Inventaire du département desArts graphiques Musée du Louvre
Mise à jour de la fiche 02/02/2005 Attention, le contenu de cette fiche ne reflète pas nécessairement le dernier état du savoir.

PRIMATICCIO Francesco


Ecole bolonaise

Étude pour Saturne

INVENTAIRES ET CATALOGUES :
Cabinet des dessins
Fonds des dessins et miniatures
INV 8602, Recto

Anciens numéros d'inventaire :
NIII4754
MA4450

LOCALISATION :
Petit format

ATTRIBUTION ACTUELLE :
PRIMATICCIO Francesco
F. Reiset (Inv. ms)

ANCIENNES ATTRIBUTIONS :
MAZZUOLA Francesco

TECHNIQUES :
Sanguine, rehauts de blanc, tracé préparatoire au stylet, papier lavé de beige. Bord supérieur et angle inférieur droit découpés et complétés avec des pièces de papier probablement taillées dans une feuille de Primatice. Collé en plein.
H. 00,122m ; L. 00,252m

HISTORIQUE :
Collectionneur parfois identifié avec Desneux ou de La Noue; numéro 'Lxv' et paraphe non répertorié par Lugt - Cabinet du Roi; paraphe d'Antoine Coypel (L 478); autrefois présenté sur le même montage que le dessin INV 8603; marques de la Commission du Museum (L. 1899) et du Conservatoire (L. 2207).
Dernière provenance : Cabinet du Roi

INVENTAIRE DU MUSEE NAPOLEON :
Inventaire du Mus¿e Napol¿on. Dessins. Vol.3, p.580, chap. : Ecole de Parme, carton 39. (...) Num¿ro : 4450. Nom du ma¿tre : Idem [[ Le Parmesan /&. Num¿ro d'ordre dans l'oeuvre du ma¿tre : 206. D¿signation des sujets : Sur le même carton deux dessins de figures couchées et à demi-nues : l'une vue par devant, l'autre vue par derrière. [Elles sont au crayon rouge et rehaussées de blanc.] [[à l'encre]] Dimensions : H. 12 x L. 25 cm ; H. 12,5 x L. 21,5 cm. Origine : Idem & Collection ancienne /&.Prix de l'estimation de l'objet : 5francs. Emplacement actuel : Idem & Calcographie du Musée Napoléon /&. Observations : Idem & [Remis le 27 août 1828 pour être relié.] [[à l'encre]] ]]. Signe de recollement : [Vu] [[au crayon]] [Vu] [[au crayon]] [[trait oblique / au crayon / sur le n° d'ordre]]. Cote : 1DD35 Note relative ¿ la saisie informatique : Désignation des sujets : pour la technique, voir la notice n° 4451..

COMMENTAIRE :
Autrefois attribué à Parmigianino, ce dessin a été rendu à Primaticcio par F. Reiset (Inv. ms). L. Dimier ('Le Primatice...', Paris, 1900, p. 440 n° 89) y a reconnu une étude pour l'unique figure de la 5e composition peinte dans l'embrasure de la IXe croisée de la Salle de Bal, à Fontainebleau - selon la numérotation du Père Pierre Dan ('Le Trésor des Merveilles de la maison royale de Fontainebleau', Paris, 1642, p. 105), qui décrivait ainsi la scène : 'Saturne couché'. Gravée en sens inverse par Alexandre Bétou (Paris, BNF, R.-D. VIII, p. 240 n° 62) et 'relevée' par Charles Percier (Paris, Bibl. de l'Institut, Ms.1014 f° 2). Il s'agit d'une étude d'après modèle, sans la faux, attribut du dieu, qui apparaît en revanche dans la peinture. Comme l'a noté D. Cordellier (cat. exp. Primatice, maître de Fontainebleau, Paris, Louvre, 2004, n° 220), cette omission de l'objet distinctif est habituel dans les études de figure de l'artiste et il n'y a aucune raison d'imaginer, avec Dimier (op. cit. p. 163-164), que Primaticcio aurait laissé le soin au peintre, Nicolò dell'Abate, d'inventer les détails. Le feuillet, fragmentaire, faisait sans doute partie de la même page que les autres études préparatoires aux peintures des dieux peints dans les embrasures des croisées sud de la salle - Louvre, INV 8601, 8603 - dont il est la partie supérieure gauche - 8605, 8542. Pour une notice et une bibliographie voir: D. Cordellier, op. cit. (voir aussi p. 385 note 22).

INDEX :
Collections : Cabinet du Roi - Desneux ou De La Noue ?
Lieux : Fontainebleau, château, Salle de Bal, oeuvre en rapport, Paris, Bibliothèque Nationale, Cabinet des Estampes, oeuvre en rapport, Paris, Institut de France, oeuvre en rapport, Paris, Musée du Louvre, oeuvre en rapport
Personnes : Saturne - Percier, Charles+ - Abate, Nicolo' dell'+ - Bétou, Alexandre+
Sujets : MYTHOLOGIES - Saturne couché
Techniques : rehauts de blanc - sanguine - stylet - papier lavé de beige

REFERENCE DE L'INVENTAIRE MANUSCRIT :
vol. 4, p. 292