Inventaire du département desArts graphiques Musée du Louvre
Mise à jour de la fiche 17/04/2013 Attention, le contenu de cette fiche ne reflète pas nécessairement le dernier état du savoir.

FINIGUERRA Maso


Ecole florentine

Hector armé par quatre jeunes filles

Vers 1459/1464

Gravure

TECHNIQUES :
Nielle sur papier

INVENTAIRES :
Collection Edmond de Rothschild
126 Ni/ Recto

LOCALISATION :
Réserve Edmond de Rothschild
Recueil : Nielles Tome IX (123 Ni. à 136 Ni.)
L 10 LR

ATTRIBUTION ACTUELLE :
FINIGUERRA Maso
P. Torres
Oeuvre originale POLLAIUOLO Antonio

ANCIENNES ATTRIBUTIONS :
Attribué à DEI Matteo di Giovanni
Blum, André
Attribué à FINIGUERRA Maso
Blum, André

TECHNIQUES ET DIMENSIONS :
Nielle sur papier. Epreuve unique.
Dimensions à la feuille : H. 00,057m ; L. 00,043m

HISTORIQUE :
Provenance : Collection José de Salamanca, marquis de Salamanque, vente Londres en février 1869, acquis par Edmond de Rothschild.
Dernière provenance : Rothschild, baron Edmond de
Mode d'acquisition : don
Année d'acquisition : 1935

COMMENTAIRE :
L'influence de Pollaiolo est visible dans la figure d'Hector, dans un style plus dynamique et une succession de plans très recherchée, ainsi que par une ligne plus fluide dans les drapés. J.G. Philipps reconnaît cette scène mythologique et remplace la traditionnelle appellation de ce nielle 'Jeunes filles armant un cavalier'. L'identification de travail commun entre Pollaiolo et Maso est historique et on la retrouve chez Vasari, Filarete et Cellini (Trattato de l'orificeria, ed. 1971, p. 601). Le degrè de participation de Pollaiolo est difficile à définir. Selon Phillips la collaboration entre les deux artistes devait commencer par la suggestion du motif par Finiguerra, suivie par le dessin de Pollaiolo, travail précédant l'exécution sur la plaque de métal niellée par Finiguerra.On peut comparer ce nielle avec le Couronnement de la Vierge' dont la Bibliothèque Nationale conserve l'unique épreuve papier (Ea 29 res), la collection Rothschild et le British Museum possédant les deux seuls épreuves en soufre : le visage de la jeune femme fixant le pectoral d'Hector est identique au troisième visage féminin apparaissant sur la droite dans la composition du Couronnement. Philips soulève encore l'influence de fra Filippo Lippi (1950, pp. 15 et 16, 19 repr.) (P. Torres in 'Il Rinascimento italiano nella Collezione Rothschild del Louvre', Casa Buonarroti, Florence, mai - septembre 2009, p. 89-90) Bibliographie : Reid 1870, p. 15, n. LII (repr.) ; Dutuit 1888, n. 512 (repr.) ; Blum 1950, p. 13, nn. 14, 16, pl. IV, VII ; Blum 1954, n. 66 ; Phillips 1955, pp. 15-16, 19, pl. 12 B ; Torres-Guardiola 2004, pp. 120-121, n. 6 (repr.)

INDEX :
Collections : Salamanca, José de Madrago, marquis de
Lieux : Londres, British Museum, oeuvre en rapport, Paris, Bibliothèque Nationale, Cabinet des Estampes, oeuvre en rapport, Paris, Musée du Louvre, Collection Edmond de Rothschild, oeuvre en rapport
Personnes : Hector - Lippi, Filippo, oeuvre en rapport

REFERENCE DE L'INVENTAIRE MANUSCRIT :
vol. 9, p. 43