernier état du savoir.

GROS Antoine Jean Baron


Ecole française

Alexandre domptant Bucéphale ; deux autres esquisses pour le même groupe

1793/1800

INVENTAIRES ET CATALOGUES :
Cabinet des dessins
Fonds des dessins et miniatures
RF 55348, Recto

Numéros de catalogue :
Inventaire Gros AJG440

LOCALISATION :
Petit format

ATTRIBUTION ACTUELLE :
GROS Antoine Jean Baron

TECHNIQUES :
Plume et encre brune, lavis brun, papier vergé (contremarque au centre de la feuille, illisible). Lignes de chaînettes horizontales (écartement entre les lignes de chaînettes : 25 mm).
H. 00,198m ; L. 00,288m

HISTORIQUE :
Probablement vente après décès d'Antoine Jean Gros, Paris, 23 novembre 1835 et jours suivants, n° 115 : 'Alexandre domptant Bucéphale' ; Jean-Baptiste Delestre (1800-1871, n° 45 de son recueil de dessins du baron Gros) ; Gaston Delestre (1913-1969), vente de sa collection, Paris, chez ArtCurial, 22 mars 2017, n° 7 ; don de la Société des Amis du Louvre en 2017.
Mode d'acquisition : achat
Année d'acquisition : 2017


COMMENTAIRE :
Ce dessin est une étude préparatoire pour un tableau que Gros pensait exécuter à l'époque de son séjour en Italie : 'Alexandre domptant Bucéphale'. Il est sans doute à identifier avec l'esquisse ayant « toute la fougue d'un premier jet », que Jean-Baptiste Delestre ('Gros et ses ouvrages, ou mémoires historiques sur la vie et les travaux de ce célèbre artiste', Paris, Vve Jules Renouard, 1867, p. 54) mentionnait comme étant l'une des variantes d'une étude plus aboutie pour cette composition, qui était alors en sa possession et qui est aujourd'hui conservée au Louvre (RF 34522 recto et verso). À celle-ci, le biographe en ajoutait une seconde, élaborée avec soin et plus achevée, qu'il faut peut-être reconnaître dans un dessin au graphite passé sur le marché de l'art parisien en 2013 (Christie's, Paris, 10 avril 2013, n° 104). En représentant dans ces feuilles Alexandre domptant Bucéphale, Gros s'inspire du récit légendaire imaginé par Plutarque dans la vie d'Alexandre le Grand (« Vies parallèles », livre IX, 6, 1-8) : le dressage, par le tout jeune fils du roi Philippe de Macédoine, d'un cheval particulièrement récalcitrant appelé Bucéphale (littéralement « tête de bœuf », en raison de la présence figurant sur son front d'une marque blanche de cette forme), qui ne se laissait monter par aucun des écuyers du souverain. Plutarque raconte qu'Alexandre, ayant compris que l'indocilité de l'animal était due à la terreur qu'il avait de son ombre, le plaça face au soleil, saisit sa bride, sauta avec habileté sur sa croupe et l'enfourcha fermement. En le flattant et le caressant, il parvint à calmer la fureur de Bucéphale, qu'il put alors chevaucher sans jamais se faire renverser. D'autres études et esquisses tracées dans les carnets et les albums du Louvre datant de l'époque du séjour en Italie confirment cette prédilection et peuvent être mises en rapport avec cette composition (RF 29955,40 et RF 29955,116). Pour une notice complète, voir Musée du Louvre, département des Arts graphiques, 'Inventaire général des dessins, école française : Antoine Jean Gros (1771-1835)', par Laura Angelucci, Paris, Louvre éditions / Mare & Martin, 2019, n° 440 (avec bibliographie antérieure).

INDEX :
Collections : Delestre, Jean Baptiste - Gros, Antoine Jean - Delestre, Gaston
Lieux : Italie+, Paris, Musée du Louvre, oeuvre en rapport, Paris, Christie's, oeuvre en rapport, Collection Delestre, oeuvre en rapport
Personnes : Alexandre le Grand - Philippe II, roi de Macédoine+
Sujets : Alexandre domptant Bucéphale - Plutarque, Vies - Plutarque, Vie d'Alexandre
Techniques : encre brune - lavis brun - papier vergé - plume