Inventaire du département desArts graphiques Musée du Louvre
Mise à jour de la fiche 18/04/2014 Attention, le contenu de cette fiche ne reflète pas nécessairement le dernier état du savoir.

MAITRE DE LA SAINTE CATHERINE


Ecole allemande

Le Calvaire

Vers 1400/1500

Gravure

TECHNIQUES :
manière criblée

INVENTAIRES :
Collection Edmond de Rothschild
50 LR/ Recto

Anciens numéros d'inventaire :
8034

LOCALISATION :
Réserve Edmond de Rothschild
Portefeuille 6

ATTRIBUTION ACTUELLE :
MAITRE DE LA SAINTE CATHERINE
Schreiber W. L.

TECHNIQUES ET DIMENSIONS :
Gravure en manière criblée au burin et poinçons. Réhaussée : jaune, vert, traces de rose ; filigrane : lettre C ornée (?)
Dimensions à la feuille : H. 00,199m ; L. 00,137m
Dimensions au trait carré : H. 00,181m ; L. 00,118m

HISTORIQUE :
T.O. Weigel ; vente, Leipzig, 27 mai 1872, n° 346 ; acquise à cette vente
Dernière provenance : Rothschild, baron Edmond de
Mode d'acquisition : don
Année d'acquisition : 1935

COMMENTAIRE :
On peut comparer les détails de cette oeuvre avec la 36 LR. La version Rosenwald signée par le Maître aux massues croisées et attribuée au Rhin supérieur vers 1460, présente un même fond travaillé mais avec des variantes dans les larrons et sur le premier plan. (S. 2341). Un autre criblé semblable est conservé à Nuremberg (S. 2343) et proviendrait de l'atelier du maître de la Vierge d'Aix-la-Chapelle. Les deux larrons sont identiques à ceux de la 'Descente de croix' du Maître aux Banderoles. La source d'inspiration sont les larrons du StädeI Institut à Francfort, volets d'un tryptique attribué au Maître de la Flémalle ou à Rogier van der Weyden. (P. Jean Richard in 'Les incunables de la Collection E. de Rothschild', Paris, Musée du Louvre, 1974, p. 23, n° 45) Weigel et Z., 1866, II, p. 259, n° 346 ; Schreiber, n° 2340 ;

INDEX :
Lieux : Francfort, Staedel Institute, oeuvre en rapport
Personnes : Marie Madeleine, sainte - Jésus-Christ - Vierge Marie
Sujets : ICONOGRAPHIE RELIGIEUSE - Christ au Calvaire

REFERENCE DE L'INVENTAIRE MANUSCRIT :
vol. 1, p. 3