Inventaire du département desArts graphiques Musée du Louvre
Mise à jour de la fiche 26/04/2016 Attention, le contenu de cette fiche ne reflète pas nécessairement le dernier état du savoir.
Attribué à

FINIGUERRA Maso


Ecole florentine

La flagellation de Jésus

Gravure

TECHNIQUES :
Empreinte de nielle en soufre

INVENTAIRES :
Collection Edmond de Rothschild
2 Ni/ Recto

LOCALISATION :
Réserve Edmond de Rothschild
Encadré

ATTRIBUTION ACTUELLE :
Attribué à FINIGUERRA Maso
P. Torres

ANCIENNES ATTRIBUTIONS :
FINIGUERRA Maso

TECHNIQUES ET DIMENSIONS :
Empreinte de nielle en soufre
Dimensions à la feuille : H. 00,061m ; L. 00,045m
Dimensions au trait carré : H. 00,054m ; L. 00,039m

HISTORIQUE :
Provenance : Florence, cloître des Camaldules ; Milan, collection Giuseppe Storck ; Woodburn; Sykes, 1824, n°1235; W.Y. Ottley, vente 15 juillet 1837, Londres, n°793. Achat Rothschild non référencé.
Dernière provenance : Rothschild, baron Edmond de
Mode d'acquisition : don
Année d'acquisition : 1935

COMMENTAIRE :
Cinq scènes de la Passion du Christ dans un encadrement : 1 Ni. à 5 Ni. (Epreuves uniques) Ces cinq compositions font partie d'une suite de quatorze soufres représentant la Passion du Christ. Neuf de ces soufres sont conservés au British Museum à Londres. Ils auraient servi à la décoration d'un autel ou d'une châsse du couvent des Camaldules à Florence. Les plaques d'argent restent introuvables (P. Jean-Richard in 'La gravure italienne au Quattrocento. I - Florence. Troisième exposition temporaire du Cabinet Edmond de Rothschild', Paris, 1961, p. 8, n°1b). Le nielle en papier est conservé à Bassano. Bibliographie : Passavant, 'Le peintre graveur', T. I, p. 277, n°80 à 93; J. Duchesne 'Essais sur les nielles' 1826, p. 164, n°85; Dutuit 'Manuel de l'amateur d'estampes. Nielles', Paris, 1888, T. I, 2° part. p. 97, n°13; A. M. Hind, 'Nielli', London, British Museum, 1936; A. Blum 'Les nielleurs du Quattrocento et Maso Finiguerra', la Gazette des Beaux Arts, 1933. fig. 13; A. Blum, 'Les nielles du Quattrocento', Musée du Louvre, Cabinet des estampes, Paris, Compagnie des Arts photomécaniques, 1950, p. 11, n°3; P. Torres in cat. expo. 'Les premiers ateliers italiens de la Renaissance. De Finiguerra à Botticelli', Paris, Musée du Louvre, p. 145.

INDEX :
Collections : Ottley, William Young - Woodburn, Samuel - Sykes, Sir M Masterman - Storck, Giuseppe
Lieux : Londres, British Museum, oeuvre en rapport, Florence+, Bassano, Museo Civico, oeuvre en rapport
Personnes : Jésus-Christ
Sujets : ICONOGRAPHIE RELIGIEUSE - Passion du Christ - Flagellation du Christ

OEUVRES EN RAPPORT :
Est physiquement reliée à 3 Ni/ Recto
Attribué à FINIGUERRA Maso, école florentine
Le portement de croix
Commentaire : Cinq scènes de la Passion du Christ dans un encadrement : 1 Ni. à 5 Ni. (Epreuves uniques) Ces cinq compositions font partie d'une suite de quatorze soufres représentant la Passion du Christ. Neuf de ces soufres sont conservés au British Museum à Londres. Ils auraient servi à la décoration d'un autel ou d'une châsse du couvent des Camaldules à Florence. Les plaques d'argent restent introuvables (P. Jean-Richard in 'La gravure italienne au Quattrocento. I - Florence. Troisième exposition temporaire du Cabinet Edmond de Rothschild', Paris, 1961, p. 8 et 9, n°1c). Bibliographie : Passavant, 'Le peintre graveur', T. I, p. 277, n°80 à 93; J. Duchesne 'Essais sur les nielles' 1826, p. 164, n°86; Dutuit 'Manuel de l'amateur d'estampes. Nielles', Paris, 1888, T. I, 2° part. p. 97, n°13; A. M. Hind, 'Nielli', London, British Museum, 1936; A. Blum 'Les nielleurs du Quattrocento et Maso Finiguerra', la Gazette des Beaux Arts, 1933. fig. 13; A. Blum, 'Les nielles du Quattrocento' (Musée du Louvre, Cabinet des estampes, Paris, Compagnie des Arts photomécaniques, 1950, p. 11, n°4; P. Torres in cat. expo. 'Les premiers ateliers italiens de la Renaissance. De Finiguerra à Botticelli', Paris, Musée du Louvre, p. 145.

