Inventaire du département desArts graphiques Musée du Louvre
Mise à jour de la fiche 08/04/2016 Attention, le contenu de cette fiche ne reflète pas nécessairement le dernier état du savoir.

PUPINI Biagio


Ecole bolonaise

Le Christ mort sur les genoux de sa mère

INVENTAIRES ET CATALOGUES :
Cabinet des dessins
Fonds des dessins et miniatures
INV 8857, Recto

Anciens numéros d'inventaire :
NIII7306
MA6801

LOCALISATION :
Petit format

ATTRIBUTION ACTUELLE :
PUPINI Biagio
F. Reiset (Inv. ms)

ANCIENNES ATTRIBUTIONS :
ANONYME ITALIEN
PUPINI Biagio

PROPOSITIONS D'ATTRIBUTIONS :
ARMENINI Giovanni Battista
P. Dreyer (comm. orale), 1994

TECHNIQUES :
Plume et encre brune, lavis brun, rehauts de blanc, traces de sanguine. Annotation à la plume et à l'encre brune, en bas au centre : '[G]io[vanni] bap[tist]a Armenini'. Collé en plein.
H. 00,214m ; L. 00,174m

HISTORIQUE :
E. Jabach (L. 2959) ; montage à bande dorée des dessins d'ordonnance ; Inventaire Jabach, II, n° 411 (Pupini) - Entré dans le Cabinet du Roi en 1671 ; paraphe de J. Prioult (L. 2953).
Dernière provenance : Jabach, Everhard
Mode d'acquisition : acquis pour le Cabinet du roi
Année d'acquisition : 1671

INVENTAIRE JABACH :
Dessin dit d'ordonnance collé et doré de la collection d'Everhard Jabach, acquis pour le roi en 1671 A. Critères de l'identification Le dessin a conservé tous les signes attestant sa provenance et son acquisition en 1671 : - montage Jabach ivoire à large bande d'or fin ; - numéro d'inventaire Jabach à la sanguine, au verso du montage ; - paraphe Jabach à l'encre brune [L. 2959], au verso du montage ; - marques, au verso du montage, du récolement du fonds Jabach effectué en 1690 par Jean Prioult, commissaire-enquêteur au Châtelet de Paris, à la suite du décès de Charles Le Brun, premier peintre du roi, directeur et garde général du Cabinet des tableaux et dessins : - transcription en toutes lettres du numéro d'inventaire Jabach ; - paraphe Prioult [L. 2953]. L'iconographie, la technique et les dimensions du montage sont en accord avec la description donnée par la notice de l'inventaire Jabach correspondant au numéro d'inventaire à la sanguine. B. Notice de l'Inventaire Jabach, février 1671. Mise au net. Paris, Bibliothèque nationale de France, Manuscrit français 869 Desseins d'ordonnances de l'escolle de Raphaël : 411 Nostre Seigneur mort couché sur les genoux de la Vierge où il y a plusieurs figures entieres à la plume lavé et rehaussé sur du papier jaunastre de 9 pouces de long sur 10 pouces 1/2 de hault dudit [M[aestro] Biagio]
INVENTAIRE DU MUSEE NAPOLEON :
Inventaire du Mus¿e Napol¿on. Dessins. Vol.5, p.882, chap. : Ecole italienne C, carton 61. (...) Num¿ro : 6801.Idem [[ Maîtres inconnus /&. Num¿ro d'ordre dans l'oeuvre du ma¿tre : 23. D¿signation des sujets : Le même sujet traité différemment. Dessin à la plume, lavé et rehaussé de blanc. Dimensions : H. 21,5 x L. 17,5cm. Origine : Idem & Collection ancienne /&.Prix de l'estimation de l'objet : 2francs. Emplacement actuel : Idem & Calcographie du Musée Napoléon ]]. Signe de recollement : [Vu] [[au crayon]]. Cote : 1DD37

COMMENTAIRE :
Déjà donné à Biagio Pupini par E. Jabach, ce dessin a été classé parmi les feuilles des anonymes italiens par Morel d'Arleux (Inv. ms), pour être ensuite à nouveau classé sous le nom de Pupini par F. Reiset (Inv. ms). P. Dreyer (1994, comm. orale, New York, Metropolitan Museum ; communications écrites rapportées par B. Brejon de Lavergnée, 'Catalogue des dessins Italiens. Collections du Palais des Beaux-Arts de Lille, Lille, 1997, n° 502 et par O. Villard, 'Dessins italiens du musée Condé à Chantilly. III. Vénétie, Lombardie, Piémont, Emilie, XVe-XVIe siècle', Paris, 1998, n° 32) a considéré ce dessin comme un original de Giovanni Battista Armenini à cause de la mention sur la feuille ('Io. Bapt. Armenini'), tandis que M. Faietti et D. Cordellier (cat. exp. Un siècle de dessin à Bologne 1480-1580. De la Renaissance à la réforme tridentine, Paris, musée du Louvre, 2001, sous n° 16) y ont reconnu le même style qu'une autre feuille de Pupini (Louvre, INV 2565) caractérisée par la présence du monogramme 'BP' interprété comme les véritables initiales du nom de l'auteur.Dominique Cordellier (communication écrite, décembre 2014) signale que la Kunsthalle de Brême conserve une copie d'un figure isolée peinte à fresque par Polidoro da Caravaggio au dernier étage du palais Milesi, à Rome, également annotée : 'propria io bapt(is)ta Armenini'. Voir aussi : L. Ravelli, 'Polidoro Caldara da Caravaggio. I. Disegni di Polidoro, II. Copie da Polidoro', Bergame, 1978, n° 969 ; M. Faietti, cat. exp. Il Cinquecento a Bologna, disegni dal Louvre e dipinti a confronto, Bologne, Pinacoteca Nazionale, 2002, sous n° 25, repr. fig. 2.

INDEX :
Collections : Jabach, Everhard - Cabinet du Roi
Lieux : Brême, Kunsthalle, oeuvre en rapport, Paris, Musée du Louvre, oeuvre en rapport
Personnes : Jésus-Christ - Vierge Marie - Armenini, Giovanni Battista
Sujets : ICONOGRAPHIE RELIGIEUSE - Pietà - Christ mort
Techniques : encre brune - lavis brun - rehauts de blanc - sanguine - plume

REFERENCE DE L'INVENTAIRE MANUSCRIT :
vol. 4, p. 334