Inventaire du département desArts graphiques Musée du Louvre
Mise à jour de la fiche 19/02/2016 Attention, le contenu de cette fiche ne reflète pas nécessairement le dernier état du savoir.
Gravé par

DURER Albrecht


Ecole allemande

Saint Eustache ou Saint Hubert

Vers 1501

Gravure

TECHNIQUES :
burin

INVENTAIRES :
Collection Edmond de Rothschild
561 LR/ Recto

Anciens numéros d'inventaire :
16541

LOCALISATION :
Réserve Edmond de Rothschild
Portefeuille 41

ATTRIBUTION ACTUELLE :
Gravé par DURER Albrecht

TECHNIQUES ET DIMENSIONS :
Signée du monogramme sur une feuille de papier en bas, au centre Filigrane : haute couronne (Meder, n° 20) ; petite marge ; quelques très légères piqûres vers les bords
Dimensions à la feuille : H. 00,369m ; L. 00,270m
Dimensions au coup de planche : H. 00,360m ; L. 00,026m

HISTORIQUE :
Rev. John Griffith ; marque au verso (L. 1464) ; vente, Londres, 9 mai 1883, n° 57, à Thibaudeau pour le baron Edmond de Rothschild
Dernière provenance : Rothschild, baron Edmond de
Mode d'acquisition : don
Année d'acquisition : 1935

COMMENTAIRE :
Cette oeuvre appartient à une série d'études sur la construction du corps du cheval. Cette planche datée de 1501 illustre la légende du géneral romain Placidus, devenu Saint Eustache après sa conversion, à qui apparaît le Christ en croix entre les bois du cerf qu'il poursuivait. La composition est basée sur une peinture de Pisanello, la Vision de Saint Eustache, actuellement à la National Gallery de Londres. (Pastoureau et Chiarelli, 1987, n°77 pl. XXXVI - XXXVII). Elle reprend dans ses grandes lignes la partie gauche d'une illustration de la 'Vie des saints' de Voragine publiée à Nuremberg par Anton Korberger, en 1488, et dont certains bois ont été donnés au jeune Dürer. On a reconnu dans les traits de saint Eustache le portrait de Maximilien Ier. Le paysage inspiré de Van Eyck, est rendu avec une profusion de détails, il annonce certains motifs spécifiques du Danube. Le château perché sur un rocher s'inspire de l'aquarelle de Brême (Strauss, 1974, I, p. 330, 1495/35, repr.) Une étude pour un des levriers est conservée à Windsor (Strauss, 1974, II, 1500/1, repr.). Le cuivre fut plaqué d'or et appartint à l'empereur Rodolphe II. Parmi les copies, on peut citer l'eau-forte de H. Hopfer (Hollstein, German..., 1986, XV, p. 194, n°18, repr.) et le burin, en contrepartie, de J. Wierix (Mauquoy-Henrickx, 1979, II, p.209, n°1162, pl.154.) (P. Jean-Richard in 'Graveurs allemands du XVe siècle', Paris, Musée du Louvre, octobre 1991- janvier 1992, p.120 et 121, n°81). Lire aussi P. Torres in cat. exp. 'Luzes do Norte; Desenhos e gravuras do Renascimento Alemão na Coleção Edmond de Rothschild', Sao Paulo, MASP, 2012, p. 85 et 86. Bartsch, 1808, VII, p. 73, n° 57 ; Galichon, 1861, p. 48, n° 44 ; Dodgson, 1926, p. 43, n° 32, repr. ; Meder, 1932, p. 93, n° 60 ; Turner, 1961, p. 254, fig. 2 ; Panofsky, 1943 (1987), pp. 128 et 129 et p. 130, fig. 108 ; Hollstein, vers 1962, VII, p. 53, n° 60, repr. ; Bartsch illustré, 1980-1981, 10, p. 51, n° 57, repr. et 10 Commentary, pp. 128 à 131, n° 57 ;

INDEX :
Lieux : Windsor, Windsor Castle, oeuvre en rapport, Londres, National Gallery, oeuvre en rapport
Personnes : Maximilien Ier d'Autriche, empereur+
Sujets : Saint Eustache - Pisanello, Antonio, La Vision de saint Eustache

REFERENCE DE L'INVENTAIRE MANUSCRIT :
vol. 1, p. 31