Inventaire du département desArts graphiques Musée du Louvre
Mise à jour de la fiche 14/09/2011 Attention, le contenu de cette fiche ne reflète pas nécessairement le dernier état du savoir.

LECLERC Sébastien I


Ecole française

L'Académie des Sciences et des Arts dédiée au Roy

1698

TECHNIQUES :
eau-forte

INVENTAIRES :
Chalcographie
11431 C

LOCALISATION :
Atelier de la chalcographie

ATTRIBUTION ACTUELLE :
LECLERC Sébastien I

HISTORIQUE :
Mode d'acquisition : achat
Année d'acquisition : 2010

COMMENTAIRE :
Ces deux grandes planches d'invention (voir le n° 11432 C), réalisées par Sébastien Leclerc vers la fin de sa carrière, comptent sans conteste parmi les plus grandes réussites de la gravure française sous le règne de Louis XIV. Célèbres en leur temps, la fortune critique de ces deus derniers chefs-d'oeuvres de Leclerc n'a jamais démenti l'admiration qu'elles suscitèrent à la fin du XVIIème siècle. Allégories du pouvoir royal, célébré au travers de l'universalité de l'Académie et de l'exemplarité d'Alexandre le Grand, ces cuivres offrent une certaine homogénéité de conception et de réalisation qui les a souvent fait rechercher comme deux éléments d'un même diptyque. La théâtralisation de la composition où les fabriques monumentales servent de cadre architectural majestueux à l'allégorie de la puissance royale ou impériale constitue sans aucun doute le trait d'attachement de Leclerc au baroque. Ainsi, les jardins suspendus de Babylone répondent aux colonnades de l'Académie, et la représentation de la foule des héros, du peuple, des savants et des artistes prend place, selon un rythme majestueux, dans deus décors grandiloquents. Sorte de synthèse de toute la rhétorique louisquatorzienne chère à Charles Le Brun, ces deux grandes réalisations de Leclerc démontrent que l'école française de la gravure, à la veille du siècle de Louis XV, s'était définitivement affranchie de son origine artisanale et nourrissait, en tant que discipline académique, sa rivalité avec les nobles arts de la peinture, de la sculpture et du dessin.

INDEX :