Inventaire du département desArts graphiques Musée du Louvre
Mise à jour de la fiche 10/09/2012 Attention, le contenu de cette fiche ne reflète pas nécessairement le dernier état du savoir.

MARATTI Carlo


Ecole romaine et ombrienne

Hommage à Raphaël

INVENTAIRES ET CATALOGUES :
Cabinet des dessins
Fonds des dessins et miniatures
RF 49959, Recto

LOCALISATION :
Grand format

ATTRIBUTION ACTUELLE :
MARATTI Carlo

TECHNIQUES :
Plume et encre brune, lavis brun, sur traits à la sanguine, avec rehauts de gouache blanche, sur papier beige. Longue annotation en plein centre, à la plume et encre brune, en italien : ' Il dottissimo e parzialissimo Genio del Signor / Carlo Maratti con Raffaele Santio da Urbino / gl'hà fatto esprimere qui con il suo gran / sapere le presenti adolorate Virtù, le quali / piangono la gran perdita del loro amoroso / Direttore. Ma la Fama con la sua Tomba / non manca di invitare a scoprire queste / Carte, per farci vedere maravigliosa serie di Disegni tutti di mano dell'Incomparabile Raffaele Santio / da Urbino '.
H. 00,310m ; L. 00,180m

HISTORIQUE :
Christine de Suède (?) - Cardinal Azzolino (?) - Prince Livio Odescalchi (?) - Pierre Crozat ; sa vente, Paris, 1741, partie du n° 312 - Comte Tessin - Comte Nils Bark (1820-1896) (L. 1959) - J.C. Robinson (1824-1913) (L. 1433) - Maurice Marignane (L. 1872) - Alfred Normand (L. 153c). Dation à l'Etat en 1995, en paiement de droits de succession, avec les RF 49957, 49958, 49960, 49961, 49962. Comité du 6 octobre 1994. Conseil du 12 octobre 1994. Arrêté du 15 février 1996. Ampliation du 20 février 1996.
Mode d'acquisition : dation
Année d'acquisition : 1995


COMMENTAIRE :
Cette feuille imposante et très picturale a été gravée par Pierre Aquila pour servir de frontispice au recueil de gravures d'après les Loges de Raphaël édité par Giovanni Pietro Bellori à Rome en 1675. Le buste de Raphaël dans une niche évoque très précisément la sculpture du monument funéraire de l'artiste au Panthéon, placée en 1674 à l'instigation de Carlo Maratti, en pendant au buste d'Annibale Caracci exécuté par le même sculpteur Pietro Paolo Naldini. A l'origine, si l'on en croit l'inscription, cette allégorie des trois Arts, Peinture, Sculpture et Architecture, pleurant la mort de Raphaël, était destinée à illustrer un recueil de gravures d'après des dessins de Raphaël appartenant vraisemblablement à la reine Christine de Suède à laquelle la gravure d'Aquila a été dédiée ; Françoise Viatte dans Revue du Louvre, 1999, n° 3, p. 89, n° 16, repr.

INDEX :
Collections : Crozat, Pierre - Robinson, Sir John Charles - Marignane, Maurice - Tessin, C. G., comte - Barck, Nils, comte - Normand, Alfred - Christine, reine de Suède ? - Azzolino, cardinal ? - Odescalchi, Prince Livio ?
Lieux : Rome, Panthéon, Rome+, Rome, Panthéon, oeuvre en rapport
Personnes : Raphaël - Christine de Suède + - Aquila, Pietro, gravure en rapport - Bellori, Giovanni Pietro, éditeur+ - Maratti, Carlo+ - Caracci, Annibale+ - Naldini, Pietro Paolo, sculpteur+
Sujets : allégorie - Allégorie de la Peinture - Allégorie de la Sculpture - Santi, Raffaello, Logge di Raffaello - frontispice - Allégorie de l'Architecture - Hommage à Raphaël - Santi, Raffaello, Logge di Raffaello, Frontispice du recueil de gravures
Techniques : encre brune - lavis brun - papier beige - rehauts de gouache blanche - sanguine (traits) - plume