Inventaire du département desArts graphiques Musée du Louvre
Mise à jour de la fiche 18/11/2017 Attention, le contenu de cette fiche ne reflète pas nécessairement le dernier état du savoir.

AMAND Jacques-François


Ecole française

Un repas de paysans

Vers 1765/1769

INVENTAIRES ET CATALOGUES :
Cabinet des dessins
Fonds des dessins et miniatures
RF 55343, Recto

LOCALISATION :
Petit format

ATTRIBUTION ACTUELLE :
AMAND Jacques-François

TECHNIQUES :
Plume et encre noire, pinceau et lavis d'encre grise, aquarelle, rehauts de gouache blanche. Dimensions au trait d'encadrement : H. 0,252 ; L. 0,216 m.
H. 00,293m ; L. 00,249m

HISTORIQUE :
Au verso en bas à droite, marque non référencée dans Lugt, un lion dans un cercle avec un écu - Galerie Marty de Cambiaire, décembre 2015, n° 36 du catalogue de Noël - Jean-Christophe Baudequin ; don au musée du Louvre. Commission des acquisitions du 2 novembre 2016. Décision du président-directeur du musée du Louvre du 30 novembre 2016.
Dernière provenance : Baudequin, Jean-Christophe
Mode d'acquisition : don
Année d'acquisition : 2016


COMMENTAIRE :
Seule une cinquantaine de dessins est connue, alors que la vente après décès de l'artiste, le 30 juin 1769, comptait plus de mille cinq cent dessins et carnets. On connaît essentiellement des paysages italiens à la sanguine, marqués par l'influence de Jean Baptiste Pierre et de François Boucher. Plus rares sont les scènes de genre à la plume et encre noire et au lavis, comme la feuille du Louvre. On peut la rapprocher stylistiquement d'une grande feuille, plus élaborée, Famille dans un intérieur (Musée Staedel, Francfort, inv. n° 1204, plume, encre brune, lavis brun et aquarelle, H. 0,312 ; L. 0,448 m, annotation au verso, à la plume : Amand inv. et fecit. 1768 ; Laurie Bervillé-Marty de Cambiaire, Jacques-François Amand 1730-1769, Illustrations et analogies, Université de Paris IV-Sorbonne, Mémoire de maîtrise, sous la dir. de Alain Mérot et de Jean-François Méjanès, 2003-2005, non publié, cat. n° 57, p. 132, repr. D57). La proximité des deux dessins permet de proposer une datation de la fin de la vie d'Amand, c'est à dire vers 1765-69 pour la feuille du Louvre. Un autre dessin exécuté dans cette technique, plume et lavis, Joseph vendu par ses frères (musée des Beaux-Arts, Besançon, inv. D. 2805 ; Marty de Cambiaire, cat. n° 51, p. 127, repr. D51) est daté vers 1765. Deux autres très belles feuilles au lavis, l'Atelier de menuiserie (non localisée, ancienne coll. Goncourt ; Marty de Cambiaire, cat. n° 53, p. 130, repr. D53) et l'Atelier du doreur sur bois (non localisée ; Marty de Cambiaire, cat. n° 54, p. 131, repr. D54) furent exposées par Armand au Salon de 1767. Cette feuille n'est pas répertoriée dans Laurie Bervillé-Marty de Cambiaire, Jacques-François Amand 1730-1769, Illustrations et analogies, Université de Paris IV-Sorbonne, Mémoire de maîtrise, sous la dir. de Alain Mérot et de Jean-François Méjanès, 2003-2005, non publié.

INDEX :
Lieux : Besançon, Musée des Beaux-Arts, oeuvre en rapport, Francfort, Staedel Institute, oeuvre en rapport
Personnes : Goncourt, les, collection particulière, oeuvre en rapport
Sujets : Salon de 1767