Inventaire du département desArts graphiques Musée du Louvre
Mise à jour de la fiche 18/04/2014 Attention, le contenu de cette fiche ne reflète pas nécessairement le dernier état du savoir.

ANONYME ALLEMAND DU SUD vers 1450-1460


Ecole allemande

La Crucifixion

Vers 1470

Gravure

TECHNIQUES :
manière criblée

INVENTAIRES :
Collection Edmond de Rothschild
36 LR/ Recto

Anciens numéros d'inventaire :
1802

LOCALISATION :
Réserve Edmond de Rothschild
Portefeuille 5

ATTRIBUTION ACTUELLE :
ANONYME ALLEMAND DU SUD vers 1450-1460

TECHNIQUES ET DIMENSIONS :
Gravure en criblé coloriée. Fond entièrement champlevé ; partiellement colorié : jaune et vert ; fixée. Filigrane à l'ancre avec une petite croix à la base (H. 00,068 mm; L:00,033 mm; écartement des chaînettes : 00,040 mm. Piccard 117539 (Cologne 1471, et Piccard 117542 (Speyer 1477).
Dimensions à la feuille : H. 00,423m ; L. 00,297m
Dimensions au trait carré : H. 00,399m ; L. 00,264m

HISTORIQUE :
M. Masterman Sykes - W. Benoni White, Londres ; marque à sec au recto (L. 2592) ; entrée à la Collection en 1868
Dernière provenance : Rothschild, baron Edmond de
Mode d'acquisition : don
Année d'acquisition : 1935

COMMENTAIRE :
Pour P. Jean Richard ( 'Les incunables de la Collection E. de Rothschild', Paris, Musée du Louvre, 1974, p. 23, n° 44) cette oeuvre est une copie avec variantes dans certains détails d'un Calvaire en manière criblée (S. 2333) dont des épreuves sont conservées à Londres, Berlin, Breslau et Riga. L'exemplaire du British Museum a été trouvé collé dans la reliure d'une Bible imprimée à Mayence vers 1455, dite Bible Mazarine. Une autre version conservée à Dresde et Königsberg prouve la popularité de cette composition (S.n°2334 a). Cette oeuvre pourrait provenir du Rhin Supérieur vers 1460 et aurait pu servir de source d'inspiration à la petite Crucifixion Rosenwald (S. n° 2341). On peut comparer les figures de la Madeleine et la Vierge avec celles du Calvaire 50 LR. S. Lepape (in cat. exp. 'Les origines de l'estampe du Nord, 1400-1470', Paris, Musée du Louvre, 17 octobre -13 janvier 2014, p. 77, repr.42.) considère que cette estampe aurait pu être employée dans un manuscrit ou un incunable et ferait partie des premiers criblés qui s'inspirent de la peinture de Bavière. Le lieu d'éxécution est néanmoins difficile à déterminer tout comme d'autres estampes similaires (Schreiber 2333, 2334 a et 2341). Schreiber, III, n° 2334 ;

INDEX :
Lieux : Londres, British Museum, oeuvre en rapport
Personnes : Jésus-Christ - Vierge Marie - Jean, saint
Sujets : ICONOGRAPHIE RELIGIEUSE - Crucifixion

REFERENCE DE L'INVENTAIRE MANUSCRIT :
vol. 1, p. 2