Est physiquement reliée à 1 Ni/ Recto
Attribué à FINIGUERRA Maso, école florentine
Jésus au Mont des Oliviers
Commentaire : Cinq scènes de la Passion du Christ dans un encadrement : 1 Ni. à 5 Ni. Il s'agit d'une épreuve unique. Ces cinq compositions font partie d'une suite de quatorze soufres représentant la Passion du Christ. Neuf de ces soufres sont conservés au British Museum. Ils auraient servi à la décoration d'un autel ou d'une châsse du couvent des Camaldules à Florence. Les plaques d'argent restent introuvables (P. Jean-Richard in 'La gravure italienne au Quattrocento. I - Florence. Troisième exposition temporaire du Cabinet Edmond de Rothschild', Paris, 1961, p. 7, n°1a). Bibliographie : Passavant, 'Le peintre graveur', T. I, p. 277, n°80 à 93; J. Duchesne 'Essais sur les nielles' 1826, p. 163, n°82; Dutuit 'Manuel de l'amateur d'estampes. Nielles', Paris, 1888, T. I, 2° part. p. 97, n°10; A. M. Hind, 'Nielli', London, British Museum, 1936; A. Blum 'Les nielleurs du Quattrocento et Maso Finiguerra', la Gazette des Beaux Arts, 1933. fig. 13; A. Blum, 'Les nielles du Quattrocento' (Musée du Louvre, Cabinet des estampes, Paris, Compagnie des Arts photomécaniques, 1950, p. 11, n°2; J. Phillips 'Early Florentine Designers and Engravers' Harvard University press, Cambridge, Massachussets, 1955, repr. pl. 4 A; P. Torres in cat. expo. 'Les premiers ateliers italiens de la Renaissance. De Finiguerra à Botticelli', Paris, Musée du Louvre, p. 145.

Est physiquement reliée à 4 Ni/ Recto
Attribué à FINIGUERRA Maso, école florentine
La Pentecôte
Commentaire : Cinq scènes de la Passion du Christ dans un encadrement : 1 Ni. à 5 Ni. (Epreuves uniques) Ces cinq compositions font partie d'une suite de quatorze soufres représentant la Passion du Christ. Neuf de ces soufres sont conservés au British Museum. Ils auraient servi à la décoration d'un autel ou d'une châsse du couvent des Camaldules à Florence. Les plaques d'argent restent introuvables (P. Jean-Richard in 'La gravure italienne au Quattrocento. I - Florence. Troisième exposition temporaire du Cabinet Edmond de Rothschild', Paris, 1961, p. 9 et 10, n°1d). Hind et Oberhuber signalent la relation des types de personnages avec le trecento et la tradition des livres enluminés. Ce nielle correspond exactement à la miniature de Battista di Nicolo da Padova executé pour un lectionnaire de 1448 conservé à la Bibliothèque Laurenziana (Miniatura e miniatori a Firenze dal XIV al XVI secolo, 1962, pl. 8). Levenson, J. A., Oberhuber, K., et Sheehan, J. L., 'Early italian engravings from the National Gallery of Art', Washington, 1973, p. 4. Les nielles sur papier de la Flagelation et de la Mise au tombeau sont conservés à Bassano. Bibliographie : Passavant, 'Le peintre graveur', T. I, p. 277, n°80 à 93; J. Duchesne 'Essais sur les nielles' 1826, p. 164, n°92; Dutuit 'Manuel de l'amateur d'estampes. Nielles', Paris, 1888, T. I, 2° part. p. 98, n°20; A. M. Hind, 'Nielli', London, British Museum, 1936; Hind, A.M., in 'Early Italian engraving', part I, Vol. I, Londres, 1938, p. 315 à 318; A. Blum 'Les nielleurs du Quattrocento et Maso Finiguerra', la Gazette des Beaux Arts, 1933. fig. 13; A. Blum, 'Les nielles du Quattrocento' (Musée du Louvre, Cabinet des estampes, Paris, Compagnie des Arts photomécaniques, 1950, p. 11, n°5; P. Torres in cat. expo. 'Les premiers ateliers italiens de la Renaissance. De Finiguerra à Botticelli', Paris, Musée du Louvre, p. 145

Est physiquement reliée à 5 Ni/ Recto
Attribué à FINIGUERRA Maso, école florentine
Le jugement dernier
Commentaire : Ces cinq compositions font partie d'une suite de quatorze soufres représentant la Passion du Christ. Neuf de ces soufres sont conservés au British Museum à Londres. Ils auraient servi à la décoration d'un autel ou d'une châsse du couvent des Camaldules à Florence. Les plaques d'argent restent introuvables (P. Jean-Richard in 'La gravure italienne au Quattrocento. I - Florence. Troisième exposition temporaire du Cabinet Edmond de Rothschild', Paris, 1961, p. 10, n°1e). Bibliographie : Passavant, 'Le peintre graveur', T. I, p. 277, n°80 à 93; J. Duchesne 'Essais sur les nielles' 1826, p. 164, n°92; Dutuit 'Manuel de l'amateur d'estampes. Nielles', Paris, 1888, T. I, 2° part. p. 98, n°20; A. M. Hind, 'Nielli', London, British Museum, 1936; A. Blum 'Les nielleurs du Quattrocento et Maso Finiguerra', la Gazette des Beaux Arts, 1933. fig. 13; A. Blum, 'Les nielles du Quattrocento' (Musée du Louvre, Cabinet des estampes, Paris, Compagnie des Arts photomécaniques, 1950, p. 11, n°5; P. Torres in cat. expo. 'Les premiers ateliers italiens de la Renaissance. De Finiguerra à Botticelli', Paris, Musée du Louvre,

REFERENCE DE L'INVENTAIRE MANUSCRIT :
vol. 9, p. 12