Inventaire du département desArts graphiques Musée du Louvre
Mise à jour de la fiche 08/08/2016 Attention, le contenu de cette fiche ne reflète pas nécessairement le dernier état du savoir.

LE BRUN Charles


Ecole française

Femme allongée, volant

Vers 1672/1674

INVENTAIRES ET CATALOGUES :
Cabinet des dessins
Fonds des dessins et miniatures
INV 29847.12, Recto

Numéros de catalogue :
Inventaire Le Brun, t. I L188

LOCALISATION :
Réserve du Louvre-Lens 'Vasari'
Epi 11.gauche

ATTRIBUTION ACTUELLE :
LE BRUN Charles

PROPOSITIONS D'ATTRIBUTIONS :
Atelier de LE BRUN Charles
L. Beaulieu, 2000

TECHNIQUES :
Pierre noire, avec rehauts de craie blanche, sur plusieurs morceaux de papier beige réunis. Traits repassés au stylet et piqués pour le transfert. Annoté au verso à la pierre noire : '36'. Contours irrégulièrement découpés. Doublé de papier japon. Restauré en 2000
H. 00,830m ; L. 01,365m

HISTORIQUE :
Atelier de Le Brun. Entré dans les collections royales en 1690 ; paraphe de J. Prioult (L. 2953) au verso.
Dernière provenance : Atelier de Le Brun
Mode d'acquisition : Saisie royale
Année d'acquisition : 1690


COMMENTAIRE :
'Fragment de carton pour une femme à demi drapée volant dans les airs. Probablement à mettre en relation avec la coupole du pavillon de l'Aurore, cette figure doit correspondre, avec des variantes, à Flore qui présente à Zéphyr une corbeille remplie de fleurs.' (L. Beauvais, Musée du Louvre, Département des Arts graphiques, Inventaire général des dessins, Ecole française, Charles Le Brun, 1619-1690, tome I, Paris, RMN, 2000, n° 188, p. 85) Le décor du pavillon de l'Aurore à Sceaux (aujourd'hui dépendance du musée de l'Ile-de-France) est composé d'une coupole sur le thème de l'Aurore et de huit trumeaux évoquant les Amours jardiniers jouant au gré des saisons. Le décor de la coupole est à rapprocher de celui de la voûte du Grand Salon ovale de Vaux-le-Vicomte. Le Brun travailla à la décoration du pavillon de Sceaux en 1674, mais on peut remarquer la date de 1672 inscrite à la base d'une colonne, sous le char de l'Aurore. Le décor de la coupole fut gravé en sens inverse par L. Simmoneau (BnF, estampes, Da 39e, fol. 17-20) et décrit par A.-N. Dezallier d'Argenville, dans son 'Voyage pittoresque des environs de Paris' (1755, p. 189-190), puis par J. Dupont (1958, p. 68-69).

INDEX :
Collections : Cabinet du Roi - Le Brun, atelier
Lieux : Paris, Bibliothèque Nationale, oeuvre en rapport, Paris, Bibliothèque Nationale, Cabinet des Estampes, oeuvre en rapport, Vaux-le-Vicomte, château, Salon Ovale, oeuvre en rapport, Sceaux, Château de Colbert, pavillon de l'Aurore, oeuvre en rapport, Vaux-le-Vicomte, château, oeuvre en rapport, Sceaux, château de, pavillon de l'Aurore, oeuvre en rapport, Sceaux, Château de Colbert+, Sceaux, Château de Colbert, pavillon de l'Aurore+, Sceaux, Musée de l'Ile-de-France, oeuvre en rapport
Personnes : Flore - Dezallier d'Argenville+ - Fouquet, Nicolas+ - Colbert, Jean-Baptiste+ - Zéphyr+ - Aurore+ - Simonneau, Louis, gravure en rapport - Dupont, J.+
Sujets : allégorie - Allégorie de la Nuit - Allégorie du Jour - Allégorie de l'Aurore - Allégorie du Printemps - Allégorie du Soleil - Allégorie des Heures - Allégorie des Saisons - Allégorie des Mois - L'Aurore - Le Brun, Charles, Décoration du château de Vaux-le-Vicomte - Le Brun, Charles, Décoration pour le château de Sceaux - Le Brun, Charles, Coupole du pavillon de l'Aurore à Sceaux - Dezallier d'Argenville, A.-N., Voyage pittoresque des environs de Paris
Techniques : papier beige - pierre noire - rehauts de craie blanche - piqué pour le report - stylet - craie blanche - doublé de papier japon