Inventaire du département desArts graphiques Musée du Louvre
Mise à jour de la fiche 02/04/2016 Attention, le contenu de cette fiche ne reflète pas nécessairement le dernier état du savoir.

MAITRE DES ANCIENS PAYS-BAS XVè s


Ecole des anciens Pays-Bas

Un mariage

Dessin

TECHNIQUES :
encre brune - papier préparé en gris - plume

INVENTAIRES :
Collection Edmond de Rothschild
160 DR/ Recto

Anciens numéros d'inventaire :
561

LOCALISATION :
Réserve Edmond de Rothschild
Portefeuille VII

ATTRIBUTION ACTUELLE :
MAITRE DES ANCIENS PAYS-BAS XVè s

PROPOSITIONS D'ATTRIBUTIONS :
Entourage de MAÎTRE DE LA REDEMPTION DU PRADO
M. Sonkes, 1969
Genre de WEYDEN Rogier van der
S. Bück, 2001

TECHNIQUES ET DIMENSIONS :
Dimensions à la feuille : H. 00,110m ; L. 00,079m

HISTORIQUE :
Dernière provenance : Rothschild, baron Edmond de
Mode d'acquisition : don
Année d'acquisition : 1935

COMMENTAIRE :
Signalé comme appartenant à une série comportant plusieurs autres oeuvres appartenant au Louvre (dont Collection Edmond de Rothschild 160DR , à l'Ashmolean Museum d'Oxford et à Berlin, Kupferstichkabinett (KdZ 2401) (F. Winckler, T"TheDrawings of Vrancke van der Stockt", in Master Drawings, 1965, vol.3, n°2, pp.155-158 ; M. Sonkes, "Les dessins du Maître de la Rédemption du Prado, le présumé Vrancke van der Stockt", in Revue des archéologues et historiens d'art de Louvain, 1973, vol.6, pp.98-125 ; S. Buck, "Die Niederländischen Zeichnungen des 15. Jahrhunderts im Berliner Kupferstichkabinett : Kritischer Katalog", Berlin 2001, n°I.20). S. Bück le rapproche de Roger van der Weyden (S. Buck, "Die Niederländischen Zeichnungen des 15. Jahrhunderts im Berliner Kupferstichkabinett : Kritischer Katalog", Berlin 2001, n°I.20). Rejeté par Koreny quand il fait le point sur les dessins de Vrancke van der Stockt (F. Koreny, "Drawings by Vrancke van der Stockt", in Master Drawings, 2003, vol.41, n°3, pp.267-292). S. Marti émet l'hypothèse que ces dessins ne sont pas des créations originales mais qu'ils reproduisent des broderies existantes ou, plus probablement, qu'ils copient un modèle pour une oeuvre textile. Par exemple, le chaperon de Berne présente de grandes similitudes avec ce cycle de dessins ; l'agencement des scènes, les détails iconographiques et les costumes des personnages coïncident exactement. On pense que les broderies de Berne ainsi que les dessins du Louvre et d'Oxford suivent le même modèle aujourd'hui perdu. D'autre part, les motifs visuels et le type de figures nous introduisent dans la sphère d'influence de Rogier van der Weyden et de son atelier. (voir cat. d'exp. "Charles le Téméraire, faste et déclin de la cour de Bourgogne", Berne, Bruges, 2008-2009, p. 197, n°23)

INDEX :
Collections : Sunderland
Lieux : Oxford, Ashmolean Museum, oeuvre en rapport, Berlin, Kupferstichkabinett, oeuvre en rapport, Berne, Historisches Museum, oeuvre en rapport
Sujets : ICONOGRAPHIE RELIGIEUSE - Mariage

REFERENCE DE L'INVENTAIRE MANUSCRIT :
vol. 1, p. 4