Inventaire du département desArts graphiques Musée du Louvre
Mise à jour de la fiche 11/03/2016 Attention, le contenu de cette fiche ne reflète pas nécessairement le dernier état du savoir.
Attribué à

FRAGONARD Jean Honoré


Ecole française

Composition au bas-relief antique

Vers 1760

INVENTAIRES ET CATALOGUES :
Cabinet des dessins
Fonds des dessins provenant de la Commission de récupération
REC 19, Recto

LOCALISATION :
Grand format

ATTRIBUTION ACTUELLE :
Attribué à FRAGONARD Jean Honoré

PROPOSITIONS D'ATTRIBUTIONS :
ROBERT Hubert
Jean Christophe Baudequin (bloc-notes de l'Inventaire), 2003
ROBERT Hubert
Sarah Catala, 2016
ROBERT Hubert
MEJANES, J. F., 2006

TECHNIQUES :
Sanguine.
H. 00,235m ; L. 00,385m

HISTORIQUE :
Marque rouge de la collection Louis Deglatigny (Lugt 1768a) dans le coin inférieur gauche - Au verso, cachet rond du Staedtkunstsammlungen de Düsseldorf (N°41-25, attribué à Fragonard) - Remis au Cabinet des Dessins par la Commission de récupération artistique le 23 décembre 1949. Pour consulter la base des MNR (Musées nationaux Récupération), adresse du site Rose-Valland : www.culture.gouv.fr/public/mistral/mnrbis_fr?
Mode d'acquisition : Remis au musée


COMMENTAIRE :
Datant probablement du premier séjour de l'artiste en Italie, présentant de nombreuses affinités avec la série d'eaux-fortes des Bacchanales, cf. G. Graffe, Vie et oeuvre de Fragonard, pl. X. J.-F. Méjanès reprend l'attribution de ce dessin à Hubert Robert. En effet, celui-ci et Fragonard ont tous deux été pensionnaires à l'Académie de France à Rome et ont dessiné côte à côte. Apparemment, aucune copie d'antique dessinée par Fragonard n'a été conservée, alors que subsistent de nombreux croquis de Robert. Pourtant, le souci du détail que l'on constate dans ce dessin est assez rare chez Robert. Cependant, on ne connaît aucune étude semblable chez Fragonard. De surcroît, les trois sculptures représentées figurent sur un dessin de Robert conservé au musée des Beaux-Arts à Besançon. (Inv. D.1721) (J-F. Méjanès in cat. d'exp. 'Hubert Robert', Paris, musée du Louvre, 2006, n° 27). S. Catala fait remarquer que le motif des feuilles d'acanthe se retrouve dans plusieurs feuilles, dont l'une conservée à Valence et une autre à Saint-Petersbourg. Lire S. Catala in cat. d'exp. 'Hubert Robert 1733-1808. Un peintre visionnaire', Paris, musée du Louvre, 2016, n° 10.

INDEX :
Collections : Deglatigny, Louis
Lieux : Saint-Pétersbourg, Musée de l'Ermitage, oeuvre en rapport, Besançon, Musée des Beaux-Arts, oeuvre en rapport, Valence, Musée des Beaux-Arts, oeuvre en rapport
Techniques : sanguine