Inventaire du département desArts graphiques Musée du Louvre
Mise à jour de la fiche 18/05/2016 Attention, le contenu de cette fiche ne reflète pas nécessairement le dernier état du savoir.

VIGEE-LEBRUN Elisabeth


Ecole française

Portrait du duc Louis-Philippe d'Orléans

1779

INVENTAIRES ET CATALOGUES :
Cabinet des dessins
Fonds des dessins et miniatures
RF 55296, Recto

LOCALISATION :
Sully II

ATTRIBUTION ACTUELLE :
VIGEE-LEBRUN Elisabeth

TECHNIQUES :
Pastel sur papier marouflé sur toile. Signé et daté : Mme Le Brun / 1779. Au dos, sur le carton de montage, feuille de papier collée en plein portant un texte à la plume et encre brune : 'Louis Philippe Duc d'Orléans né en 1725 à Paris / mort en 1785. Ce portrait fut donné à M.r Le Mis de / Roncherolles en 1773 ainsi que son pendant M.e de / Montesson lorsque le Roi autorisa le Mariage de / M.r Le Duc avec cette dernière dans la / ... M.r Le M.is de Roncherolles était son premier gentilhomme de la Chambre'
H. 00,801m ; L. 00,609m

HISTORIQUE :
Après 1779, collection du marquis de Roncherolles - En 1841, le portrait de Madame de Montesson est proposé à l'achat au musée du Louvre par la marquise de Roncherolles (lettre du 27 avril 1841, AMN, sér. DA5) - Famille de Lévis-Mirepoix, par descendance - Perrin-Royère-Lajeunesse, Versailles, vente du 24 novembre 2013, lot 117 (école française, avec pendant, retiré de la vente) - Perrin-Royère-Lajeunesse, Versailles, préempté en vente publique le 23 mars 2014, lot 41. Délégation de la Commission du 17 mars 2014. Délégation du Conseil du 21 mars 2014. Confirmation de préemption du 28 mars 2014. Décision du 7 avril 2014.
Mode d'acquisition : achat
Année d'acquisition : 2014


COMMENTAIRE :
Père de Philippe-Egalité, le duc Louis-Philippe d'Orléans a souhaité obtenir de l'artiste son portrait ainsi que celui de son épouse morganatique, la marquise de Montesson (1737-1806). Grâce à un mémoire conservé à la fondation Custodia à Paris, nous savons que l'artiste a du exécuter deux portraits originaux et cinq copies, tant au pastel qu'à l'huile. Des deux portraits originaux peints en présence des modèles, il ne subsiste que le portrait du duc. Les deux pastels du Louvre sont assurément les répliques mentionnées par le mémoire. Exécutés rapidement, ils étaient destinés à être offerts au marquis de Roncherolles, premier gentilhomme de la Chambre du duc d'Orléans. Ils n'avaient pas besoin d'être aussi aboutis que les portraits originaux. (X. Salmon in cat. d'exp. 'Elisabeth Louise Vigée Le Brun', Paris, New York, Ottawa, 2015-2016, n° 83-84)

INDEX :
Collections : Lévis-Mirepoix, Famille - Roncherolles, marquis de
Lieux : Paris, Fondation Custodia, oeuvre en rapport, Versailles, Musée national du château, oeuvre en rapport, Collection particulière, oeuvre en rapport
Personnes : Orléans, Louis-Philippe, duc d' (1725-1785) - Montesson, marquise de (1737-1806)+ - Roncherolles, marquis de+
Techniques : pastel - papier marouflé sur toile