Inventaire du département desArts graphiques Musée du Louvre
Mise à jour de la fiche 15/12/2014 Attention, le contenu de cette fiche ne reflète pas nécessairement le dernier état du savoir.

ROSSO FIORENTINO


Ecole florentine

Saint Roch distribuant ses biens aux pauvres

Vers 1524

INVENTAIRES ET CATALOGUES :
Cabinet des dessins
Fonds des dessins et miniatures
RF 52966, Recto

LOCALISATION :
Petit format

ATTRIBUTION ACTUELLE :
ROSSO FIORENTINO

TECHNIQUES :
Sanguine. Collé en plein. Annotation au verso, à la plume et à l'encre brune, visible par transparence : 'Il (?) Rosso Fiorentino';
H. 00,236m ; L. 00,206m

HISTORIQUE :
Trésor national, achat dans le cadre des dispositions fiscales instaurées par la loi du 4 janvier 2002, relative aux musées de France, et avec le mécénat de la société AXA.
Mode d'acquisition : achat avec une aide extérieure
Année d'acquisition : 2003


COMMENTAIRE :
Publié pour la première fois par K. Kusenberg ('Le Rosso', Paris, 1931, p. 137, 144, n° 64) avec une datation vers 1527-1530, puis par B. Berenson ('The Drawings of the Florentine Painters', Chicago, 1938, n° 2458 D) sans proposition de date et ensuite par P. Barocchi ('Il Rosso Fiorentino', Rome, 1950, p.209-211) avec une datation vers 1529, ce dessin a été considéré par A. E. Carroll ('Rosso Fiorentino...', Washington, 1988, n°7) comme une oeuvre de 1524. Ce spécialiste y a vu non seulement des parentés de style avec des oeuvres de la période romaine de Rosso, mais aussi une composition liée à la peste qui frappa Rome en juin et juillet 1524 et à laquelle Rosso, selon Benvenuto Cellini, échappa en se réfugiant à Cerveteri, chez le comte d'Anguillara, identifié avec Carlo Virginio Orsini ou avec Averso di Flaminio dell'Anguillara, dont la fille épousa Giordano di Valerio Orsini. La présence de saint Roch, souvent invoqué durant les épidémies de peste, et celle des armes Orsini, dessinées sur le piédestal des statues, semble confirmer cette hypothèse. Le dessin, riche de réminiscences florentines (Masaccio, Donatello, Michel-Ange, Pontormo), romaines modernes (Raphaël) et antiques (les monnaies de la Concordia), préparait sans doute une scène d'un cycle sur l'Histoire de saint Roch connu aujourd'hui seulement par de médiocres copies dessinées du Louvre (INV 10315- INV 10317). Voir: D. Cordellier, dans la Revue du Louvre et des Musées de France, 5, 2003, p. 16-17 ; V. Droguet in cat. d'exp. 'Le roi et l'artiste. François Ier et Rosso Fiorentino', Fontainebleau, 2013, n° 12

INDEX :
Lieux : Paris, Musée du Louvre, oeuvre en rapport, Cerveteri+, Anguillara+
Personnes : Roch, saint - Santi, Raffaello+ - Masaccio+ - Buonarroti, Michelangelo, ou Michel Ange+ - Pontormo+ - Donatello+ - Cellini, Benvenuto+ - Orsini, Carlo Virgilio+ - Anguillara, Averso di Flaminio dell'+ - Orsini, Giordano di Valerio+
Sujets : ICONOGRAPHIE RELIGIEUSE - Saint Roch distribuant ses biens aux pauvres - Histoire de saint Roch
Techniques : sanguine