Inventaire du département desArts graphiques Musée du Louvre
Mise à jour de la fiche 28/05/2013 Attention, le contenu de cette fiche ne reflète pas nécessairement le dernier état du savoir.

BUONARROTI Michelangelo


Ecole florentine

Deux études d'un homme nu pris dans un mouvement ascendant

Vers 1555/1560

INVENTAIRES ET CATALOGUES :
Cabinet des dessins
Fonds des dessins et miniatures
RF 54923, Recto

LOCALISATION :
Petit format

ATTRIBUTION ACTUELLE :
BUONARROTI Michelangelo

TECHNIQUES :
Pierre noire et sanguine.
H. 00,145m ; L. 00,053m

HISTORIQUE :
Marque C, non identifiée (Lugt 474) - Sir John Charles Robinson (1824-1913) (Lugt 1433) ; sa vente, Londres, Christie's, 12-14 mai 1902, lot 212, comme Michel-Ange - François Flameng (1856-1923) ; sa vente, Paris, Hôtel Drouot, 26-27 mai 1919, lot 44, comme Michel-Ange - Collection privée, France. Achat après avoir été retenu sur le territoire national au titre de Trésor national. Commission consultative des trésors nationaux, 21 mars 2008. Commission des acquisitions du 6 octobre 2010. Conseil artistique des musées nationaux du 24 novembre 2010. Décision du juillet 2011.
Mode d'acquisition : achat
Année d'acquisition : 2011


COMMENTAIRE :
Bernard Berenson, comme Sir John Charles Robinson avant lui, propose d'y reconnaître une étude pour le Jugement dernier de la chapelle Sixtine au Vatican, peint entre 1536 et 1541 (B. Berenson, The Drawings of the Florentine Painters, 2 vol., Londres, 1903, n° 1542. Le dessin figure sous le même numéro dans l'édition de 1961, vol. II, p. 332). Le dessin qui est un fragment d'une feuille plus importante a été rapproché par Paul Joannides et Véronique Burnot d'un autre dessin (coll. Sir Joshua Reynolds) aujourd'hui au British Museum de Londres (inv. 1885-5-9-1893) peut-être découpé dans la même feuille avant l'époque de Reynolds. Les deux fragments qui présentent au recto le même type de figure d'homme prise dans un mouvement ascendant, étudiée à la pierre noire sur un papier légèrement hachuré de sanguine ultérieurement, sont datés des années 1555-1560 (P. Joannides, V. Burnod, 'A Drawing by Michelangelo Reappears', Master Drawings, vol. XLV, 2007, n° 2, p. 236-240, ill.). Précédemment dans son étude du fragment conservé au British Museum, Johannes Wilde suggérait de le dater vers 1545-1550, à peu près au moment où Michel-Ange travaillait aux fresques de la chapelle Pauline au Vatican (J. Wilde, Italian Drawings in the Department of Prints and Drawings in the British Museum. Michelangelo and His Studio, Londres, 1953, n° 73, ill.) Ces deux feuilles ne peuvent toutefois être directement reliées à une composition documentée de Michel-Ange (Dominique Cordellier, Revue des Musées de France, 2012, n° 3, p. 62-66).

INDEX :
Collections : Robinson, Sir John Charles - Flameng, François
Lieux : Rome, Vatican, Chapelle Pauline, Londres, British Museum, oeuvre en rapport, Rome, Vatican, Cappella Sistina, oeuvre en rapport
Personnes : Reynolds, Sir Joshua+
Sujets : Jugement dernier, par Michelangelo Buonarroti
Techniques : pierre noire - sanguine