Inventaire du département desArts graphiques Musée du Louvre
Mise à jour de la fiche 23/02/2004 Attention, le contenu de cette fiche ne reflète pas nécessairement le dernier état du savoir.

POUSSIN Nicolas


Ecole française

Paysage : chemin descendant vers une vallée

Vers 1630

INVENTAIRES ET CATALOGUES :
Cabinet des dessins
Fonds des dessins et miniatures
INV 32445, Verso

Anciens numéros d'inventaire :
NIII10030
MA9487

Numéros de catalogue :
Inv. français, t. XIII B1683

LOCALISATION :
Petit format

ATTRIBUTION ACTUELLE :
POUSSIN Nicolas

TECHNIQUES :
Pinceau et lavis brun sur traits de pierre noire. Traces de colle sur les côtés.
H. 00,188m ; L. 00,257m

HISTORIQUE :
E. Jabach ; entré en 1671 dans le Cabinet du Roi ; paraphe des dessins remontés au verso (L. 2961) ; marque de la Commission du Museum (L. 1899) et du Premier Conservatoire (ancien L. 2207) au verso.
Dernière provenance : Jabach, Everhard
Année d'acquisition : 1671

INVENTAIRE DU MUSEE NAPOLEON :
Inventaire du Mus¿e Napol¿on. Dessins. Vol.7, p.1182, chap. : Ecole française, carton 97. (...) Num¿ro : 9487. Nom du ma¿tre : Idem [[ Poussin, Nicolas /&. Num¿ro d'ordre dans l'oeuvre du ma¿tre : 17. D¿signation des sujets : Mercure met dans la pannetière de Pâris, la pomme destinée à la plus belle. Dessin à la plume et lavé au bistre. Il a été exposé en l'an cinq sous le n° 402, en l'an dix sous le n° 445, et en 1811 sous le n° 601. mention d'exposition barrée au crayon Dimensions : [H. 23 x L. 21 cm] [[à l'encre]]. Origine : Idem & Collection ancienne /&. Emplacement actuel : Idem & Galerie d'Apollon ]]. Signe de recollement : [Vu] [[au crayon]] [[trait oblique / au crayon / sous le n° Morel d'Arleux]]. Cote : 1DD39

COMMENTAIRE :
'Ce paysage vient d'apparaître après avoir été décollé du montage de cette feuille dont n'apparaissait jusqu'ici que 'Mercure, Pâris et l'Amour' (voir n° Inv. 32 445). Anthony Blunt en avait pourtant pressenti l'existence dès 1974. Un délicat décollage mené à bien par André Le Prat a permis de découvrir un dessin dont l'attribution à Poussin ne paraît pas contestable. Sans l'avoir vu, Blunt le rapprochait des études de paysage faites par l'artiste et qu'il datait de la fin des années 1630. Ce dessin pourrait être légèrement antérieur ; mais A. Sutherland Harris date aussi le dessin suivant (Inv. 32 470) vers 1637-1638. L'un comme l'autre présentent la même manière de figurer les feuillages par de petites touches allongées posées au lavis et s'étirant en certains endroits en traits parallèles pour rendre la densité plus grande des masses plus feuillues. Mais de telles études vraisemblablement encore sur le motif paraissent avoir été exécutées plus tôt, vers 1628-1630.' (J.-F. Méjanès, Musée du Louvre, Cabinet des dessins - Inventaire Général des dessins français, Lettre P, Paris, 1997, R.M.N., n° 1683, p. 426.)

INDEX :
Collections : Jabach, Everhard - Cabinet du Roi
Sujets : paysage - Végétaux, arbre
Techniques : lavis brun - pierre noire - pinceau