Inventaire du département desArts graphiques Musée du Louvre
Mise à jour de la fiche 08/08/2016 Attention, le contenu de cette fiche ne reflète pas nécessairement le dernier état du savoir.

LE BRUN Charles


Ecole française

Femme drapée, à mi-corps

Vers 1672/1674

INVENTAIRES ET CATALOGUES :
Cabinet des dessins
Fonds des dessins et miniatures
INV 29847.113, Recto

Numéros de catalogue :
Inventaire Le Brun, t. I L185

LOCALISATION :
Réserve du Louvre-Lens 'Vasari'
Epi fermé 6.droit

ATTRIBUTION ACTUELLE :
LE BRUN Charles

PROPOSITIONS D'ATTRIBUTIONS :
Atelier de LE BRUN Charles
L. Beaulieu, 2000

TECHNIQUES :
Pierre noire, avec rehauts de craie blanche, sur plusieurs morceaux de papier beige réunis. Mis au carreau à la pierre noire. Traits repassés au stylet et piqués pour le transfert. Annoté au verso, à la pierre noire : '68'. Contours irrégulièrement découpés. Restauré en 2000
H. 01,520m ; L. 02,050m

HISTORIQUE :
Atelier de Le Brun. Entré dans les collections royales en 1690 ; paraphe de J. Prioult (L. 2953) au verso.
Dernière provenance : Atelier de Le Brun
Mode d'acquisition : Saisie royale
Année d'acquisition : 1690


COMMENTAIRE :
Etude pour le décor du pavillon de l'Aurore à Sceaux (aujourd'hui dépendance du musée de l'Ile-de-France). Le décor est composé d'une coupole sur le thème de l'Aurore et de huit trumeaux évoquant les Amours jardiniers jouant au gré des saisons. Le décor de la coupole est à rapprocher de celui de la voûte du Grand Salon ovale de Vaux-le-Vicomte. Le Brun travailla à la décoration du pavillon de Sceaux en 1674, mais on peut remarquer la date de 1672 inscrite à la base d'une colonne, sous le char de l'Aurore. Le décor de la coupole fut gravé en sens inverse par L. Simmoneau (BnF, estampes, Da 39e, fol. 17-20) et décrit par A.-N. Dezallier d'Argenville, dans son 'Voyage pittoresque des environs de Paris' (1755, p. 189-190), puis par J. Dupont (1958, p. 68-69). 'Fragment de carton pour la femme personnifiant le bruit, à droite de l'Aurore. C'est une 'jeune fille ailée portant en mains ses attributs, une trompette pour appeller les gens de Guerre aux travaux de mars, une petite campane pour les ordres religieux et le Coq qui la devance pour les gens de la marine. Le marteau pour l'état rustique et populaire obligé aux oeuvres manuels' (Nivelon, p. 234).' (L. Beauvais, Musée du Louvre, Département des Arts graphiques, Inventaire général des dessins, Ecole française, Charles Le Brun, 1619-1690, tome I, Paris, RMN, 2000, n° 185, p. 84)

INDEX :
Collections : Cabinet du Roi - Le Brun, atelier
Lieux : Paris, Bibliothèque Nationale, oeuvre en rapport, Paris, Bibliothèque Nationale, Cabinet des Estampes, oeuvre en rapport, Vaux-le-Vicomte, château, Salon Ovale, oeuvre en rapport, Sceaux, Château de Colbert, pavillon de l'Aurore, oeuvre en rapport, Vaux-le-Vicomte, château, oeuvre en rapport, Sceaux, château de, pavillon de l'Aurore, oeuvre en rapport, Sceaux, Château de Colbert+, Sceaux, Château de Colbert, pavillon de l'Aurore+, Sceaux, Musée de l'Ile-de-France, oeuvre en rapport
Personnes : Dezallier d'Argenville+ - Fouquet, Nicolas+ - Colbert, Jean-Baptiste+ - Aurore+ - Simonneau, Louis, gravure en rapport - Dupont, J.+
Sujets : Allégorie de la Nuit - Allégorie du Jour - Allégorie de l'Aurore - Allégorie du Soleil - Allégorie des Heures - Allégorie des Saisons - Animal, coq - Allégorie des Mois - L'Aurore - Le Brun, Charles, Décoration du château de Vaux-le-Vicomte - Le Brun, Charles, Décoration pour le château de Sceaux - Le Brun, Charles, Coupole du pavillon de l'Aurore à Sceaux - Dezallier d'Argenville, A.-N., Voyage pittoresque des environs de Paris - Allégorie du Bruit
Techniques : papier beige - pierre noire - rehauts de craie blanche - piqué pour le report - mis au carreau - stylet - craie blanche