Inventaire du département desArts graphiques Musée du Louvre
Mise à jour de la fiche 23/07/2014 Attention, le contenu de cette fiche ne reflète pas nécessairement le dernier état du savoir.

PRIMATICCIO Francesco


Ecole bolonaise

Diane au bain avec ses nymphes

INVENTAIRES ET CATALOGUES :
Cabinet des dessins
Fonds des dessins et miniatures
INV 8521, Recto

Anciens numéros d'inventaire :
NIII5023
MA4704

LOCALISATION :
Petit format

ATTRIBUTION ACTUELLE :
PRIMATICCIO Francesco

TECHNIQUES :
Plume et encre brune, lavis brun, rehauts de blanc, papier lavé de beige. Mise au carreau (0,012) à la pierre noire. Angle supérieur gauche retouché au lavis brun. Collé en plein.
H. 00,214m ; L. 00,345m

HISTORIQUE :
E. Jabach ; " dessin d'ordonnance " ; Inventaire Jabach : École de Florence, n° 188 (Rosso) - Acquis pour le Cabinet du roi en 1671 ; paraphe de J.-Ch. Garnier d'Isle (L. 2961) ; marques de la Commission du Museum (L. 1899) et du Conservatoire (L. 2207).
Dernière provenance : Jabach, Everhard
Mode d'acquisition : acquis pour le Cabinet du roi
Année d'acquisition : 1671

INVENTAIRE JABACH :
Dessin probablement issu de l'ensemble des dessins dits d'ordonnance collés et dorés de la collection d'Everhard Jabach acquis pour le roi en 1671 A. Critères de l'identification Le dessin ne présente aucun des signes attestant sa provenance et son acquisition en 1671 : - montage Jabach ivoire à large bande d'or fin ; - numéro d'inventaire Jabach à la sanguine, au verso du montage ; - paraphe Jabach à l'encre brune [L. 2959], au verso du montage ; - marques, au verso du montage, du récolement des dessins Jabach effectué en 1690 par Jean Prioult, commissaire-enquêteur au Châtelet de Paris, à la suite du décès de Charles Le Brun, premier peintre du roi, directeur et garde général du Cabinet des tableaux et dessins : - transcription en toutes lettres du numéro d'inventaire Jabach ; - paraphe Prioult [L. 2953]. Sa présence dans les collections royales à la date de 1752 est attestée par le paraphe de Jean-Charles Garnier d'Isle, contrôleur des Bâtiments du roi, apposé lors du récolement effectué en 1752 [L. 2961]. L'iconographie, la technique et les dimensions du montage telles qu'on peut les restituer sont en accord avec la description donnée par l'une des notices de l'inventaire établi par Jabach en 1671. B. Notice de l'Inventaire Jabach, février 1671. Minute. Paris, Archives nationales, O1 1967. Invantaire de 517 desseins d'ordonnances escole florentinne : 188 Un bain de Diane ou il y a 7 figures entiere a la plume lavé et rehaussé sur de papier rous de 16 pouce de long sur 10 1/2 pouce de haut dudit [de Rosso]
INVENTAIRE DU MUSEE NAPOLEON :
Inventaire du Mus¿e Napol¿on. Dessins. Vol.4, p.617, chap. : Ecole de Bologne, carton 42. (...) Num¿ro : 4704. Nom du ma¿tre : Idem [[ Primaticcio, Francesco /&. Num¿ro d'ordre dans l'oeuvre du ma¿tre : 97. D¿signation des sujets : Diane au bain. Dessin à la plume, lavé et rehaussé de blanc. Dimensions : H. 21,5 x L. 34,5cm. Origine : Idem & Collection ancienne /&.Prix de l'estimation de l'objet : 25francs. Emplacement actuel : Idem & Calcographie du Musée Napoléon ]]. Signe de recollement : [Vu] [[au crayon]]. Cote : 1DD36

COMMENTAIRE :
Identifié par L. Dimier ('Le Primatice...', Paris, 1900, p. 426 n° 11) comme une le dessin arrêté pour la partie gauche d'une peinture en forme de lunette décorant la salle principale de l'Appartement des Bains, au château de Fontainebleau, ainsi décrite par Cassiano dal Pozzo en 1625 'il bagno [di Diana] e la gravidanza [di Callisto]', le bain de Diane et la grossesse de Callisto. L. Dimier (Ibidem, p. 455-456 n° 164) a en outre retrouvé l'étude de la partie droite de la scène dans une feuille à Londres (British Museum, 1895-9-15-676). D. Cordellier (cat. exp. Primatice, maître de Fontainebleau, Paris, Louvre, 2004, n° 71) suppose que cette composition occupait la lunette de la paroi ouest. Son sujet n'était pas, comme on l'a généralement soutenu jusqu'aux recherches de Ch. Eschenfelder (in Revue de l'Art, n° 99, 1993, p. 46-47), la chaste Diane découvrant la grossesse de la plus chère d'entre ses vierges, Callisto violée par Jupiter, mais l'instant d'après de la même histoire. Dans le dessin de la partie gauche, on reconnaît, à son croissant de lune, Diane qui se baigne nue avec les nymphes de sa suite. Elle vient de découvrir la grossesse de sa suivante et elle lui ordonne de quitter son cortège. · l'arrière-plan du dessin de Londres, Callisto, frappée de stupeur, dissimulant son ventre, s'enfuit. Pour une notice et une bibliographie voir: D. Cordellier, op. cit. J. Adhémar, Le Dessin français au XVIe siècle, 1954, n°28.

INDEX :
Collections : Jabach, Everhard - Cabinet du Roi
Lieux : Fontainebleau, château, Appartements des Bains, oeuvre en rapport, Londres, British Museum, oeuvre en rapport
Personnes : Diane - Callisto - Jupiter+ - Pozzo, Cassiano dal+
Sujets : nymphe - MYTHOLOGIES - Diane au bain - Diana chassant Callisto
Techniques : encre brune - lavis brun - pierre noire - rehauts de blanc - mis au carreau - plume - papier lavé de beige

REFERENCE DE L'INVENTAIRE MANUSCRIT :
vol. 4, p. 278