Inventaire du département desArts graphiques Musée du Louvre
Mise à jour de la fiche 29/05/2013 Attention, le contenu de cette fiche ne reflète pas nécessairement le dernier état du savoir.

PELLERIN Baptiste


Ecole française

Frontispice de l'Ile Sonnante, de François Rabelais : le perchoir aux oiseaux, symbole de la hiérarchie de l'Église, portant le monde dominé par la tiare pontificale et oppressant le genre humain, adoré par deux monstres

Vers 1562/1575

INVENTAIRES ET CATALOGUES :
Cabinet des dessins
Fonds des dessins et miniatures
RF 54899, Recto

LOCALISATION :
Petit format

ATTRIBUTION ACTUELLE :
PELLERIN Baptiste

ANCIENNES ATTRIBUTIONS :
ECOLE DE PRIMATICCIO ET ECOLE DE FONTAINEBLEAU

TECHNIQUES :
Plume et encre brune sur tracé préparatoire à la pierre noire, papier beige.
H. 00,239m ; L. 00,163m

HISTORIQUE :
Colnaghi, Londres, 1995, n° 1, comme Ecole de Fontainebleau, XVIe siècle, Allégorie des démons de l'Eglise - Jean-Luc Baroni, Londres, don au Musée du Louvre. Commission du 7 avril 2011. Décision du 26 avril 2011.
Mode d'acquisition : don
Année d'acquisition : 2011


COMMENTAIRE :
Rognée sur les quatre côtés et de ce fait un peu moins grande que les autres feuilles du même artiste illustrant le même texte (Louvre, RF 54797 à 54803), cette page est le frontispice d'un texte attribué à François Rabelais, L'Ile sonnante, édité 9 ans après la mort de son auteur présumé, en 1562 et repris au début du Cinquième livre de Pantagruel, toujours sous le nom de Rabelais (1563). Le perchoir aux oiseaux qui représente les différents degrés de la hiérarchie ecclésiastique se dresse au milieu d'un paysage infernal sous la domination de la Tiare et de ses démons. Il est adoré par deux monstres tenant des rosaires.

INDEX :
Lieux : Sonnante, île+
Personnes : Rabelais, François+
Sujets : frontispice - Rabelais, François, Le Cinquième Livre - Rabelais, François, Frontispice pour l'Ile Sonnante
Techniques : encre brune - papier beige - pierre noire - plume