Inventaire du département desArts graphiques Musée du Louvre
Mise à jour de la fiche 07/05/2015 Attention, le contenu de cette fiche ne reflète pas nécessairement le dernier état du savoir.

ANONYME BOLONAIS fin XVè s


Ecole bolonaise

Jeune homme coiffé d'une toque à plumes

Gravure

TECHNIQUES :
nielle

INVENTAIRES :
Collection Edmond de Rothschild
93 Ni/ Recto

Anciens numéros d'inventaire :
9096

LOCALISATION :
Réserve Edmond de Rothschild
Recueil : Nielles Tome VI (85 Ni. à 97 Ni.)
L 7 LR

ATTRIBUTION ACTUELLE :
ANONYME BOLONAIS fin XVè s
A. Venturi

ANCIENNES ATTRIBUTIONS :
PEREGRINO DA CESENA
Inventaire E. de Rothschild

TECHNIQUES ET DIMENSIONS :
Dimensions à la feuille : H. 00,032m ; L. 00,021m
Dimensions au trait carré : H. 00,029m ; L. 00,019m

HISTORIQUE :
Collection J. Durazzo, Stuttgart, 19 novembre 1872, n°2867, 1005 florins. Acquis par le baron E. de Rothschild. Montage de la collection du Baron E. de Rothschild avec l'attribution en caractères rouges et initiales dorées : "ECOLE FLORENTINE DU XVème SIECLE", proposition d'attribution : "(Anonyme Bolonais d'après Venturi)" . Au-dessous, le titre: 'Jeune homme coiffé d'une toque à plumes' aux majuscules rouges. En bas à gauche, numéros des catalogues et ancien numéro d'inventaire : 'B. 8/ P. 59/ De. 332/ Dt. 585/ 9096'. En bas à droite : "Coll. Durazzo (1872)".
Dernière provenance : Rothschild, baron Edmond de
Mode d'acquisition : don
Année d'acquisition : 1935

COMMENTAIRE :
Deux épreuves sont connues de ce nielle, provenant de la collection Durazzo. Bartsch l'attribue à Peregrino da Cesena sur la supposition qu'elle aurait eu un monogramme avant d'être rognée. Passavant est le premier à l'attribuer à l'école bolonaise, suivi de A. Venturi et de A. Blum plus tard ('Les nielles du Quattrocento', Musée du Louvre, Cabinet d'estampes Edmond de Rothschild, Paris, Compagnie des Arts photomécaniques, 1950, p. 17, n°51) . Bartsch 8 ; Pass.59 ; Duch.332 ; Dutuit 585

INDEX :
Collections : Durazzo, Jacopo
Sujets : buste d'homme

REFERENCE DE L'INVENTAIRE MANUSCRIT :
vol. 9, p. 42